Alain Landier

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un détective à la recherche de civilisations disparues...


Journal Tintin

Alain Landier ?… peu savent définir qui il est réellement… C'est une sorte de détective, un chercheur de l'étrange, un homme toujours à la recherche d'éléments neufs relatifs aux anciennes civilisations. Ces civilisations disparues, Landier se fait fort de les retrouver ; ou du moins d'apporter des preuves tangibles de ce qu'elles ont réellement été. Cette sorte de quête de l'impossible est pour lui comme un puzzle dont les pièces, très rares à trouver puis rassembler, permettrait au monde de connaître ses véritables racines. Mais ce n'est pas parce que ces civilisations sont pour ainsi dire oubliées que certains descendants de ces gens venus de la nuit des temps tiennent à ce qu'elles soient découvertes…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2000
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Alain Landier
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/10/2007 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Weinberg a créé de très nombreuses séries dont certaines seront très éphémères, d'autres destinées à l'Allemagne ou les Pays-Bas que nous ne verrons pas toujours en France; on peut citer : "Luc Condor" (explorateur et justicier typique des années 50), "Vicky" (une jolie guide en Grèce qui évolue d'abord aux côtés de Dan Cooper), "Giovanni Di Celli" (classique histoire de détective pour l'Italie, vue dans le journal Tintin en 1969), " les Aquanautes " (aventures nautiques vues dans Le Soir de Bruxelles, puis dans L'Humanité), " Barracuda " (également nautique, pour l'hebdo allemand Zack, repris dans Nouveau Tintin en 1977). Et puis, il y a Alain Landier. Quoique méconnue du grand public, c'est la seconde série dont se souviennent les lecteurs du journal Tintin après Dan Cooper. Moi-même, j'appréciais cette création de 1962 qui a pour héros un scientifique spécialisé dans les civilisations disparues, un chercheur de l'étrange comme on l'appelait, en quête de phénomènes mystérieux et toujours à la recherche d'éléments pouvant étayer ses théories sur des peuples mystérieux. Par cette bande, l'auteur assouvit sa passion de l'archéologie, des civilisations anciennes et des phénomènes paranormaux. Après 20 récits complets de 4 à 6 pages, Weinberg abandonne cette série en 1970, trop débordé par ses autres créations. J'aimais bien le ton étrange, le mystère, le côté très aventureux et la quête de l'inconnu de cette bande, même si j'avais du mal avec le dessin de Weinberg, qui pour moi a toujours donné l'impression d'être bâclé.

10/07/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une (petite) série, vraiment peu connue, qui a débuté dans l'hebdo "Tintin" n°7, 17ème année, du 13 Février 1962. Une chouette série, vraiment, où Weinberg (Dan Cooper) met en scène les aventures d'un chercheur/journaliste passionné par une sorte d'archéologie des civilisations perdues. Et je dois dire que Weinberg fait montre d'une imagination vraiment débordante. Bien sûr, on n'y crois pas une seconde ; mais le tout est tellement bien "emballé" qu'on se laisse prendre au jeu et qu'on suit avec un réel plaisir cette sorte de quête de l'impossible. Alan Landier "vivra" jusqu'au n° 3 de l'hebdo" Tintin", 25 ème année, du 20 Janvier 1970. Il aura vécu 8 longues histoires dont, curieusement, seules 2 seront éditées en 2001. Dommage parce que ce personnage est de la même mouture que celle de Luc Orient d'Eddy Paape. Et bien que ces personnages assez semblables vivent un peu les mêmes aventures, Alain Landier me paraissait plus charismatique. Mais ainsi vont les choses… Ma cote perso : 3,5/5

02/10/2007 (modifier)