Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Syndrome de Hyde

Note: 2.83/5
(2.83/5 pour 6 avis)

Iran, 1883. Lors de l’ouverture d’un tombeau, une volute gazeuse se répand, provoquant l’effroi et la panique des archéologues. Deux cents ans plus tard, un couple est victime d’une étrange agression. Franck, inspecteur chez Europol, est alors chargé de l’enquête Il est loin d’imaginer que les origines de cette sombre affaire sont bien plus anciennes…


Corbeyran R.L. Stevenson

Ecoute-moi bien, face de rat : Freddy fracasse les hommes à coups de griffes... Freddy viole les femmes et les démembre sur place... Freddy leur bouffe parfois la moitié du corps, sexe et visage compris ! Alors si vous voulez que toutes ces conneries refassent surface dans votre petite ville pourrie, continuez à me mettre des bâtons dans les roues !!!

Scénaristes
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Octobre 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Syndrome de Hyde
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

16/10/2007 | Ryle
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

A noter que j'approuve la remarque faite par Fab11 lorsqu'il évoque le film Hidden, j'ai eu la même pensée à propos de ce flux vert démoniaque qui change de corps. Mais il y a d'autres références. Le prologue ressemble comme 2 gouttes d'eau à la Momie de 1999, comme quoi la plupart des vieux mythes fantastiques trouvent leur origine dans d'anciennes explorations qui réveillent une créature ou quelque chose de maléfique comme c'est le cas ici. L'action qui suit est angoissante, quoique classique, mais c'est bien dosé, l'intrigue progresse bien, avec quelques scènes d'action, un peu de frayeur, des phénomènes de transformation proches du loup-garou, bref le polar et le fantastique font bon ménage et s'entremêlent intelligemment. Il aurait été rageant que 2 grands scénaristes de cette pointure accouchent d'une histoire stupide ou décevante. Bon attention, c'est pas non plus exceptionnel, ils ne se sont pas foulés non plus, mais ont assuré un minimum. La dernière partie s'approche de plus près du roman de Stevenson "Dr Jekyll & Mr Hyde", et le met même en scène dans le tome 3, à propos de ses notes sur le substrat ; le début est très bavard et un peu pompeux, mais se ressaisit ensuite. Il est drôle de constater la mise en abyme finale (Bd + film), de même que la fin sacrifie avec originalité aux pirouettes habituelles des séries B d'horreur. Le dessin de Defali, je le connais déjà, ayant lu plusieurs de ses Bd qu'il a dessinées pour Corbeyran ; j'ai un ami qui le surnomme le "laquais de Corbeyran" (un peu comme Espé) car effectivement, quand on regarde leur CV, on voit qu'ils ont souvent collaboré ensemble. Moi, ça ne me gêne pas, à partir du moment où une histoire m'intrigue ou me captive, et son dessin est très correct, toujours dans un style un peu musclé et encré gras, ce qui donne des effets parfois étranges sur les visages, mais c'est un graphisme qui correspond bien à ce type de bande. L'inconvénient vient du fait qu'on ne voit pas grand chose par endroits, le dessin est sombre, il y a beaucoup de scènes nocturnes, c'est assez gênant. Dans l'ensemble, c'est une série plaisante qui permet de se détendre sans trop se prendre la tête.

09/06/2016 (modifier)
Par fab11
Note: 2/5

Ouais bof, voilà ce que je retiens de cette série signée Eric Corbeyran et Richard Guérineau . Ce qui est sûr c'est qu'elle ne restera pas dans les annales (d'ailleurs je me suis débarrassé de ces trois tomes). Pourtant cela démarrait plutôt bien ,car j'ai eu l'impression de me retrouver dans le film "Hidden" . Rappelez-vous cette histoire d'extraterrestre passionné de Ferraris et de hard rock qui passait de corps en corps et qui laissait de nombreux cadavres derrière lui (ceux qui ne connaissent ce chef d'œuvre sont excusés car il a remporté le grand prix au Festival international du film fantastique d'Avoriaz 1988 et oui ça commence à dater). Le début de ce récit m'avait donc intéressé et puis à partir du tome deux j'ai trouvé très décevante et bâclée cette histoire de démon antique qui change de corps comme de chaussettes. Je pense que le scénariste aurait pu étoffer son histoire et la rendre bien plus passionnante car je l'avoue je me suis ennuyé. Ce genre d'histoire est à mon avis dépassé , une intrigue plus complexe ou plus inattendue aurait été la bienvenue. Même le dessin n'a pas réussi à me faire accrocher à cette trilogie . Je suis d'accord avec le posteur précédent qui le trouve sombre et pas toujours lisible. Bon je conseille quand même la lecture aux fans d'histoires fantastiques car ils y trouveront peut-être leur compte. Par contre l'achat est à mon avis dispensable.

