Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Junk

Note: 3.57/5
(3.57/5 pour 14 avis)

Six anciens cow-boys se réunissent pour une nouvelle chasse au trésor...


Treize Etrange

Quand la bande des Jersey Cowpunchers s’est séparée il y a 15 ans pour se ranger, les six membres du groupe pensaient ne jamais se revoir. C’était sans compter sur leur leader Hank Williams qui reforme l’équipe pour un dernier baroud d’honneur : une étrange chasse au trésor dans les montagnes désertiques et enneigées. Passé le moment des retrouvailles, les vieux bandits se voient vite confrontés à leur souvenirs et tentent de revivre un passé depuis longtemps disparu, sans savoir que Hank a organisé ce voyage dans un seul but : régler ses comptes avec celui qui, il y a longtemps, a trahi tous les autres…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Février 2008
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Junk
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

22/02/2008 | iannick
Modifier


Par Ju
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ju

Friand de westerns et fan du style de Brüno, ce diptyque ne pouvait, en théorie, que me plaire. Et ça a été le cas. Nous avons ici affaire à une histoire classique mais bien ficelée : un groupe d'anciens hors la loi se retrouve pour une expédition montagneuse afin de retrouver une partie du magot des confédérés, caché là après la guerre de sécession. On a donc ici des "vieux" bandits, plus ou moins bien conservés. Ils passent leur temps à s'engueuler, à se rappeler le bon vieux temps, etc. On a une bande de vieux copains, ensemble pour une dernière danse, au milieu des loups, des ours et du froid. Je dois avouer que l'histoire m'a tenu en haleine, on a envie de savoir qui est ce fameux traitre, dont Hank, le chef de la bande, parle dès les premières planches. Cela donne une ambiance, un peu de suspense, et dans un western, c'est un ingrédient incontournable. J'ai bien aimé la façon dont ça se finit pour les héros, et le développement de chacun de ces vieux finalement attachants. Car chacun des protagonistes est développé, et a un rôle et une personnalité bien définie. Faire ça en deux albums, c'est pas mal. Le scénario est bon, les retournements de situation aussi, bref c'est un très bon western. Et je trouve que le dessin est un énorme plus. Ce style si particulier colle très bien au récit. Les décors font très vrais, on a froid avec ces pauvres hères perdus dans les montagnes. Les personnages sont très bien croqués, on sent sur eux tous les dégâts infligés par la vie. Jill, en particulier, fait très femme fatale dont la beauté est passée, avec ses deux traits de part en part de son visage et son corps fatigué. Ses compères masculins ne sont pas en reste, je trouve que Brüno a très bien su faire vieillir ses personnages (on voit une photo d'eux plus jeunes). Mais alors pourquoi seulement 3/5 et pas 4, alors? Pour une seule raison. Je n'aime pas, mais alors vraiment pas sortir d'une bd en ayant le sentiment qu'un truc important m'a échappé. Et je dois avouer que je ne digère pas le coup du "mystérieux personnage" qui vient tout chambouler, dans les trois dernières pages, sans explication aucune. Si je conçois que ça peut laisser libre cours à l'imagination des lecteurs, moi, ça me frustre, et j'en oublie toute l'histoire (très bonne) qui vient de se dérouler. C'est assez frustrant car il s'en fallait de 6 ou 7 cases (le total des apparitions de ce mystérieux protagoniste) pour que je ne garde un très bon souvenir de cette bd. Mais il me reste cette petite amertume, cette frustration, qui fait que je me contente du "pas mal", alors que j'ai vraiment apprécié la lecture.

