Charlie Chan

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Des enquêtes policières aux îles Hawaï... mais voici quasi 70 ans...


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Le Premier Futuropolis (1972-1994) Les Pionniers [USA] - Côte Ouest

Charlie Chan est un détective chinois. Il exerce sa profession aux îles Hawaï. Il va devoir affronter maintes énigmes, ainsi que faire le "coup de poing" contre les gangs américains.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1980
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Charlie Chan
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai eu l'occasion de découvrir cette série par l'album Futuropolis au début des années 80, c'est un personnage original, mais je ne sais pas s'il peut encore plaire de nos jours, d'où ma réserve pour l'achat. Ce personnage de Charlie Chan crée en 1925 par le romancier Earl Derr Biggers, s'inspire de la vie d'un policier chinois ayant réellement vécu. Installé à Honolulu, c'est un enquêteur courtois, subtil, intéressé par la psychologie des criminels, et accessoirement, accablé par une ribambelle d'enfants. Son paternalisme, sa sagesse orientale, ses adages en feront un héros apprécié, idéal pour l'écran. Biggers disparaît prématurément en n'ayant écrit que 6 romans, mais son personnage lui survécut par une cinquantaine d'adaptations ciné et TV où il sera incarné par plusieurs acteurs, dont le plus réussi fut Warner Oland. Devant ce succès, les droits sont achetés et il fut décidé d'en faire un héros de BD ; Alfred Andriola fut choisi en 1938 alors qu'il était l'assistant de Milton Caniff depuis 1935. Il s'inspire du détective joué par Oland, et lui adjoint un fils, Lee dans des récits parsemés de maximes orientales que Chan utilise dans ses réflexions ; très vite, Lee est remplacé par Kirk Barrow pour faire le coup de poing, car dans les romans, l'action était plus lente et plus réfléchie. Dans la Bd, Andriola introduit les enquêtes mouvementées et une dynamique pimentant une série qui va s'avérer traditionnelle, mais intéressante par son ajout de personnages secondaires et ses intrigues bien construites dignes des grands auteurs de romans policiers, où la sagacité du détective chinois sera mise à rude épreuve. D'autre part, le style et la technique graphique au départ très caniffiens ont apporté à cette bande une part de mystère, surtout grâce à une remarquable maîtrise du noir et blanc, puis Andriola créera son propre style, basé sur un trait plus fin. Mais en 1942, il abandonne la bande pour Kerry Drake, autre strip policier qui lui permet d'être auteur complet. Je sais qu'il y eut après ça des reprises de ce personnage par d'autres studios et d'autres auteurs, parmi lesquels on trouve Jack Kirby, Gil Kane ou Frank Springer, mais la version d'Andriola reste la plus mythique.

