Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Ce que le vent apporte

Note: 3.15/5
(3.15/5 pour 13 avis)

Moscou, 1916. Pour fuir la police tsariste, le jeune Alexandre accepte un poste de médecin au fin fond de l'Oural. Là-bas, l'homme qu'il remplace a été sauvagement assassiné. Par des loups ? Ou pire ?


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Aire Libre Auteurs espagnols Froid. Neige. Glace Médecine Russie

Moscou, 1916. Pour fuir la police tsariste, le jeune Alexandre accepte un poste de médecin au fin fond de l'Oural. Là-bas, l'homme qu'il remplace a été sauvagement assassiné. Par des loups ? Ou pire ? Pourtant, ce n'est pas la première fois que la neige se trouve ensanglantée. A chaque nouvelle tempête, la mort frappe les égarés. Loin de la révolution rouge, la mission d'Alexandre tourne au roman noir. Entre quête initiatique et enquête policière, entre modernité du siècle naissant et obscurantisme moyenâgeux, le moscovite devra trouver sa place parmi les paysans suspicieux et superstitieux. Au péril de sa vie ou de sa raison. "Il n'y avait rien à faire pour éloigner de moi l'image d'un docteur inexpérimenté et terrorisé." Pour son premier album en langue française, l'espagnol Jaime Martin fait une entrée remarquable dans la collection Aire Libre avec un récit charpenté où le mystère distillé le dispute à l'envoûtement de l'atmosphère graphique.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Août 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ce que le vent apporte
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

05/09/2007 | Ro
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Presque du franchement bien pour cette histoire qui certes ne brille pas par son originalité mais se place dans un contexte suffisamment dépaysant pour que j'ai été accroché. Ce jeune médecin muté au fin fond de l'Oural arrive dans un village du film "Délivrance" mais à la sauce moujik. La comparaison s'arrête là mais j'ai bien aimé. Après les ficelles ne sont pas énormes et l'on suit avec plaisir l'intrigue qui se déroule gentiment jusqu'au dénouement qui ma foi... se laisse lire. Seul petit regret : le dessin qui ne suit pas. Je fais ici allusion à la couverture qui laisse entrevoir de belles promesses hélas non tenues. C'est bien mais je m'attendais à mieux. Au final une histoire sympa plutôt bien traitée qui ne révolutionnera pas le genre. Peut-être pas de conseil d'achat mais en emprunt pas de souci pour passer finalement un bon moment de lecture.

21/12/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un one-shot efficace, mais qui manque d'originalité. J'aime bien le début qui plante bien le décor de ce village. Le héros est intéressant quoiqu'il manque de charisme. Comme je l'ai déjà écrit, le récit n'est pas très original et si je n'ai pas réussi à deviner l'identité du coupable, j'avais une bonne idée de ce qui se passait car l'histoire ressemble drôlement à une affaire bien connue en France. Et puis si le mystère est intéressant (même si j'avais deviné une bonne partie), je n'avais pas une envie folle de lire jusqu'à la fin pour découvrir la clé du mystère. À lire pour passer le temps.

20/04/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

L’histoire nous propose un bon petit thriller angoissant mais la véritable originalité vient du lieu et de l’époque qui servent de cadre au récit. Et c’est ce cadre qui m’incite à conseiller l’achat. L’histoire en elle-même, même si elle est bien racontée, n’est guère originale. On se retrouve dans un lieu isolé avec une série de meurtres sauvages et violents dont on ne sait s’ils sont commis par un homme ou par une bête sauvage (enfin, à moins d’être con comme la lune, on se doute bien que l’auteur est un humain… reste à deviner lequel). La galerie des personnages est elle aussi très classique, avec le médecin incarnant la logique scientifique, la gentille infirmière et les villageois farouches et superstitieux. L'auteur glisse quelques infos historiques au passage (on a droit à une trachéotomie, par exemple, et je suppose qu’il s'est renseigné quant à la plausibilité de cette opération en ce lieu et à cette époque) qui apportent une épaisseur au récit, lui permettant de dépasser le simple cadre du thriller pur et dur. Le dessin m’a bien plu, avec cet encrage très marqué pour les contours des personnages et des décors et ces couleurs neutres bien en accord avec le cadre du récit. Pas un chef d’œuvre mais une œuvre bien construite, l’originalité du cadre compensant le manque d’originalité de l’intrigue.

05/06/2014 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Cette BD m’a beaucoup plu, mais soyez prévenus : elle est très classique et ressert une énième histoire sur le thème de la Bête du Gévaudan, mais cette fois-ci en Sibérie. Le contexte historique peut sembler intéressant au premier abord, mais il est finalement assez peu montré. On retrouve tous les poncifs du genre : le petit village isolé, des meurtres sauvages attribués à une bête mystérieuse, des croyances locales, des personnages bien épais, et au milieu de tout ça un homme de la ville menant l’enquête, jusqu’à un dénouement inattendu. J’ai récemment lu La Bête de Chabouté, et j’aurais pu décrire cet album exactement de la même façon ! Du déjà-vu donc, mais j’ai trouvé le déroulement de l’intrigue passionnant, et la fin ne m’a pas déçu. J’ai trouvé le dessin superbe (quelle couverture !), et parfaitement adapté à l’ambiance. Une chouette « histoire de monstre », classique mais efficace.