15/11/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai trouvé ce récit très bavard pour un western. Pas désagréable, avec de bonnes idées… mais les dialogues prennent tellement le dessus par rapport à l’action que le rythme s’en ressent. Côté dessin, j’aime bien le style de Brüno. S’il a bien évolué depuis, on retrouve déjà la patte de l’illustrateur de « Tyler Cross », avec des encrages très prononcés, de beaux jeux d’ombres, un trait net et extrêmement lisible et une mise en page à la fois classique et variée. Petite remarque : le récit met en scène de vieux cow-boys sur le retour réunis pour une chasse au trésor 15 ans après leurs derniers exploits. Les hommes ont la barbe hirsute, des rides, de l’arthrose, la femme a les seins qui pendent jusqu'au nombril… en clair, ils sont au crépuscule de leurs existences. Alors, lorsqu’on peut lire que l’un d’entre eux a 46 ans… et bien moi qui en ai 49, si les auteurs voulaient me foutre un coup au moral, c’est réussi ! Sinon, bwoa, ça se laisse lire… mais c’est un peu trop bavard pour moi (surtout pour un western). Et si je n’en déconseille pas l’achat, je n’en ferais pas non plus une priorité.

05/07/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai lu l'intégrale de ce western qui réunit une ancienne bande de hors-la-loi sur la piste du trésor des confédérés. C'était très sympa à la lecture mais sans être exceptionnel comme je le pensais au début. En effet, beaucoup de questions resteront sans réponse à la fin ce qui laisse un petit goût d'inachevé. C'est clair que c'est un peu déstabilisant pour le lecteur. On peut se demander qui est ce mystérieux personnage à la fin qui semble tirer toutes les ficelles du jeu macabre. Aucune explication ne sera apportée et c'est bien dommage. Pour autant, c'est rondement bien mené comme western. L'Ouest est sauvage et rouge comme la mort. Les morts vont se succéder. Cela sera sans aucune pitié. J'aime ce côté âpre dans le genre. Les amateurs de western apprécieront. Les autres aussi car c'est assez atypique.

28/11/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

Il y a encore peu de temps, j'éprouvais quelques réticences concernant le dessin de Brüno, puis peu à peu j'ai trouvé que finalement ce dessin sans fioritures, d'aspect simpliste était rudement efficace. Alors certes le dessin est particulier, il possède un style franchement original mais il produit son effet et passé les premières pages il ne pose aucun souci. Il est d'ailleurs assez remarquable à mon sens pour coller si justement à l'histoire alors que les autres westerns que nous connaissons et que je ne citerais pas, sont eux dessinés de manière plus "chargée". L’intérêt de ce diptyque est bien évidement aussi son scénario qui en reprenant des codes assez connus nous propose une histoire haletante dont une fois commencée la lecture, il est bien difficile de s'extraire. La psychologie de chaque personnage est extrêmement fouillée, sans lourdeur et sans abuser de multiples flash-backs comme on a pu en voir ailleurs. Outre cette chasse au trésor c'est également, au travers des ces cowboys et de cette cowgirl, à la fin d'un monde, d'une époque à laquelle nous assistons. En bref je dirais, intelligent, des dialogues percutants et non dénués d'humour, mon seul bémol concerne ce personnage de la toute fin sur lequel j'aurais souhaité un brin d’éclaircissement supplémentaire. Sinon lecture évidement conseillée.

11/09/2015 (modifier)

Crépusculaire et violent western, Junk est une vraie réussite. S'appuyant sur l'héritage Spaghetti du cinéma, cette mini série en compile tous les ingrédients pour sortir une histoire passionnante de chasse au trésor réunissant une vieille bande de bandits en prise avec leurs démons intérieurs. Les péripéties s’enchaînent sans fausse note ni manque de rythme jusqu'au final fort et bien amené (à l'exception d'un fait inexpliqué et bien trop mystérieux pour ne pas gêner) qui apportera à chacun des charismatiques personnages une conclusion personnelle contrastée. Une partition quasi impeccable même si je regrette personnellement le dessin, particulier mais jamais dérangeant non plus, permettant au moins une identification claire du fil de l'histoire et des personnages. Pas très fan du style, mais il y a du style, donc c'est déjà suffisant, j'aurais voulu voir ce western croqué par des illustrations plus réalistes pour décrire Junk comme un chef d'oeuvre. Pour le reste, il s'agit assurément d'un des meilleurs récits du genre, à la maîtrise parfaite et autorisant des relectures sans lassitude.