14/12/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Charlie Chan ?... Une longue histoire, dont voici une partie : 1925. Imaginé par l'écrivain Earl Derr Biggers, c'est d'abord le héros d'un feuilleton écrit, diffusé -sous le titre "House without a key"- dans les pages du "Saturday Evening Post". Dès les premières publications, le succès est immédiat. 1926. Le cinéma et la télévision s'emparent du personnage. "Charlie Chan" sera interprété -successivement- par George Kuwa, Kamiyama So-jin, E.L. Park, Manuel Arbo, Warner Oland, Sidney Toler et Roland Winters. Le succès suit toujours. 1938. Les droits sont rachetés par le McNaught Syndicate. Un concours est lancé pour déterminer quel dessinateur sera le plus à même de transcrire sous forme de bande dessinée les aventures du déjà célèbre détective. Alfred Andriola est le gagnant. Il va s'inspirer du 5ème personnage de la série télévisée -Warner Oland- pour créer son héros. 30 Octobre 1938. Charlie Chan fait sa première apparition mondiale en tant que personnage de BD, et est édité en fascicules par McNaught Syndicate. Andriola va le mettre en scène jusqu'en Mai 1942. Il va également lui adjoindre un fils : Lee. Mais, rapidement, Lee va céder sa place à Kid Barrow, un sympathique aventurier qui épaulera notre détective. Au fil des opus, Andriola va créer une galerie de "têtes" que l'on retrouvera dans diverses aventures : Ludwig, l'homme aux mille visages ; Gina Lane, l'éternelle fiancée de Kid Barrow ; Berzelius Keeno, l'ennemi mortel de Charlie Chan. 1939. La France suit le mouvement. Traduites, les aventures dessinées paraissent -en noir et blanc- dans divers périodiques : "L'Aventureux", "Junior", Mon Journal" ainsi que sous forme de récits complets dans la série "Les Aventuriers d'Aujourd'hui". Aux USA, Charlie Chan continue ses parutions sous forme de fascicules reprenant des histoires complètes (dans "Features Comics" dès 1939, dans "Columbia Comics" dès 1943). Survient la seconde guerre mondiale... 1948 et 1949. 1955 et 1956. De nouvelles adaptations sont éditées sous la plume de nouveaux -et bons- dessinateurs : Joe Simon, Jack Kirby, Carmine Infantino et Charles Raab. 1958 et 1959. Nouvelle série d'aventures sous l'égide de Gil Kane et Sid Greene. Octobre 1965 à Mars 1966. Nouvelle version du détective sous la conduite de Franck Spinger (chez Dell Publishing). Et "Charlie Chan" dans tout ça ?... C'est un enquêteur d'origine chinoise comme on se plaisait à l'imaginer à l'époque : un long manteau, un chapeau mou vissé sur la tête, les yeux bridés fuyants, le visage mince, porteur d'une fine moustache tombante... une vraie tête de Mandarin remise au goût du jour (de l'époque !). Ce personnage -au départ une sorte de "Colombo"- qui utilise méthode et réflexion pour réussir ses enquêtes va "éclater" sous le graphisme d'Andriola. Ce dernier dynamise l'action, les recherches d'indices, les filatures, et décrit avec grand détail les nombreuses batailles rangées qui surviendront entre policiers et bandes de gangsters. "Charlie Chan" ?... C'est aussi un magnifique pseudo americano-chinois. C'est une série, une grande série, policière qui a enchanté toute une génération de lecteurs. Elle n'a -malheureusement- fait l'objet que d'un seul album cartonné, édité en 1980 chez Futuropolis ; une sorte de best-off qui reprend 7 histoires parues en 1938 et 1939. C'est vrai que le nom sonne bien à l'oreille. La série est -de beaucoup- oubliée. Mais chaque fois que son nom est prononcé, nombre de personnes se disent : "Mais où ai-je déjà entendu ça ?..." Les grands héros ne meurent pas dans l'esprit des gens. Et c'est tant mieux. Et les auteurs ?... De 1938 à 1942. Alfred ANDRIOLA, dessinateur-scénariste de nationalité américaine, est né à New York en 1912. Décédé le 29 Mars 1983. 1948 et 1949. Joe SIMON, dessinateur de nationalité américaine, né à New York le 11 Octobre 1915. Jack KIRBY (Jacob Kurtzberg, dit), desinateur-scénariste de nationalité américaine, né à New-York le 28 Août 1917. Décédé à Thousand Oaks (Californie) le 6 Février 1994. 1955 et 1956. Vraiment pas grand chose pour Infantino et Raab (pseudo uniquement pour ces deux années de réalisations ?...) 1958 et 1959. Gil KANE (Eli Katz, dit), dessinateur-scénariste de nationalité américaine, né à Riga (en Lettonie) le 6 Avril 1926. Un tout grand de la BD "made in USA"). 1965 et 1966. Quasi rien (sur mes fiches) à propos de Franck SPRINGER. Essaierai de compléter ultérieurement. C'est pas fini !... (pour les puristes) : En France, "Charlie Chan" est paru -sous forme de récits à suivre- dans plusieurs hebdomadaires dont : 1. "L'Aventureux". Du n° 151 de 1939 à 245 de 1941. Dessins de Andriola. 2. "L'Aventureux" édité en Zone Libre. Cinq numéros : du 25 Décembre 1940 au 23 Janvier 1941. 3. "Junior". Du n° 141 de 1939 au n° 183 de 1940. 4. "Mon Journal". Du n° 70 au n° 86 du 22 Avril 1948. Dessins de Andriola. In fine : Hors l'album édité chez Futuropolis, à signaler quand même une édition brochée parue en 1979 aux Editions Focus, et qui reprend des histoires également parues en 1939 et 1940. "Charlie Chan" ?... Hormis l'album de Futuropolis, il est devenu de plus en plus rare de trouver des récits complets (sortes d'albums très souples, agrafés, imprimés sur mauvais papier) de la série "Aventuriers d'Aujourd'hui". Les périodiques ci-dessus sont parfois trouvables -mais de plus en plus difficilement- dans des bourses d'occasions, lors de festivals BD. "Charlie Chan" est venu. Il est resté un moment avec nous. Il est reparti. Mais son nom sonne encore dans la mémoires de beaucoup de bédéphiles...

16/09/2006 (modifier)