La Face karchée de Sarkozy

Note: 3.6/5
(3.6/5 pour 10 avis)

Après "La Face cachée du Monde", une nouvelle enquête du journaliste Philippe Cohen, devenue BD sous les plumes et crayons de R. Malka et Riss, un éclairage sur la vie et la carrière du célèbre animateur télé Nicolas Sarkozy.


Biographies Documentaires Politique

La Sorbonne, juin 2098. Un étudiant présente sa thèse de doctorat sur le phénomène politico-médiatique les plus important du début du 21ème siècle en France : le sarkozysme. Son étude éclaire la face "karchée" d'un petit homme arriviste, cynique, opportuniste, apparemment dénué de réelles convictions politiques et simplement décidé à assouvir à tout prix sa soif de pouvoir et de gloire, quitte à trahir ses mentors et menacer ses concurrents. De sa jeunesse dans un luxueux hôtel particulier au sein d'une famille d'aristocrates (lui qui voudrait se faire passer pour un humble fils d'immigrés qui s'est fait tout seul) à sa campagne présidentielle pour 2007, la sordide odyssée d'un homme peu brillant mais fort rusé, ayant bâti son succès sur la bassesse, la fourberie, l'intimidation et la manipulation.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Novembre 2006
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série La Face karchée de Sarkozy
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

11/01/2007 | Cassidy
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’avais plutôt bien aimé le premier tome de la série (le seul dont je peux vous conseiller lecture et achat), qui m’avait bien fait marrer tout en étant relativement original. Mais j’ai été déçu par ce que j’ai lu ensuite. J’ai eu l’occasion de feuilleter le deuxième tome, et ai lu le quatrième, que j’ai trouvés tous deux en deçà du premier. Moins drôle, un humour plus dilué, sortant moins de la masse de BDs ou parodies ayant (mal)traité Sarkozy (je passe sur les dessins de presse, dans Charlie Hebdo (où officie le dessinateur Riss) ou Le Canard Enchainé, voire les Guignols de l’info sur Canal. Bref, il aurait fallu peut-être chercher à ralentir et diminuer la parution, pour ne faire qu’un autre tome traitant du quinquennat – même si je le répète, le sujet avait été bien balayé (Luz avec son Les Sarkozy gèrent la France avait déjà été moins inspiré sur ce sujet que son « Mégret » par exemple). Mais c’est vrai que le personnage de Sarkozy prête le flanc à la caricature, et que la tentation est grande de céder à la facilité (surtout si un éditeur y voit son intérêt…) Un premier tome à lire donc (et qui justifie les trois étoiles), mais pour le reste, c’est plutôt dispensable…