28/07/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

Je n'irai pas par quatre chemins, Junk est un excellent diptyque. Par contre il ne plaira pas à tout le monde, ce n'est pas le scénario prenant et original qui me fait dire ça mais plutôt le dessin qui est quand même très particulier. J'ai fait confiance aux aviseurs précédents et je ne le regrette absolument pas, mais j'avoue que le graphisme m'a quand même légèrement gêné au début, puis finalement une fois qu'on s'y habitue on rentre complétement dans l'histoire sans vouloir arrêter notre lecture. Nous sommes donc en présence d'un western noir et violent qui nous transporte dans une chasse au trésor organisée par un ancien hors la loi qui a réuni à cette occasion ses anciens compagnons d'armes. C'est sans doute le thème de l'âge qui revient le plus fréquemment durant ce diptyque, car les protagonistes se plaignent régulièrement d'avoir vieilli et certains ne se sentent plus à la hauteur pour réussir leur nouvelle quête, mais malgré tout ils ont tous répondu présent à celle-ci. Cette partie du scénario me rappelle le magnifique film de Sam Peckinpah "La Horde sauvage". Il est vrai que dans ce film la bande de despérados comprend elle aussi des personnages vieillissants, mais par contre le reste de l'histoire diffère totalement. Les rebondissements sont nombreux et l'on n'a pas le temps de s'ennuyer avec ce récit. La fin est sympathique même si certains éléments sont restés flous pour moi, mais je n'en dis pas plus. Je ne reviendrai pas sur le dessin qui est comme je l'ai dit plus haut particulier mais efficace. Alors oui vous pouvez vous lancer dans cette aventure car vous ne le regretterez sans doute pas. Je conseille par contre l'achat de l'intégrale qui est superbe pour un prix correct.

01/09/2013 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

J'ai bien aimé ce diptyque, mais pas suffisamment pour mettre 4 étoiles. J'en attendais probablement trop car je suis archi fan du dessinateur et plutôt bon client du scénariste. Pourtant rien à redire, le dessin est très bon, bien dans le style si particulier de Bruno. Mais il n'y a pas de case où j'ai éclaté de rire juste avec le dessin. Alors que dans d'autres de ses séries (Lorna, Biotope, Inner City Blues, pour ne citer que celles là) cela m'est arrivé très souvent. L'histoire est sympa, et globalement assez prenante. Cette chasse au trésor, prétexte à démasquer un traître, est pleine de bonne idées. Les rebondissements sont plutôt bien trouvés. En fin de compte je ne vois pas de défaut et je ne saurais pas dire pourquoi je n'arrive pas à trouver cette série mieux que 'pas mal'. Une seconde lecture rectifiera peut être cela ? En attendant, je recommande quand même la lecture de ce western qui se démarque pas mal des autres histoires du même genre.

