Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Guerres parallèles

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Un commandant amnésique est retrouvé par sa légion pour mettre un terme aux guerres parallèles


Guerres interstellaires Une histoire de famille

Sur une terre vierge de toute guerre, Jonasfall, un homme à la mémoire mutilée qui a fui son passé est retrouvé par ses anciens soldats ; les guerriers de la légion brûlée. Poussé par son devoir mais effrayé parce qu'il a pu être, un bourreau ou un combattant, Jonasfall va reprendre la voie des armes et tenter enfin d'accomplir ce qu'il n'a pas su faire, mettre un terme aux Guerres Parallèles. Au coeur d'un complot qui l'opposera à ses alliés comme ses ennemis, le commandant de la légion brûlée va devoir réapprendre à aimer et à tuer. Sa deuxième chance, va le mener au coeur de dimensions oubliées pour découvrir les secrets les plus noirs des Guerres Parallèles. Le Milliard Renégat, l'Exode, les marchands de planètes, les Régulateurs, les Mythologistes, les serviteurs du Vide et tous ceux qui se battent entre les dimensions devront compter avec le retour de Jonasfall, le ''tueur d'étoiles''. Les Guerres Parallèles ne pardonnent pas les lâches. Sans fin, sans trêve, sans vainqueur ni vaincu, elles ont l'éternité pour champ de bataille.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Septembre 2007
Statut histoire Série abandonnée (scénariste décédé) 1 tome paru
Couverture de la série Guerres parallèles © Soleil 2007

05/10/2007 | Kalish
Modifier


L'avatar du posteur Le Grand A

Un album à découvrir pour les esprits curieux et fans de science-fiction car on sent avec ce premier jet que la série avait un gros potentiel mais qui malheureusement restera en l’état suite au décès du frère d’Olivier Peru, Stéphane, coscénariste et coloriste de Guerres parallèles. Certes, c’est terriblement frustrant de lire une série que l’on sait abandonnée mais comme je l’ai dit je pense qu’elle vaut le détour car on se rend compte qu’en France aussi on a des auteurs complets qui savent écrire de l’imaginaire. Les frères Peru ont démontré tout leur talent de créateurs d’univers avec Shaman et je pense que Guerres parallèles aurait pu être leur série phare en matière de SF car celle-ci ne nous décrit pas les péripéties d’un héros amnésique (encore une fois) dans un monde bien défini, mais dans une infinité d’univers différents où se côtoient nombres de cultures et de races aliens, permettant aux frères Peru de donner libre-court à leur imagination foisonnante. On sent ici qu’ils ont voulu y déverser toutes leurs influences romanesques, qu’elles viennent de la fantasy, de la SF ou du fantastique car ils mélangent dans Guerres parallèles des éléments de technologie avancée dans des décors qui sonnent très space opera ou dark fantasy, on ne sait pas trop. Avec aussi des éléments anachroniques comme les armes à feu des personnages du début qui font très XVIIIème siècle, alors que d’autres ont des armures futuristes, ils tirent des lasers et certains ont même de grosses épées façon Warhammer 40000. Comme dans cette série, le problème de la religion et du fanatisme y est très présente. Je ne vais pas spoiler mais il y a aussi à manger pour les amateurs de Pacific Rim ou de Goldorak. C’est vraiment fun et le scénario est conforme au format d’une BD car souvent à vouloir trop en dire il vaut mieux se tourner vers le roman. Pour les non-initiés de ce type de littérature il faut s’accrocher. Mais pour ceux passés par les romans de Michael Moorcock (pour son multivers) ou La Tour Sombre de Stephen King par exemple, l’exercice devrait être plus facile et l’immersion plaisante. La seule chose sur laquelle j’aurais à redire c’est sur le dessin et les couleurs. Non pas que je les trouve bons ou mauvais, seulement ce n’est pas ma came car le dessin est trop typé comics américain. Les visages et les corps sont lisses et font trop patte-à-modeler mais je ne peux pas le leur reprocher parce que cela doit aussi faire parti de leurs influences. Les couleurs de Stéphane ne sont pas très jolies à mes yeux, elles ont une teinte informatique qui m’horripile. Mais Stéphane connait son métier puisqu’il a travaillé chez Marvel sur de nombreux projets. Pas mon truc encore une fois. L’illustration de couverture me fait de l’œil et c’est bien dommage tout ça car le dessin ne correspond pas à mes goûts. J’ai vu l’illustration qui était prévue pour le tome 2 et elle fait aussi baver. Une bonne pioche que cet album.

14/08/2014 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

J’ai tellement accroché à Shaman que je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle série des frères Peru. Et je ne le regrette pas ; les auteurs nous offrent un nouvel opus très réussi et dense, que ce soit dans le scénario, dans les personnages, dans les mondes parallèles, dans les us et coutumes des mondes décrits... Le récit démarre rapidement, l’introduction de l’histoire est parsemée d’action, de combats et de "portes ouvertes" vers les autres tomes de cette série. Comme dans Shaman, les mondes sont magnifiquement dessinés et mis en couleurs. Les visages souffrent d’un peu d’immobilisme par certains moments, mais l’ensemble reste très réussi. Petite crainte, qui manifestement est ressentie par la majorité des lecteurs, j’espère que les auteurs sauront exploiter les très nombreuses pistes prises par ce premier tome, sans échouer dans l’exploitation de certains éléments qui ne pourront être maîtrisés... C'est pour cela que je reste prudent dans la cotation. Pour l’instant, je conseille vivement la lecture de ce nouvel opus très riche !