25/10/2016 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue Boy

La face karchée de Sarkozy Cette BD géniale commence un peu comme de la SF... A la Sorbonne, en 2098, un étudiant soutient une thèse sur le sarkozysme, un « phénomène qui allait profondément bouleverser la démocratie française et annoncer une nouvelle société » au début des années 2000. Se déploie alors sous nos yeux ébahis l’ascension politique de Sarko, depuis sa tendre enfance (mais pas aussi tendre que le prétend son institutrice qui vient de sortir un livre). Tout y est, les anecdotes les plus édifiantes sur ses débuts comme grouillot du RPR à ses déboires sentimentaux avec Cécilia faisant la une de Paris Match, en passant par la conquête de la mairie de Neuilly à 28 ans, après avoir fait un prodigieux croche-patte à Pasqua. L’ouvrage, se basant sur des faits réels issus d’articles de presse et de témoignages, est absolument inattaquable, qui plus est réalisé en collaboration avec Richard Malka, l’avocat attitré de Charlie hebdo. Le trait acéré et caustique de Riss donne un miroir peu reluisant du président bling-bling, et met en avant le ridicule du personnage mais surtout son goût irréfrénable pour le pouvoir, son esprit calculateur et ses manipulations en tout genre pour écarter ceux qui tenteraient de se placer en travers de sa route. C’est un véritable délice que cette satire politique illustrée qui d’après moi fera date. On n’est d’ailleurs pas obligé d’aimer la politique pour apprécier ce petit chef d’œuvre, qui bénéficie d’un bon scénario, d'un découpage efficace et d’une patte graphique unique. Après ça, qui aurait cru que Sarko aurait été parfait en héros de BD ? Quel don d’ubiquité impressionnant !… Enfin quand je dis « héros », surtout ne pas se méprendre ! Il s’apparenterait naturellement plus à Iznogoud ou Gargamel qu’Astérix ou Lucky Luke… Sarko 1er Ce volet, abordant la période de quelques mois avant les élections présidentielles de 2007 jusqu’à l’élection proprement dite, ne manque pas de causticité à l’instar du premier. Toutefois, je l’ai trouvé plus anecdotique et moins passionnant, même si tout ce qui est raconté repose sur une documentation très fournie. Peut-être est-ce lié à une parution quelques peu précipitée…En effet, « Sarko 1er » est sorti en mai 2007… A lire néanmoins pour se souvenir comment la drôle de créature dirigeant la France actuellement, laquelle refuse de tenir compte des 4 millions de personnes qui sont descendues dans la rue récemment (et ce n’est peut-être pas fini), est parvenue à l’aide des coups les plus tordus et d'une com efficace à conquérir le pouvoir, cela reste édifiant ! Carla et Carlito La suite des aventures du président aux désormais célèbres talonnettes… Cette fois, l’histoire débute en 2011 à l’institut Jean-Marie Bigard (anciennement Pierre et Marie Curie !), avec un groupe de discussion réunissant quelques connaissances de Sarkozy, tous rendus psychologiquement fragiles par les humiliations répétées de l’ « omniprésident », notamment Fillon, Lagardère et Kouchner… Chacun apportera un témoignage édifiant de sa relation avec le susnommé… Ce tome est digne du précédent, « La Face karchée de Sarkozy », et Riss est décidément très doué pour faire des caricatures acides des courtisans du « Château » et des politiciens en général… Celles de Rachida et Carla sont très réussies, et révèlent toute la « tendresse » que le dessinateur leur voue… Carla apparaît comme un être lisse, superficiel et doucereux, mais surtout froid et intrigant, allant jusqu’à pousser son « amoureux », fatigué d’être incompris par les Français, à se représenter en 2012, cette dernière anecdote étant fictive, précisent les auteurs, mais tellement réaliste…

14/11/2009 (MAJ le 01/11/2010) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Avec la Face karchée de Sarkozy, je craignais au départ une satire gratuite et facile. Mais il s'agit vraiment d'un travail de documentation sur l'ensemble du parcours de Nicolas Sarkozy et c'est très instructif. J'ai appris énormément de choses. Sarkozy y est présenté comme un frustré, un traître, un menteur et un animal politique ne pensant qu'au pouvoir quitte à tout écraser sur son chemin. Mais en même temps, les faits tels qu'ils sont présentés dans ce récit affichent clairement l'incroyable intelligence, la puissance de travail et la détermination de l'homme. C'en est assez impressionnant quand on réalise ce qu'il a réussi à faire et la façon dont il l'a réalisé. La chance n'a finalement eu que très peu d'influence sur son ascension et il a fait preuve d'une quantité d'efforts telle qu'on comprend que peu d'hommes auraient pu réaliser un tel parcours. Certes il en ressort comme une pourriture ambitieuse mais son machiavélisme et sa capacité m'épatent. Et comme je ne savais presque rien du passé du bonhomme, j'ai été captivé par cette lecture. Je regrette cependant quelques affirmations assenées par les auteurs de la BD sans qu'on ait de certitude sur leur réalité. Ces rumeurs que Sarkozy aurait volontairement faites diffuser, ces complots dont finalement on ne peut que supposer qu'il est l'instigateur sans qu'aucune preuve ne puisse les étayer, toutes ces déclarations présentées comme des faits qui collent bien à l'idée globale du personnage et paraissent vraisemblables mais dont j'ai peur qu'elle téléguide un peu la pensée du lecteur vers une vision peut-être idéalisée ou exagérée de Sarkozy. Quoiqu'il en soit, sur la forme, la narration est très fluide, très bien menée et permet une lecture agréable et jamais fastidieuse malgré le côté didactique de certains passages. Les scénaristes vont à l'essentiel, avec quelques simplifications parfois un peu faciles mais qui résument bien les relations entre tels ou tels personnages politiques ou médiatiques. Tout est clair et bien assimilable. Par contre, je n'aime vraiment pas le dessin. Je trouve les caricatures laides, figées et j'ai souvent eu un peu de mal à reconnaître les personnages. Bref, le dessin apporte peu de chose au contenu scénaristique. En outre, s'il y avait de l'humour, je ne l'ai guère trouvé. J'ai davantage pris cette BD comme un documentaire bien étayé que comme une BD humoristique. En tout cas, je conseille vraiment la lecture du premier tome, la Face karchée de Sarkozy. Les suivants ont cherché à être dans la même veine mais sont moins convaincants. Ils donnent l'impression d'avoir été réalisés plus rapidement, dans la foulée du succès du premier tome. Ils sont moins réfléchis et surtout manquent de recul car ils abordent des évènements plus actuels. Pour un meilleur impact et un intérêt plus réel, j'aurais à titre personnel préféré que les auteurs attendent la fin du premier mandat (en espérant que ce soit le seul...) pour en faire un constat plus profond et plus intéressant qu'une vision au jour le jour comme les tomes 2 à 4 m'ont plus ou moins donné l'impression.