26/12/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai vraiment pas accroché à ''Le Syndrome de Hyde''. Tout d'abord, non seulement le dessin ne m'attire pas du tout, mais en plus c'est trop sombre par moment et cela rend la lecture pratiquement illisible pour moi ! Il me faut donc faire des efforts pour lire et cela marche généralement si l'histoire m'accroche. Sauf que le scénario ne m'a pas du tout intéressé. Le seul truc qui m'a donné envie de savoir la suite est le lien qu'il y a entre la première scène se passant au 19ème siècle et le reste qui se passe dans le futur. Donc dès que je l'ai su je n'avais plus grand intérêt à savoir la suite. Le scénario est rempli de clichés qui m'ont rarement intéressé. Je note toutefois que le dessinateur s'est amélioré au cours de la série et je l'ai trouvé moins illisible au fil des tomes. Dommage que ça ne soit pas le cas avec le scénario.

29/04/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Je porte une attention particulière aux oeuvres des auteurs du "Chant des Stryges". C'est avec une certaine impatience mesurée que j'attendais cette nouvelle série, annoncée depuis plusieurs années. Finalement ils se sont adjoints les services de Djillali Defali, le stakhanoviste de La Loi des 12 Tables et Asphodèle, pour cette nouvelle trilogie fantastique. Je dois dire que j'ai assez accroché à l'histoire, même si elle semble relativement classique. Un démon antique qui ressurgit à la faveur de la mise à jour d'un tombeau et se transmet d'un corps à l'autre, c'est une légende connue depuis la découverte du tombeau de Toutankhamon. Classique, mais efficace en l'occurrence, car il n'y a pas, ou presque, de temps mort dans le premier tome. Côté dessins, je trouve le trait de Djillali Defali un ton en-dessous de celui de Guérineau, dans un registre assez proche, mais tout de même plus "reposé" que dans La Loi des 12 Tables. Je trouve qu'il a un peu de mal sur les visages et les proportions, et que sa première couverture n'est peut-être pas des plus réussies, mais pour le reste c'est assez agréable. Il prend visiblement du plaisir à croquer des créatures transformistes, lui qui a fait Garous avec Gaudin chez Soleil... Une série assez prenante, qui ne marquera pas forcément le genre, mais que j'ai bien appréciée. Ma note véritable est de 3,5/5.

21/10/2007 (MAJ le 23/10/2010) (modifier)
Par Reznik
Note: 3/5

Et bien c'est pas mal du tout comme tome d'introduction. Pas original pour un sou mais bien mené. Un scénario qui démarre rapidement avant de se dévoiler progressivement jusqu'à une brutale accélération sur la fin qui laisse augurer du meilleur pour le triptyque : [spoiler](le mal qui se déplace d'être en être façon Hidden + l'entrée en scène du traqueur british)[/spoiler] J'aime assez les dessins. Niveau encrage c'est parfois trop appuyé mais l'ambiance y gagne en force et en personnalité sur l'ensemble. A réserver soit aux fanas du genre, soit aux novices. Les blasés, eux, n'y trouveront pas de quoi frissonner franchement, en plaisir comme en tension.

15/05/2008 (modifier)
Par Ryle
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ryle

- Un scénario de Richard Guérineau (dessinateur du "Chant des Stryges"), co-scénarisé par Corbeyran (qu'on ne présente plus), deux compères de la bande dessinée que j'affectionne particulièrement. - Un dessin de Defali que j'avais beaucoup apprécié pour Asphodèle (moins sur "la Loi des XII tables", mais à un rythme d'une page par jour, on ne peut pas non plus avoir la même qualité sur chaque planche). - La couleur de Raphaël Hédon qui a reprit le pinceau du "Chant des Stryges" également ... Bref, tout ceci laissait présager quelque chose de bon, me poussant à acheter l'album les yeux fermés (enfin entrouvert quand même pour attraper la bonne bd et pas me casser la figure). Et bien je dois reconnaître qu'avec tous ces facteurs favorables, je n'ai effectivement pas été déçu ! Je m'attendais à l'histoire classique d'un savant fou des années 50 découvrant par hasard une potion le transformant en monstre sanguinaire assoiffé et en colère façon Hulk ('raaah chuis vert !!') et me voilà débarquant en 2015 sur les traces d'un serial killer (tsan !) ! Pas de science fiction pour autant, mais bel et bien un récit fantastique autour d'une étrange malédiction datant de plusieurs siècles et non de la lubie d'un scientifique fanatique... Dans la lignée de la Malédiction de la Momie et à l'instar du Témoin du Mal (à voir absolument soit dit en passant !), il s'agit principalement d'une enquête policière et de la traque d'un mystérieux chasseur. On retrouve bien sûr quelques éléments assez "classiques" de ce genre d'histoire, mais le dénouement final de ce premier tome est plutôt surprenant et ne laisse aucun doute quant au fait que cette série se poursuivra de façon inattendue ! Côté dessin je n'ai pas grand chose à redire. Comme je le signalais plus haut, le dessin réaliste de Defali est bien plus soigné que sur "la Loi des XII tables" et les couleurs d'Hédon servent bien à l'ambiance sombre du thriller. Bref, un avis plutôt positif sur ce premier tome et sur la série. Ma note reste malgré tout à 3 (3.5 en fait) puisqu'il ne s'agit là que d'un premier tome. J'attends la suite pour la confirmer, mais elle devrait je pense passer assez facilement à 4 :)

16/10/2007 (modifier)