Corpus Crispies

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

"Tu m'as dit que c'était pas l'enveloppe qui faisait les hommes, mais ce qu'ils ont dans le coeur ! Et celui-là c'était pas un humain, j'en suis sûr ! Ca ressemblait, mais c'était pas un humain ! - Et alors ? - Eh ben alors, si c'est pas un humain, c'est pas grave qu'on en mange. - T'es un détraqué, Angel."


Spiritualité et religion

Derrière les murs de la cité forteresse de Christopolis, c’est un monde à l’agonie qui tente de survivre en chantant des cantiques et en se gavant d’hosties croustillantes aromatisées au bacon. Dehors, au-delà des murailles, c’est un échantillon de l’enfer, la zone ténébreuse, le paradis des phénomènes regrettables. Mutations en chaîne, prolifération d’organismes génétiquement altérés, ultra pollution, pluies acides torrentielles, radioactivité, ultraviolets, vestiges d’antiques guerres outrancières qui ont essoré la planète, barbarie ordinaire et extraordinaire…amen ! À Christopolis on prie Le Créateur qui semble avoir résilié son abonnement… On prie surtout pour que dehors, dans ce grand bain d’hostilité, loin des murs protecteurs de la dernière cité, il reste d’autres hommes pour renouveler le cheptel.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Août 2007
Statut histoire Série abandonnée (abandon par l'éditeur) 1 tome paru
Couverture de la série Corpus Crispies
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

27/08/2007 | ManuB
Modifier


Un avis express : dommage que cette série soit abandonnée ! Le contexte neo-apocalyptique se prête à une lecture intelligente du prosélytisme religieux ; enfin, le premier volume en contient des prémices, et nous étions en droit d’espérer un développement nuancé de la part du scénariste d’Alim le tanneur. Mais point de suite à espérer. Restent des dialogues truculents et cocasses, qui à eux seuls valent la lecture de l’unique tome. Sinon, le dessin est crade. C’est probablement un parti pris, mais je trouve ça moche. Les couleurs qui font peur accentuent l’aspect chimique/nucléaire/ pas naturel du monde.

18/07/2014 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5

Corpus Crispies c'est avant tout un scénario exceptionnel, mélange de monde apocalyptique et de religion catholique, le tout enrobé de répliques plus savoureuses les unes que les autres, chaque bulle est un régal. En général je suis rebutée par les bds trop informatisées et ici je me demande même si elle ne l'est pas entièrement, mais je passe outre tellement le talent de Lupano est grand dans l'art de nous raconter ses histoires. Cela dit les personnages ont des "gueules" vraiment bien adaptées au récit. Le postulat de départ a déjà été écrit, un monde détruit peuplé de mutants où quelques humains survivent. Et voici où cela diffère, un prêtre accompagné de quelques-uns de ses semblables vont sortir de leur cité protégée afin de porter la bonne parole à ceux de l'extérieur et voir s'ils ne trouvent pas d'autres humains pas encore transformés en monstres bavants et suintants. Ils arriveront finalement dans une ancienne cité peuplée de ces êtres dégueulasses, mais pas que... Les références bibliques sont nombreuses mais toujours détournées avec humour et cynisme, c'est intelligent, cruel, en un mot jouissif. Point de morale débile que de la bonne répartie. En attendant la suite…

11/06/2008 (modifier)
Par ManuB
Note: 3/5

Une nouvelle série de l'excellent scénariste Lupano (Alim le tanneur, L'Ivresse des fantômes, Célestin Gobe-la-lune), je ne pouvais pas passer à côté. Cette fois, il nous plonge dans un monde à l'agonie, où seules les croyances en Dieu permettent aux gens de survivre derrière les murailles de Christopolis. Le scénario s'annonce très intéressant mais on pourra regretter un premier tome confus et difficile à suivre. Aucune présentation n'est réellement faite et on nous plonge directement dans un monde que l'on ne connaît pas. On sera alors surpris par toute la violence qui y est présente mais tout s'éclaircit peu à peu. Par contre, les dialogues de Lupano sont une nouvelle fois délicieux. Pour ce qui est du dessin, il est très particulier et pourra en rebuter plus d'un. Pour ma part, il a un principal défaut c'est d'être fouillis, ce qui n'aide pas à la compréhension. Par contre, le côté "sale gueule" des personnages est très réussi et l'ambiance donnée avec les couleurs servent parfaitement ce récit apocalyptique. Pour terminer, les mutants sont vraiment hideux. Un premier tome un peu compliqué à suivre mais qui annonce une série vraiment originale. Je conseille l'achat en espérant qu'il y aura bien une suite.

27/08/2007 (modifier)