02/01/2010 (modifier)
Par Frenchy
Note: 4/5

Très bonne bande dessinée, pleine d'humour et de sérieux à la fois. L'idée de présenter le parcours de Sarkozy via cette bande dessinée est excellente. Le principe est original et on sent que l'auteur a bien étudié son sujet avant d'écrire l'histoire. Bref, une bonne surprise.

02/12/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il fallait oser le faire mais surtout le faire "correctement". Oui, on a droit à une quantité de BD sur nos hommes politiques en ces moments de campagne électorale présidentielle. Cependant, celle-ci semble se dégager du lot (également par le succès : 200.000 exemplaires écoulés). Je pense qu'il faut connaître un minimum la vie politique française pour apprécier pleinement la lecture de cette BD biographique. L'humour est toujours présent, ce qui permet une lecture harmonieuse malgré la quantité d'informations dévoilées de manière journalistique. Certes, il n'y a aucune concession de la part de ses auteurs, qui veulent asséner un message. C'est un point de vue exprimé, normal en démocratie. Au lecteur d'avoir assez de recul. D’ailleurs, cela n’empêchera pas l’élection de cet homme politique qui va se révéler hors du commun. La réussite provient de ce savant dosage entre humour et faits politiques. A découvrir ! Note Dessin : 4/5 - Note Scénario : 4/5 - Note Globale : 4/5

25/03/2007 (MAJ le 12/05/2008) (modifier)
Par Cassidy
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

