Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yumenosoko

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une petite fille dont on ne connaît pas le nom se retrouve plongée dans un entre-deux-mondes. Y vivent tous ceux qui, bien que décédés, n'ont pas pu trouver le repos éternel car ils restent "liés" à la Terre par des actes manqués, par des regrets ou par des choses inachevées (un thème issu de la pensée bouddhique que l'on retrouve souvent dans les mangas).


La Mort Rêves Seinen

Une petite fille dont on ne connaît pas le nom se retrouve plongée dans un entre-deux-mondes. Y vivent tous ceux qui, bien que décédés, n'ont pas pu trouver le repos éternel car ils restent "liés" à la Terre par des actes manqués, par des regrets ou par des choses inachevées (un thème issu de la pensée bouddhique que l'on retrouve souvent dans les mangas). La petite, qui n'est pourtant pas morte, ne sait pas comment rentrer chez elle. Elle va donc devoir trouver un travail et se faire engager dans un convenience store.Elle va, progressivement, rencontrer plusieurs personnes qui ont toutes une histoire assez tragique et qui devront évoluer pour quitter ces limbes. "Yumenosoko" est un one-shot qui propose un curieux mélange de propos tragique et de légèreté mais le lecteur est, d'emblée, fasciné par le dessin très fin, très onirique, dans ce récit appuyé par une mise en page originale.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Mai 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Yumenosoko
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/12/2007 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Yumenosoko est un manga à la thématique assez onirique tout en abordant des sujets plus graves et plus profonds. Le dessin est plutôt original. D'un trait léger et plein de personnalité, il met en scène des personnages aux faciès ronds, un peu animaux même si, à l'inverse justement, les vrais animaux s'y trouvent humanisés. C'est un dessin tout à fait plaisant à lire et assez dépaysant. Dépaysant comme l'est le récit, qui est celui d'une jeune fille qui s'endort un soir pour ne plus se réveiller durant des mois. Coma, maladie, nous n'en saurons rien. Mais ce que nous savons c'est qu'elle va passer ces longs mois dans un rêve ininterrompu, se retrouvant dans un monde surnaturel entre vie et mort. C'est le monde où les rêves se créent, où les dernières émotions des mourants sont récupérés et où viennent parfois en visite ceux qui viennent de mourir, ceux qui sont morts mais l'ignorent et souhaitent rester encore un peu, ou ceux qui sont simplement proches de la mort. Là, la jeune héroïne va se lier d'amitié avec le patron d'une supérette métaphorique, celle qui fournit les rêves aux livreurs de rêves et celle qui recueille les émotions et regrets des morts qui souhaitent s'en libérer pour les léguer aux vivants par l'intermédiaire des rêves. Et en tant qu'employée dans ces konbini, elle va rencontrer de nombreuses personnes et âmes, être témoin d'évènements merveilleux et évocateurs et en apprendre davantage sur la vie, la mort, l'humanité et les sentiments. C'est un récit assez beau, traité de manière originale, mêlant légèreté et gravité avec une finesse assez enthousiasmante. Seul regret, il arrive parfois que la narration devienne un peu décousue et me fasse légèrement décrocher. Et cela arrive notamment, entre autres, à la fin de l'album au moment crucial où les émotions auraient sans doute dû être les plus fortes. Si bien qu'autant j'ai pu être touché à bien des passages au cours de cet album, autant la fin ne m'a qu'à moitié satisfait : elle est parfaitement compréhensible et jolie mais les émotions n'ont pas su passer comme elles auraient sans doute dû le faire. Un joli manga, léger et profond à la fois, plein d'une personnalité aussi bien graphique que scénaristique.

28/12/2007 (modifier)