03/01/2008 (MAJ le 03/01/2008) (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Une série à suivre de près !!!! Le scénario semble très ambitieux, le premier tome fait parfaitement son travail d'introduction, il donne l'envie de suivre cette série. Pour ceux qui ont déjà lu Shaman, il n'y aura pas de dépaysement, le dessin y est même un ton au dessus mais avec toujours des petits problèmes pour les visages et pour les regards. Sinon c'est du tout bon, vivement la suite. La note risque de monter dès le prochain tome.

16/12/2007 (modifier)
Par ManuB
Note: 3/5

J’avais lu une preview qui m’avait plu de cet album avant sa sortie, puis j’avais quand même préféré attendre d’avoir des avis positifs pour me lancer. Voila qui est fait, et après lecture, cette série s’annonce très bien mais je ne suis pas complètement conquis. Graphiquement, ceux qui ont lu Shaman reconnaîtront les qualités des frères Péru. Ils savent créer des univers à part entière, très riches au niveau des décors, des designs, des ambiances futuristes avec des architectures à couper le souffle. L’ensemble est rehaussé d’une mise en couleur qui ne « cache » pas le dessin mais l’accompagne pour un résultat très agréable à regarder. Par contre, comme les autres lecteurs, je trouve les visages trop « lisses », manquant de caractère, et je trouve qu’ils ne sont pas très beaux lorsqu’ils sont de ¾ (c’était déjà un défaut présent dans Shaman). Cette ambition graphique s’accompagne d’un scénario qui l’est tout autant. Ce premier tome nous présente un jeune homme amnésique rattrapé par son passé de commandant d’une puissante armée. On est plongé dans un monde aux multiples facettes où les personnages peuvent se téléporter d’une planète à une autre. Les auteurs mettent en place un univers complexe : de nombreux protagonistes, des lieux multiples, des références religieuses, un background vraiment très fourni. Ils alternent entre phases d’action et de présentation mais cet album reste quand même une grosse présentation qu’il n’est pas toujours facile de suivre et après laquelle il est encore difficile de dire si tout ça ne va accoucher d’une souris. Ce 1er tome est donc une bonne découverte, mais reste une mise en bouche un peu compliquée d’un univers qui pourrait être vraiment très intéressant. Si la suite confirme ceci, ma note ne pourra que monter.

18/10/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Les frères Peru avaient frappé un grand coup dans la BD de genre avec leur trilogie Shaman. Après avoir filé des coups de main à droite et à gauche et avoir réalisé un Kookaburra Universe, ils reviennent avec une nouvelle série très ambitieuse. Celle-ci conte les aventures d'un ancien soldat amnésique qui a mené des batailles homériques sur plusieurs dimensions. Les passages d'écrits sacrés placent également la série sur des bases très ambitieuses, avec un background très riche. Le premier tome est dense, il comporte beaucoup d'éléments, pléthore de personnages, et il est un peu difficile de s'y retrouver. Une relecture de chaque tome, ou même globale quand plusieurs seront sortis, s'imposera afin de bien saisir la cohérence de l'ensemble. Quant à la partie graphique... Oh my god ! Les frères Peru sont bien parmi les meilleurs dessinateurs du moment. Comment ne pas rester béat d'admiration devant leurs designs techniques, leurs délires architecturaux ? C'est tout bonnement incroyable ! Seul petit bémol : des visages d'humains trop "lises" à mon goût. Jonasfall et Alisha manquent ainsi de personnalité "graphique". Une série à suivre, espérons que le récit sera à la hauteur du dessin. Note provisoire : 3,5/5

11/10/2007 (modifier)
Par Kalish
Note: 3/5

Après le succès de Shaman, les frères Peru reviennent avec une série pour le moins ambitieuse. J’ai seulement feuilleté leur première série donc je ne pourrai pas les comparer, mais le graphisme bien que très bon me paraît juste un peu plus lisse en ce qui concerne les visages, les personnages y perdent en charisme, sinon c’est fin, clair et détaillé, du tout bon. Ambitieuse pourquoi ? Déjà il sera très dur de juger cette série en ayant juste lu le premier tome. On se retrouve dans une sorte de Space Opéra ou les soldats se téléportent d’une planète à l’autre pour faire la guerre à une race de vers dont le but est… je sais plus. Beaucoup d’informations dans ce premier tome, tout ça est bien compliqué à assimiler ; certaines pages sont introduites par un extrait de saintes écritures à la Universal War One ce qui embrouille encore plus. Ajoutez à cela des complots, des trahisons, un élu qui ne sait plus de qui il est l’élu. Bref tout ça est d’une telle richesse qu’une petite relecture s’impose à l’occasion. A voir par la suite, si ça devient plus clair, ça pourrait être pas trop mal. En tout cas il y a matière à intriguer le lecteur.

05/10/2007 (modifier)