S'attaquer sérieusement à Nicolas Sarkozy est devenu risqué : entre un livre qui était imprimé et prêt à sortir, et que son éditeur a finalement dû pilonner suite aux menaces de Monsieur le Ministre, et un autre dont les auteurs n'ont pu faire aucune promo dans les médias parce que ce même ministre a prévenu toutes les radios et télés que ceux qui les recevraient pour les laisser faire de la pub à leur bouquin anti-Sarko auraient des sérieux comptes à rendre, il n'y a plus guère que Charlie Hebdo qui peut se permettre d'imprimer de méchantes choses sur ce petit homme. Il faut dire que Charlie, c'est des rigolos, et le peuple n'aime pas qu'on embête ses rigolos, alors que faire taire des journalistes, ça peut se faire discrètement et sans vagues. Du coup, brillante idée qu'a eu Philippe Cohen : plutôt qu'un livre sérieux qui aurait été censuré ou passé sous silence, il a fait publier les fruits de son enquête sur le phénomène Sarko sous forme de BD d'anticipation (puisque ça se passe en 2098 ) comico-satirique illustrée par un dessinateur de Charlie. Voir qu'on en est arrivé là, c'est un peu triste quand même pour qui est attaché à la liberté d'expression, mais ça fait néanmoins plaisir de voir que, grâce à cette petite ruse, le bouquin est en vente libre jusque dans les maisons de la presse qui doivent le prendre pour un aimable recueil de petits dessins d'humour à la Plantu, et non une violente charge, très sérieusement documentée, contre le Napoléon de Neuilly. Et puis il faut bien le reconnaître : pour un gros branleur irresponsable comme moi, qui en temps normal ne suit l'actualité politique que d'assez loin et ne se donnera jamais la peine de lire un vrai livre sérieux sur le sujet, le média BD est idéal. Son enfance, sa scolarité, ses échecs, ses coups de poignard dans le dos, tout est passé au crible (parfois un peu rapidement c'est vrai), et si l'album contient une bonne dose d'humour, ce n'est pas de la caricature ou de l'invention : c'est un documentaire, qui relate des faits authentiques, cite des propos véridiques, analyse le "phénomène" sans en rajouter. Alors évidemment, c'est quand même clairement anti-sarko, et donc pas toujours impartial. Il y a beaucoup de faits, et peu d'extrapolation, mais il y a parfois une façon un peu limite de présenter certains faits. Ainsi par exemple certains hommes politiques condamnés pour fraudes diverses et variées semblent presque absous de leurs méfaits par Cohen, Malka et Riss, sous prétexte que c'est Sarko qui les a dénoncés pour se débarrasser d'eux en tant que rivaux. Faut pas déconner : ce n'est pas parce que celui qui les a dénoncés a agi par intérêt personnel plutôt que par souci de justice qu'ils n'étaient pas, à la base, coupables de toutes façons ! Et c'est un exemple, mais c'est avec ce genre de choses que le livre risque de ne prêcher qu'à des convertis. Je serai bien le dernier à défendre le personnage, mais le présenter comme un nain d'intelligence médiocre, mais tout à fait diabolique et doté d'aussi peu de scrupules que de convictions réelles, et dont toutes les réussites sont basées sur des coups fourrés, peut apparaître un peu "facile". Du coup, il est à craindre que ceux qui s'apprêtent à voter pour lui, loin de se dire "Ah oui quand même il est dangereux à ce point, ce type, finalement je vais réfléchir avant de le prendre comme président", voient le bouquin comme de la grosse déconnade ou de la vulgaire diffamation. Cela étant dit, personnellement, ça m'a passionné, et pourtant à la base je suis pas super porté sur les documentaires et surtout pas en BD. C'est souvent drôle, parfois effrayant, toujours instructif. On a beau se douter que la politique est un monde de chacals, le parcours et le personnage présentés par cet album laissent pantois. Une lecture fortement conseillée avant d'aller mettre votre bulletin dans l'urne. MISE A JOUR du 29/07/07 : la suite, Sarko 1er, sent en revanche le bouquin bâclé à la va-vite pour surfer sur la vague du succès du 1er livre (et l'actualité). Sans être mauvais, le livre est très court et n'apprend rien de vraiment nouveau à qui aura un peu suivi la campagne présidentielle. Je ne baisse pas la note générale mais l'achat du tome 2 est assez superflu à mes yeux.

11/01/2007 (MAJ le 30/04/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un bon recueil de gags consacrés au nouveau président : Nicolas Sarkozy. J'y ai découvert son oeuvre, sa vie, ses aspirations au faîte de la République (l'album, il est vrai, date de 2006). Les auteurs ont choisi un angle humoristique (quand même assez "politiquement correct") pour fournir leur étude. J'ai ainsi suivi le chemin parcouru par le petit Nicolas, qui de jeune loup aux dents plus que longues (c'est pour mieux te manger, mon enfant !) est devenu un véritable routier de la politique. Un bon album pour une sorte d'enquête dessinée, qui m'a apporté pas mal d'éclaircissements sur un personnage -il faut l'avouer- hors du commun et qui ne fait pas dans la dentelle ; un personnage aussi détesté qu'adulé par la population de France (et non "française) et même d'ailleurs.

