Trop mortel

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

Une "slash" bd tendance fantastique. A vos pop-corn!


Corbeyran L'horreur en bande dessinée Les week-ends entre copains

Un groupe de lycéens est obligé, pour des raisons familales, de passer les vacances de Noël entre les murs de leur établissement perdu en pleine montagne. Lorsque l’un d’entre eux est retrouvé sauvagement assassiné, ils décident de prendre la fuite. Mais, bloqués par la neige, ils n’ont d’autre choix que de rester à l’intérieur du lycée. Ils découvrent alors qu’une sombre malédiction sévit dans la région… Source : Delcourt

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mars 2007
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Trop mortel
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

09/03/2007 | ArzaK
Modifier


Par DamBDfan
Note: 3/5

Un bon petit diptyque bien trippant que voici! Corbeyran reprend tous les codes du film d’horreur à l’américaine et c’est assez réussi et très efficace. Plein de clins d’œil sont faits aux slashers américains et même si l’histoire n’est pas des plus originales, elle reste bien écrite avec une bonne dose de fantastique et de suspense. L’atmosphère de cette école en pleine montagne enneigée au milieu de nulle part est prenante et la tension bien au rendez-vous. Bref, une lecture sympathique, fluide, rapide que je conseille aux amateurs du genre.

04/10/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Encore une fois, Corbeyran pond un scénario qui reprend la plupart des clichés que l'on retrouve dans le genre de l'histoire qu'il écrit (ici, une histoire de tueur en série avec du fantastique). Il faudrait peut-être qu'il arrête de faire ça et qu'il varie un peu plus sa production ! Enfin, comme c'est souvent le cas avec lui, le scénario est assez prenant pour que je ne m'ennuie pas durant ma lecture. Le scénario est efficace et il y a quelques scènes que j'ai trouvées très bonnes. Globalement, c'est une bonne série B qui plairait sans doute aux amateurs du genre. Pour ce qui est du dessin, je le trouve correct, mais au début je trouvais que les personnages bougeaient parfois bizarrement.

28/04/2012 (modifier)
Par tolllo
Note: 1/5

Non … pas convaincu. La 1ère bd commence pas mal pourtant, tout est bien mis en place, suspense, action, bref l’intrigue prend forme et on espère quelque chose de correct et distrayant. Et là… la 2eme bd est une bonne déception… un je ne sais quoi d’inintéressant et une fin sans aucune originalité. Ah non, là je suis déçu, moi qui espérais une bonne petite bd d’horreur, je suis tombé sur un petit feuilleton de série B sans intérêt. Scénario (coefficient 2) : 4/20 Dessin : 3/20 Univers, atmosphère : 10/20 Développements et psychologie des personnages : 7/20 (5.6/20)

30/06/2008 (MAJ le 09/02/2009) (modifier)
Par yOyO
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Un scénario réussi de Corbeyran avec qui s'est joint Amélie Sarn !!! La BD 200% popcorn fonctionne très bien dans ce diptyque. Les différents clichés maintes fois utilisés dans le cinéma et la BD font mouche dans cette série. Le dessin de Pacheco est stylé et correspond bien à ce type d'ambiance. On regrette que cette BD soit si courte. Ca aurait été sympa en 3 tomes.

08/05/2008 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Corbeyran est-t-il devenu une usine à scénarii ? C’est la question qu’on peut légitimement se poser, il bat à plate couture tous les autres scénaristes prolifiques puisqu’il a déjà sorti huit albums depuis le début de l’année. On est le 9 mars. Pas mal… il risque de battre son propre record de 17 albums en 2006. Sauf que, je m’excuse, cela fait un moment qu’il ne nous a plus pondu un grand scénario. Plus grave, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous : "Les légendes urbaines" s’est révélé bien décevant et le simple feuilletage de "Les Hydres d’Ares" suffit à dégoûter le chaland. Si ce « Trop mortel » ne tue pas grand-chose, on ne le mettra pas pour autant dans la pile des excédents, c’est un sympathique slasher, tendance fanstastique, pas du tout original, mais qui remplit son office de bd pop-corn, comme le fait un Wes Craven tous les samedi soir dans les salles obscures remplies d’ados boutonneux. Le scénariste est aidé par une co-scénariste, Amélie Sarn. Ensemble ils réussissent à poser une intrigue prenante, avec sa petite tonne de clichés, mais qui fonctionne tout de même. Le dessin, très comics, est franchement sympa, dynamique à souhait.

09/03/2007 (modifier)