28/01/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Ma véritable note serait un 3.5 - On a réellement une oeuvre pas mal du tout. La couverture de ce one-shot est sobre et efficace. Le titre est un rien évocateur et prendra tout son sens à la fin de ce récit qu'on pourra trouver trop classique et donc un brin décevante. On croit à tout moment qu'on va basculer dans le fantastique. C'est d'ailleurs assez bizarre car on commence l'histoire avec une connotation nettement politique à l'aube de la Révolution d'octobre dans la Russie du Tsar Nicolas II. On est vite embarqué dans les territoires hostiles du nord de l'Oural qui a besoin d'un médecin. Ce dernier aura du mal à imposer sa science au milieu d'une population rurale incrédule et superstitieuse. Le style est d'une très bonne fluidité. Je ne connais pas l'auteur Jaime martin mais on suivra avec un regard intéressé la suite de sa carrière dans le 9ème art. Bref, c'est une bonne surprise que nous offre la collection "Aire libre".

29/07/2009 (modifier)
Par Thaugor
Note: 3/5

J'ai été attiré par le dessin de la couverture qui m'a beaucoup plu. Mais j'avoue avoir été un peu déçu par le contenu qui ne correspond pas réellement à l'ambiance que pourrait faire imaginer cette belle première page. C'est un polar qui se déroule en Sibérie avec quelques meurtres et des légendes qui resurgissent du passé. Autant le thème n'est pas très original, mais effectivement la conclusion est plutôt sympa et le déroulement est bien mené. On suit un jeune médecin (presque) fraichement nominé qui débarque dans le monde très dur de ces paysans qui vivent dans l'Oural gelé. À travers son histoire, on y découvre les balbutiements de la médecine et on imagine bien les difficultés que les médecins ont dû avoir à l'époque pour se faire reconnaître autrement que comme des bouchers. On y perçoit les mentalités durs, têtus, l'égoïsme, l'effet des masses et le racisme qui devaient régner dans ces campagnes reculées mais où la vie ne devait pas être facile tous les jours. Les couleurs utilisées sont très bien adaptés et on ressent bien le froid qui règne, par contre le trait est parfois un peu maladroit et épais, surtout sur certain visage. Le tout n'est pas trop mal et se laisse bien lire, mais ça ne casse pas des briques.

02/06/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Moui bof, pas exceptionnelle cette BD de Jaime Martin. Certes, le récit est bien mené, le tout est bien "packagé" (maquette, couverture, titre), mais cela s'arrête là. Le dessin est correct, bien que je trouve que parfois il manque de maturité et que les proportions sont hasardeuses. Ce qui m'a plu tout de même, c'est le fin mot de l'histoire, l'origine de ces morts et l'identité de la créature qui en est responsable. C'est dramatique à souhait, et rien que pour ça cet album mérite le 3/5.

12/02/2009 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Le cadre tout d'abord de l'histoire en plein dans les prémices de la révolution bolchevique de 1917 m'intéresse, mais malheureusement on se détourne trop vite de ce contexte politique pour se focaliser sur un jeune médecin rebelle. Envoyé à l'écart de la ville pour le protéger il se retrouve tout novice et inexpérimenté dans un village archaïque dans lequel mythes et légendes sont tenaces. On s'attache alors plus à la vie de ce village et à l'intégration difficile du jeune médecin au sein de la population. Le titre par ailleurs assez poétique et accrocheur (façon "où le regard ne porte pas", etc. ce genre de titres se développe) se révèle dans les peurs du vent de l'hiver d'un froid polaire et des mystérieuses morts qu'il provoque. Cela reste intéressant jusqu'au dénouement de savoir ce qui cause ces morts brutales, mais l'ensemble de l'album se rapproche plus du roman graphique que d'une bd historique. Le dessin est bien maîtrisé et les couleurs sont bien choisies. Au final un album qui est agréable à lire, pas indispensable mais néanmoins distrayant.

11/01/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Au moins, tout le monde est d'accord avec cette BD. Elle est agréable à lire avec son ambiance si particulière dans le fin fond de la Russie. Le dessin ne m'a pas plu plus que ça mais il apporte une ambiance correspondant bien au récit. C'est dommage que les personnages secondaires ne soient pas plus développés. Il y avait matière sur le sujet, et vu le contexte on aurait eu le droit à quelque chose de croustillant. Spoiler : dommage par contre de s'approcher autant de l'histoire de la bête de Gevaudan... Quoiqu'il en soit je conseille la lecture. L'ensemble dépayse par rapport aux productions classiques.

24/12/2008 (modifier)

Même avis que les commentaires qui me précèdent : l'histoire est bien, le graphisme pas mal, cependant l'histoire de la bête fait "tache". J'ai quand même apprécié lire cette bd. J'ai mis "achat conseillé" si vous avez les finances pour vous payer une bd qui traite d'une chose originale. J'aurais mis 3.5/5 mais ce n'est pas possible, je note donc 3.

22/02/2008 (modifier)