Chansons de Dutronc en bandes dessinées

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Les chansons de Dutronc en BD...


Chansons en BD Collectif Hommages collectifs Musique Petit à Petit

13 albums, plus de 30 films en 30 ans... Dutronc, l'artiste mythique et insolent des années 60 fait toujours parler de lui. Son dernier album 'Madame l'Existence', sorti en mai 2003, a suscité l'enthousiasme des critiques et inscrit, une fois de plus, cet artiste dans l'actualité. Ses textes plein d'ironie douce amère ont su garder leur saveur sans se démoder. Son répertoire contient quelques chansons parmi les plus connues. Fais pas ci, fais pas ça ; scénario : Mathieu Gabella, dessins : Frédéric Salsédo Les play-boys ; scénario : Mathieu Gabella, dessins : Anthony Audibert Le dragueur des supermarchés ; scénario : Mathieu Gabella, dessins : Boris Joly-Erard Il est cinq heures, Paris s'éveille ; scénario : Mathieu Gabella, dessins : Buster Bone La fille du Père Noël ; scénario : Mathieu Gabella, dessins : Mathieu Ménage L'aventurier ; scénario : Kris, dessins : Julien Lamanda L'hôtesse de l'air ; scénario : Kris, dessins : Oxo Les cactus ; scénario : Kris, dessins : Yuio La plubicité ; scénario : Céka, dessins : Yigaël Le plus difficile ; scénario : Kris, dessins : Jurg Le petit jardin ; scénario : Céka, dessins : Karen Laborie L'opportuniste ; scénario : Céka, dessins : Estelle Meyrand

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Chansons de Dutronc en bandes dessinées
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

09/02/2007 | Superjé
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Rien à faire ! Pour moi, illustrer un texte de chanson par le biais de la bande dessinée, ça ne marche pas, ou alors exceptionnellement. La cause ? Et, bien, et c’est une lapalissade, un texte de chanson est conçu pour être chanté et non pour être illustré, sa structure est donc totalement différente d’un texte de bande dessinée. - pas de dialogues (sauf rares exceptions) ; - des passages répétés (sous forme de refrain) ; - pas d’histoire mais plutôt des états d’âme (dans la plupart des cas) ; - pas de progression dramatique, mais plutôt des points de vue à un moment donné (sauf rares exceptions). De plus, ce genre d’album démarre avec le handicap que je connais déjà le texte illustré. Le seul plaisir que je peux donc retirer de ce genre de lecture vient de son illustration. Soit, j’y trouve des dessinateurs intéressants, soit la vision des adaptateurs me semble originale et/ou pertinente. Dans le cas présent, je me suis laissé tenter par la location de l’album pour trois raisons. Tout d’abord, cette collection se propose de retracer la vie du chanteur concerné via de courts textes proposés au début de chaque chanson. Cette petite biographie m’avait bien plu dans le cas de Maupassant, et je n’étais pas contre une nouvelle expérience via un Jacques Dutronc à la personnalité intéressante, de prime abord. J’avoue cependant avoir essuyé une petite déception de ce point de vue. Les grandes lignes retracées sont sans surprise et la vie de l’artiste ressemble finalement à un long fleuve trop tranquille pour me passionner. Ensuite, après un rapide feuilletage de l’album, il m’avait semblé entrapercevoir certains dessinateurs intéressants. Et là, effectivement, ce rapide survol ne m’avait pas trompé. J’ai aimé le style graphique de plusieurs de ces dessinateurs et n’hésiterai pas à rejeter un œil à la production de certains d’entre eux. Enfin, les textes de Dutronc me semblaient intéressants, de prime abord. Et là, grosse déception : je connaissais la plupart des chansons illustrées, d’une part, et les (rares) autres ne proposent finalement rien de réellement passionnant. De plus, ces textes, dépouillés de l’interprétation de l’artiste, m’ont semblé vides et sans âme. Restent l’une ou l’autre adaptation qui, en prenant le contre-pied du texte, m’auront proposé une vision originale de chansons. A ce titre, « Paris s’éveille » et « la Fille du Père Noël » m’ont autant surpris que plu. Insuffisant cependant pour justifier l’achat, ou même la lecture. A feuilleter vite fait, à la rigueur … mais rien de plus. Bof, donc …

01/12/2009 (modifier)
Par Superjé
Note: 2/5

Je ne connais pas vraiment Jacques Dutronc à part : « Fais pas ci, fais pas ça », « La fille du Père Noël », « Les cactus », « L’opportuniste » et « Et moi, et moi, et moi ». Alors je me suis muni d’une compile de Dutronc, pour écouter les chansons nommées dans cette "bd". Je ne vois pas l’intérêt de mettre des chansons en bd. Pour les fans ? Même pas car pour les paroles, on peu acheter un livret de paroles. Bon les dessins ont apporté quelque chose à plusieurs chansons –il faut l’avouer- comme : « Fais pas ci, fais pas ça », « Les play-boys », « La fille du Père Noël », « Les cactus », « Le plus difficile » et « L’opportuniste », mais bon j’aurais pu dormir sens avoir lu ces « histoires ». Les autres scénarios n’ont aucun intérêt – voire sont nuls-, et le dessin de « Les cactus », « La publicité » et « Le petit jardin » est franchement très moche. A oublier.

09/02/2007 (modifier)