10/05/2007 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Un album véritablement à lire car journalistique, fidèle à la réalité de la politique française et des diverses anecdotes relatées, et de plus étayé en fin d'ouvrage d'une bibliographie intéressante. On peut suivre à travers la présentation fictive d'un travail de thèse d'un étudiant à la fin du XXIème siècle un retour sur la vie politique de Nicolas Sarkozy, le phénomène. Tout y passe, de son enfance, la prise de Neuilly, son soutien à Balladur et la trahison de Chirac, puis l'ascension qu'on connaît avec la prise de l'UMP et la course à la présidentielle. La BD ne dit pas s'il fut président malgré le récit en flashback, les auteurs n'ont pas voulu faire de la divination ou plutôt annoncer leur pire crainte survenir tant ils semblent adeptes du "Tout sauf Sarkozy". Vu le nombre d'exemplaires vendus (plus de 100 000 ce qui est énorme pour une bd), il est intéressant de voir qu'un certain public, dont beaucoup de "non assidus" du média BD comme peuvent l'être les visiteurs de ce site, s'intéresse à ce récit pour éclairer peut-être leur choix. A l'heure de l'entre deux tours où j'écris ces lignes entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, je ne suis pour ma part pas convaincu que ça change l'opinion des lecteurs, on vote plus pour un parti et des idées que pour une personnalité aussi détestable qu'on veuille la présenter. Ce média BD a probablement permis aux auteurs d'être publiés et de faire passer leur message d'une manière pseudo-fictive, chose qui n'aurait peut-être pas été possible à travers un livre documentaire tant il est vrai que la politique a bien des influences sur les médias et les éditeurs pour que certains sujets ne soient pas abordés...

01/05/2007 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

En cette période de pré-élection présidentielle, les bds sur les personnalités politiques commencent à fleurir sur les étals des libraires. J’aurais tendance à les ignorer si les avis positifs de bédéphiles n'avaient pas attiré mon attention sur "La face karchée de Sarkozy", voici ma chronique de cet album. Tout d’abord, je tiens à préciser aux lecteurs que la bd en question n’est pas une apologie de la carrière politique de Sarkozy. L’album se présente plutôt comme une présentation caricaturale et satirique de l’ascension de cet homme. Le lecteur est invité à suivre ces péripéties avec le sourire au coin des lèvres et très souvent avec rires (du moins, ce fut mon cas)… et parfois avec inquiétude au vu des coups bas employés par Sarkozy. Il est intéressant de noter que la carrière politique de Sarkozy dans cette bd est relatée avec une relative vérité au vu des notes apportées en fin de lecture. A la lecture de cet album, il est clair que les auteurs ne font pas de cadeau à l’intéressé, comme les allusions à sa petite taille et ses coups tordus pour éliminer ses rivaux. Le lecteur devra, par conséquent, avoir beaucoup de recul (et d’humour) pour apprécier cette bd. "La face karchée de Sarkozy" m’est apparue très plaisante à lire. La narration est bonne et l’humour employé m’a surpris agréablement avec sa méthode « directe ». Le dessin est minimaliste et s’accorde bien avec ce thème comique. Cette bd est finalement apparue comme une bonne façon de découvrir la vie d’un homme (ou femme) politique. L’album est grinçant et discrédite fortement le personnage en question mais l’ensemble se révèle très intéressant. A quand une bd de ce genre sur Royal, Bayrou, Le Pen, Besancenot, Laguiller, Bové, De Villiers ou Buffet ? Note finale : 3,5/5

09/03/2007 (modifier)
Par Pacman
Note: 4/5

Ce qui l'emporte à la lecture de ce pamphlet, car c'en est un, c'est la surprise. Je m'attendais à un lynchage façon Charlie hebdo du très (trop?) médiatique ministre de l'intérieur, et bien il y a là une enquête très approfondie sur l'ascension du petit homme de Neuilly, et sur l'envers du décor de la droite gaulliste de ces trente dernières années. Bon, bien sûr, on l'aura compris, ce n'est pas à l'honneur du principal intéressé, mais force est de constater qu'il est devenu plutôt compliqué de le critiquer sans être l'objet d'un redressement fiscal ou de menaces diverses. Je n'irai donc pas jusqu'à le plaindre. Plus précisément, c'est le machiavélisme de Nicolas Sarkozy qui est visé, trait de caractère indispensable pour parvenir au pouvoir dans une démocratie présidentielle, où il faut d'abord éliminer les rivaux de son bord avant d'affronter l'autre camp. Pour finir, c'est plutôt bon, bien que partial, et en tout cas c'est distrayant et instructif. A quand une bd sur les autres candidats ?

05/03/2007 (modifier)