Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Fils de Chine

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

La "grande marche" de Mao Tsé Toung et de ses troupes au début des années 30...


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale

Une véritable histoire de l'Histoire... "Fils de Chine" raconte la très longue marche de 12.000 kilomètres effectuée par les troupes de Mao Tsé-Toung. Cette marche est vécue et narrée par le jeune porteur d'eau Tao. Ce dernier est le fils d'un cheminot fusillé par les nationalistes pour avoir osé faire grève... Et, de 1934 à 1936, Tao va vivre cette véritable épopée par laquelle les troupes communistes chinoises rejoindront Yanan dans le nord-ouest de cet immense pays...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1978
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Fils de Chine
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

24/09/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Une autre vieille série réaliste qui ne m'a pas du tout captivé. Déjà ça fait étrange de lire une bande dessinée qui montre les communistes de Mao sous un jour positif, mais bon ça paraissait dans un journal communiste au début des années 50 donc les auteurs n'avaient pas assez de recul pour bien juger le dictateur. Je me demande ce qu'ils ont pensé de leur œuvre une fois que les crimes de Mao ont été exposés à la face du monde. On suit donc un jeune Chinois durant la célèbre grande marche et le ton est vraiment désuet avec une narration lourde. Il y a du texte explicatif sur chaque case et très peu de bulles. Le dessin de Guillon est vraiment bon pour un type qui avait une vingtaine d'années à l'époque de la parution de ce récit ! En fait, j'ai fini par laisser tomber la lecture pour regarder uniquement le dessin. Une curiosité pour les fans de vieilles BDs uniquement.

19/09/2018 (modifier)

Un mot sur la réédition de "Fils de Chine" parue en 2007 dans la collection Patrimoine BD de chez Glénat, dirigée par Henri Filippini. Ce très bel album comprend plus de 215 pages. Il intègre la totalité (contrairement à la première édition qui ne comptait qu'un peu plus de 150 pages) de cette bande parue dans Vaillant du numéro 281 (01/10/1950) au numéro 426 (12/07/1953), du 431 (16/08/1953) au numéro 450 (27/12/1953), enfin du numéro 485 (29/08/1954) au numéro 514 (20/03/1955). La première partie reprend l'album de 1978 en noir et blanc, tandis que la deuxième partie (pages 151 à 201) est en couleurs ! L'album comprend également un petit dossier final de 10 pages sur Paul Gillon. Roger Lécureux et Paul Gillon étaient jeunes, ils avaient dans les 25 ans. Et Paul Gillon dessinait comme un Dieu !! Rien que pour celà, mais aussi pour le parcours de Lécureux et pour l'histoire de la Bande dessinée (l'importance de Vaillant - Je vous recommande "Vaillant le journal le plus captivant, 1942-1969 : La véritable histoire d'un journal mythique" par Hervé Cultru), il faut découvrir ce grand classique de la Bande dessinée française ! Un grand merci à Jacques Glénat et Henri Filippini pour leur travail...

25/09/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Ben, c'est pas récent récent... "Fils de Chine" paraît en France dans l'hebdo "Vaillant" d'octobre 1950 à décembre 1953. Une histoire parue en 3 ans ?... ben oui... et elle fera l'objet d'un gros album de quelque 150 pages édité en... 1978 seulement. "Fils de Chine" ?... ce sont quand même deux "pointures" aux commandes. Au scénario, basé sur cette histoire vraie, Lécureux en fait une sorte de "story board" vraiment dynamique. Il ne prend pas fait et cause pour ces révolutionnaires, mais "offre" sa vision sous celle du jeune Tao. Au dessin : Paul Gillon. Très très bon !... dans un style très réaliste en noir et blanc, Gillon, qui s'est fort bien documenté (et cela n'a pas dû être facile à l'époque) fait preuve de beaucoup de rigueur graphique tant dans sa mise en page que dans le détail des cases. On aime ou on n'aime pas. Mais si on fait abstraction du communisme révolutionnaire décrit (qui est quand même la base du postulat de cet album), il reste une grande histoire faite d'hommes pour qui un nouvel idéal s'annonçait... A noter : une réédition de l'album début 2007.

24/09/2007 (modifier)