Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Zachary Holmes

Note: 2.6/5
(2.6/5 pour 5 avis)

Les enquêtes d’un jeune détective en herbe . . . du fantastique et de l'humour au rendez-vous !


Auteurs Argentins Carlos Trillo Frankenstein

Cette série met en scène les aventures d'un jeune garçon qui devient détective à l'image du grand Sherlock Holmes. Il est accompagné par Watson, sa souris qui a un petit faible pour le camembert. Dans sa première enquête, Zachary doit découvrir qui a détruit le château du baron Frankenstein. Toutes les pistes le mènent à un étrange géant qui travaille pour le baron, mais Zachary croit en l'innocence de la créature. Il sait que malgré son apparence disgracieuse, le géant a bon coeur et aime aider les vieilles dames ou cueillir des fleurs pour ses amies. Avec l'assistance de son ami Watson, une petite souris armée d'un sens de l'humour remarquable et d'une passion dévorante pour le Camembert, Zachary entame une difficile enquête pour trouver le vrai coupable. Après avoir admirablement résolu l'affaire du monstre, Zachary Holmes reprend du service. Contacté par le sorcier Merlin, il va devoir enquêter sur les étranges pratiques des fantômes, et en particulier sur le plus dangereux de tous, Moriarty, qui s'est emparé d'Excalibur afin de pouvoir assassiner la reine Victoria !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2001
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Zachary Holmes
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

11/10/2007 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je n’ai lu que le premier tome, mais celui-ci ne donne pas vraiment envie d’aller plus loin, c’est clair ! Le dessin (et encore plus la colorisation d’ailleurs) ne m’a pas accroché, ce n’est pas ma tasse de thé. Mais c’est surtout l’histoire qui m’a laissé froid. L’idée de mêler plusieurs univers (Sherlock Holmes, Frankenstein dans ce tome, mais visiblement Dracula et d’autres apparaitront dans le suivant) pouvait apporter quelque chose d’intéressant. Mais ce n’est finalement que peu utilisé (pour ce qui est de la créature de Frankenstein, ici devenu un gros bonhomme gentil tout plein), à part quelques tic de Zachary (la pipe, la loupe) singeant Sherlock. L’idée d’utiliser un Watson original (un rat usant de borborygmes) n’est pas non plus très utile ici (et, pour cette idée, je vous conseille davantage la lecture de Otto & Watson (Les extravagantes enquêtes d'), même si plus pour un lectorat adulte). Reste donc une intrigue bien faiblarde, sans aucune surprise, puisque méchant et gentil sont identifiés dès le départ sans que rien ne vienne instiller du doute chez le lecteur. J’ajoute que les dialogues comme l’intrigue sont bien trop simplistes, « gentils ». Même si le public visé est de toute évidence assez jeune, je trouve que cela manque singulièrement d’intérêt.

29/10/2017 (modifier)
Par BDenis
Note: 3/5

(Avertissement : j'accorde toujours plus d'importance au scénario qu'au dessin) Deux enquêtes, à la base pour un public jeune, menées par un tout aussi jeune Holmes, celui-ci se prénommant Zachary. La créature de Frankenstein est impliquée dans le premier tome. Le second est un peu plus "fantastique". L'intérêt vient surtout de l'animal familier de Holmes, Watson, un rat qui parle en n'émettant que des "cui cui", ce qui n'est pas banal et nous réconcilie définitivement avec ce rongeur. Les actions et mimiques dudit Watson, amusantes (surtout dans le deuxième tome) et souvent en second plan, permettront au lectorat adulte d'y trouver un tant soit peu son compte. D'autant plus que le graphisme dans un style dessin animé rappelle à qui cette mini série est destinée. 10 / 20

14/06/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je suis franchement déçu par cette série. J'aime bien le coté fantastique des histoires et aussi voir comment Trillo revisite des mythes comme Excalibur et Frankenstein. Malheureusement, la série est clairement destinée à un public enfantin. Je me demande d'ailleurs pourquoi ma bibliothèque l’a mise dans les bandes dessinées pour adulte. Les péripéties se règlent facilement et on devine facilement comment ça va se terminer. Surtout pour le premier tome. Si après 20 pages vous n'avez pas découvert la vérité, c'est que vous n'êtes pas très perspicace. De plus, le héros est franchement sans intérêt. Il faut dire que je n'ai jamais aimé les gamins détective plus intelligent que les adultes.

02/10/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Cette série met en scène les aventures d'un jeune garçon qui devient détective par passion pour une jeune fille admiratrice de Sherlock Holmes. Mais nous n'apprendrons ce postulat que dans le second et dernier tome. Nous passons en revue tous les personnages de la littérature : une large part pour Frankenstein dans le premier tome, Dracula, Merlin, Moriarty... Je n'ai pas vraiment aimé ce mélange de genre. L'histoire est d'une très grande naïveté destinée surtout à un public en bas âge. Rien de fracassant ou d'original et trop enfantin pour convaincre...

02/02/2008 (MAJ le 02/02/2008) (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

Surprenant que cette série ne soit pas encore sur BDT. Elle date pourtant de 2001. Enfin, voici cette lacune comblée. Car il aurait été dommage que soit passée sous silence une bd possédant tant de qualités. Cette série brille surtout par sa qualité narrative. Trillo n’est pas le premier venu. Il a l’art et la manière de maîtriser son sujet avec une verve et des dialogues au poil. Il revisite des classiques de manière bien personnelle en mélangeant les diverses influences sans rendre le tout indigeste ou anarchique. On y trouve pèle mêle le baron de Frankenstein, Dracula, Merlin et Excalibur. La fluidité du récit est bluffant. On notera aussi que les thèmes développés sont chers à Trillo puisqu’il est question d’enquêtes policières sur fond de fantastique. Une nouveauté toutefois : l’humour prend ici une place dominante et est moins acerbe. Contrairement à ses autres séries, celle-ci est donc clairement à la portée des enfants. Le dessin ne laissera pas le lecteur indifférent : il aimera ou pas. Toutefois, on ne peut nier la personnalité du style de Juan Bobillo. Je dois dire que ce type de planches, qui d’ordinaire aurait tendance à me faire fuir, a eu sur moi un effet attractif. Et franchement, même si on n’est pas amateur du style, on s’y fait vite et cela ne gène en rien la lecture. A noter que chaque tome forme une histoire complète. Une série qui n’a pas eu le succès mérité. C’est bien dommage . . .

11/10/2007 (modifier)