Aymone

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Une jeune fille du 16ème siècle voyage dans le temps grâce à un bracelet magique...


Journal Spirou Voyages dans le temps

Aymone ?... c'est en réalité Aymone de Boissieu, une jeune et jolie Créole qui vit à la fin du 16ème siècle... Et elle a une bien curieuse particularité : elle peut voyager dans le temps grâce à un bracelet magique. Qui plus est, ce bracelet lui procure également le don des langues. Très intéressant cette aide, surtout lorsqu' Aymone ira à la rencontre du futur et de gens dont elle ne sait rien. Et ça va lui être bien utile quand, de l'époque des flibustiers, elle sera propulsée dans les années 90 où des maîtres chanteurs à l'échelle planétaire devront être contrés...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1997
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Aymone
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/10/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note : 2.5/5 Je n'ai lu que l'unique histoire parue en album. Et pourtant il s'avère, sauf erreur, que cette histoire est la troisième de l'héroïne, les autres n'ayant été publiées que dans le journal de Spirou et pas en album. Ce pourrait ne pas être un soucis si le récit ici raconté était totalement indépendant des autres, mais hélas, dès la première planche, on a l'impression très nette de tomber en plein milieu d'une histoire en cours. C'est un peu gênant et il faut prendre quelques pages avant de raccrocher les wagons et de comprendre à peu près le contexte, même si on n'en saura guère plus sur comment la jolie Aymone s'est retrouvée enfermée dans cet engin sous-marin à la fin de l'épisode précédent. Mais finalement, ce passage n'est qu'une introduction permettant de mettre en scène le passage de l'héroïne dans un lieu parallèle et surnaturel, coupé du temps, où l'aventure elle-même de cet épisode va avoir lieu. Il s'agit d'une aventure à l'ancienne, typique des publications Spirou des années 70, avec un cocktail de fantastique et de science-fiction. L'héroïne est une jolie jeune femme, d'origine créole et qui semble à priori voyager involontairement dans le temps à cause d'un bracelet magique, mais de cela, nous n'en verrons pas grand chose dans cet album. Aymone fait partie de ces nouvelles héroïnes de l'époque, dans la lignée des Natacha et des Yoko Tsuno, qui voulaient laisser la place dans l'univers de la BD franco-belge à davantage de féminité avec des héroïnes pleines autant de charme que d'énergie et de volonté. Le dessin de Renaud n'est pas désagréable mais on le sent encore un peu mal à l'aise au niveau technique. Ses personnages, s'ils ne sont pas laids, sont un peu guindés et raides dans leurs postures. A noter aussi que les planches de l'album sont en noir et blanc, alors que la série paraissait en couleurs dans Spirou. L'histoire se laisse lire et présente quelques idées originales et plutôt intéressantes. Mais l'intrigue en elle-même se révèle pourtant pleines de clichés, de péripéties déjà-vus et de passages convenus. Tant et si bien que si le contexte est plutôt bon, l'histoire en elle-même n'est pas des plus passionnantes malheureusement.

04/04/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Avec l'arrivée de cette héroïne sexy en 1975 dans les pages du journal Spirou, on voit que Natacha et Yoko Tsuno sont passées par là, ouvrant la porte du journal à une touche féminine et à plus d'audace. Mais au contraire de ces 2 valeurs sûres, "Aymone" ne connaîtra que 6 récits jusqu'en 1977, Renaud s'en allant ensuite dessiner Brelan de Dames chez le concurrent Tintin, et un seul album sera publié seulement, en 1997. Il faut dire que les sujets de J.M. Brouyère étaient un peu trop complexes parfois pour les lecteurs de Spirou ; Aymone est en effet une jolie Créole victime d'un sortilège jeté par un dieu venu sur Terre, qui ébloui par sa grande beauté, lui impose un bracelet qui la transporte en différentes époques où ses amours potentielles sont vouées à l'échec, et où elle côtoie des personnages souvent néfastes et cruels. Les aventures qu'elle vit flirtent avec la science-fiction et le fantastique, et ne sont pas très convainquantes. Première série importante de Renaud après différents travaux de commande, son trait y est déjà bien affirmé pour dessiner les courbes de sa belle héroïne. Si on veut toutefois trouver cet unique album, il faut vraiment le vouloir, car il est très rare en occase.

28/09/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

A l'époque, j'ai bien aimé la jolie Aymone... Elle a fait ses débuts dans l'hebdo Spirou n° 1957 du 16 Octobre 1975. Je l'ai appréciée car elle me faisait penser à Natacha sans en être une copie ; de jolies formes et -surtout- des yeux "révolver" à vous laisser pantois. Mais à part ça ?... ben... à vrai dire, malheureusement pas grand chose. Ses aventures ont un goût de déjà vu/déjà lu qui -rapidement- m'ont fait me désintéresser de cette série. Chaque semaine, je la paginais, regardais les dessins mais sans plus. Dommage que Renaud -au dessin- n'ait pas bénéficié de scénarios solides car son graphisme méritait plus. Beaucoup plus même. Aymone fera l'objet de récits complets et paraîtra jusqu'au n° 2065 du 10 Novembre 1977. Elle ne fera l'objet que d'un seul album, à tirage quasi confidentiel, en... 1997. Qui s'en souvient encore ?... Oublié Renaud ?... heureusement non... dans un style plus réaliste il donnera plus tard toute la mesure de son talent dans la série Jessica Blandy (entre autres). Oubliée Aymone ?... elle fut une sorte d'OVNI, c'est vrai, mais j'avise un "3" car je n'ai jamais oublié ses grands yeux...

05/10/2007 (modifier)