31/07/2013 (modifier)
Par Jetjet
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Vu le beau temps de cet après-midi (La Lorraine c'est sympa souvent en septembre, fin de l'hiver chez nous), j'avais le choix en ce très joli lundi de pentecôte 2013 entre ranger mes bds ou lire ce Junk qui squatte ma table de chevet depuis une semaine ben ni une ni deux le choix était vite fait et sans regret car les deux tomes que regroupe cette intégrale ont été avalé d'un coup ! Alors Bruno j'ai toujours adoré son trait mais alors avec Pothier au scénario, je crois ni plus ni loin qu’il s’agit probablement de son meilleur bouquin ! L’ensemble est génial et prenant tout simplement pour qui apprécie les westerns crépusculaires !!! Difficile de produire un scénario original, pourtant celui-ci propose une intrigue des plus simples mais des plus réjouissantes avec une intrigue à la clé dont seulement les toutes dernières pages proposeront une explication des plus surprenantes à mon sens : séparé depuis plus de 15 ans, un gang d’hors la loi se réunit pour retrouver le trésor d’un officier confédéré qui est à l’origine de leur séparation. Seuls hics : ce trésor n’est qu’un leurre permettant de révéler un traitre et les « héros » au caractère bien embouché ont vieilli d’où leur surnom de « junk » qu’on peut qualifier ici péjorativement d’ « antiquités ». Le premier tome base les retrouvailles d’une bande atypique qui n’aurait pas dépareillé dans la série « Sept » de David Chauvel à l’exception qu’ils ne correspondent pas à ce chiffre mais le graphisme élégant de Bruno assisté de couleurs froides mais inspirées de Laurence Croix sied particulièrement à recréer un cadre neigeux digne du « Grand Silence » de Corbucci. Et c’est tout à fait réussi car cette ode au passé et à l’amitié contient tout ce qu’il faut d’intrigues et de parenthèses du quotidien pour entretenir la curiosité du lecteur. L’ensemble prend un ton drastiquement dramatique dès la fin du premier tome pour recentrer l’action sur le supposé traitre et un autre gang perfide et avide du même butin. De larges scènes de gunfights comme il se doit achèvent de relier le tout avec cohérence et un plaisir jubilatoire constant sur toute la lecture. Les dessins de Bruno changent radicalement avec le style pseudo-réaliste généralement adopté pour les westerns de bande dessinée et ce n’est pas pour me déplaire. Je connaissais l’auteur pour avoir su imprimer un ton afro-américain constant et juste sur ses œuvres précèdentes mais je reconnais qu’il a habilement relevé le défi sur Junk. Ce ne serait rien sans le scénario de Nicolas Pothier suffisamment malin pour tenir en haleine le lecteur par des dialogues subtils rendant l’ensemble des desperados attachants et réalistes. Et la fin est loin d'être décevante, tout juste un peu intrigante et boucle de façon satisfaisante ce joli diptyque dont l'édition au grand format est juste parfaite avec cette excellente idée que d'avoir repris les couvertures des 2 tomes (initiative qui se perd lors des intégrales hélas). Bref un gros coup de coeur pour moi ! Et les couleurs de Laurence Croix sont toujours aussi belles !!! Dire que j'étais passé complètement à côté pour je ne sais quelle raison et que l'indisponibilité du tome 2 (tout du moins dans mes contrées) me privait du plaisir de cette oeuvre donc cette intégrale est tombée à point nommée ! Fans de westerns ou de Bruno, si vous ne connaissez pas ce joli bouquin, il n'y a plus d'excuses ! Chapeau bas aux auteurs !

21/05/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Je suis allé un peu à reculons à la découverte de ces deux albums. C'est que le dessin de Brüno, que je ne connaissais pas encore, me déroutait. Sans être repoussant, il ne m'emballait pas, et il a presque failli m'empêcher de lire ce qui s'est avéré être un bon western. Pas inoubliable ( d'où ma note), mais dont je conseille la lecture et l'achat. C'est que justement, le dessin, particulier, finit rapidement par coller à l'histoire et n'est pas pour rien dans ce qui la rend intéressante. Les personnages, tous assez bien campés et "typés" ne sont pas originaux, mais ils possèdent une petite touche qui permet de s'intéresser à l'intrigue jusqu'au bout. Ce "bout", justement, assez violent, m'a laissé un peu sur ma faim. Comme le sentiment que la fin a été bâclée. Mais un western à lire pour les amateurs - et pas seulement d'ailleurs...

03/11/2012 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5

Il est vrai que pour un western récent (genre que j'apprécie), cette série est une véritable perle. En se basant sur des lieux communs et autres clichés du genre (bande de hors-la-loi qui se reforment pour un coup, chasse au trésor, etc...) et en y ajoutant quelques éléments nouveaux, N. Pothier nous offre une BD aux dialogues intelligemment écrits et plutôt drôles, avec une narration en béton armée nous rendant l'histoire présentée totalement passionnante, des personnages aux caractères bien trempés qu’on a envie de suivre, etc... Même si je trouve que le rebondissement principal (je n'en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la lecture) du second tome est assez facile, ce qui amène à une chute plutôt simple, je trouve que le scénario est extrêmement bien construit. Drôle, palpitant, bien écrit, ce western est une réussite soutenu par le dessin de Brüno. Auteur que pourtant, je n’attendais pas vraiment à trouver dans ce genre, mais comme son dessin est maîtrisé et que son style graphique me plaît (même si je peux concevoir que ça ne soit pas le cas de tous) cette lecture fut vraiment agréable.

03/11/2012 (modifier)