Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Hulk - L'intégrale (The Hulk)

Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Hulk.


Hulk Les débuts des Super-Héros célèbres Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Nous sommes en plein dans le désert du Nouveau-Mexique. Le docteur David Bruce Banner expérimente une nouvelle arme : la Gamma-Bomb. Mais il effectue une mauvaise manipulation et se trouve bombardé d'étranges rayons. Au premier abord, il ne semble pas trop en souffrir sauf s'il s'énerve par un fait qui le choque. Il se transforme alors en un monstre de grande taille, vert, et surtout incontrôlable : Hulk ! Cette situation va malheureusement l'empêcher d'avoir de vrais et bons amis. Il y aura quand même Betty Ross, fille du général Thunderbolt. Elle éprouve un tendre sentiment pour David mais n'en est pas moins effrayée par sa monstrueuse et occasionnelle apparence.

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2003
Statut histoire Histoires courtes 9 tomes parus
Couverture de la série Hulk - L'intégrale
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

31/12/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Si la première intégrale contient les premières histoires d'Hulk (histoires qui ont un peu mal vieilli, mais qui ont un charme grace au talent de Stan Lee et Jack Kirby), les autres portent sur le long run de Peter David. C'est l'auteur qui est considéré comme le meilleur scénariste d'Hulk. Son premier run dure de 1987 à 1998 et il écrira d'autres histoires d'Hulk par la suite. Pour le moment, je trouve son run excellent. Il utilise bien le personnage d'Hulk et aussi son univers. J'aime bien comment il utilise les anciens ennemis d'Hulk, notamment le Leader qui est vraiment l'ennemi numéro 1 d'Hulk. J'adore comment il est intelligent et charismatique. Un point fort chez Peter David c'est qu'il change souvent le statu quo de la créature verte ce qui permet de varier les histoires. En plus, Hulk est la plupart du temps intelligent et je préfère ça que lorsque Hulk agit comme un enfant. J'aime surtout la version Hulk grise aussi appelé Joe Fixit. Un des points forts de ce long run est que Peter David change souvent le statut quo de Hulk, ce qui permet d'éviter la répétition. Peter David mélange habilement la psychologie, l'humour, l'aventure et le drame. Les histoires sont souvent intelligentes et risquent de surprendre ceux qui ne connaissent pas trop Hulk et qui s'imaginent que Hulk ne fait que tout casser. J'ai vraiment hate de lire la suite et de voir quelques autres extraordinaires aventures Peter David a écrit. Les différents dessinateurs sont bien. Après lecture de l'intégrale de 1992, je mets la note maximum. C'est vrai un des meilleurs comics jamais fait.

28/07/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette intégrale reprend tous les épisodes d'origine crées par Stan Lee et dessinés par Kirby, c'est donc celle qu'il faut lire en premier , c'est la génèse d'un personnage que personnellement je n'appréciais que modérément dans les années 70 quand je lisais ses aventures dans son pocket Arédit, et aussi dans Eclipso et certains numéros de Strange en tant qu'invité des autres super-héros Marvel qu'il affrontait ou côtoyait. Il emmerdait assez souvent Spiderman, s'alliait aux Vengeurs, à Thor ou La Chose puis repartait foutre la merde ailleurs. Je trouvais ce héros un peu trop bourrin, mais j'en lisais quand même un peu. Il est certain que c'est l'archétype graphique des super-héros dessinés par Jack Kirby puisqu'il est perpétuellement en mouvement, agressif, violent, les muscles toujours bandés et le visage plein de rage; Kirby se régalait à dessiner cette boule de nerfs. Il ne connaît pas le succès immédiat en raison justement de la violence inhabituelle des dessins qui surprennent les lecteurs, mais quelques mois après, la bande rencontre un énorme succès qui sera décuplé surtout lorsque le Titan vert se frottera aux grands super-héros de chez Marvel. La métamorphose de Banner en Hulk reste toujours spectaculaire; cette rage et cette puissance animale sont rendues plus effrayantes par le dessin de Kirby, très agressif. Ses successeurs feront de même, soignant l'aspect bestial et lourdaud du géant vert qui symbolise toute la colère et la rancoeur refoulée au fond de chaque être humain; et plus il s'énerve, plus sa force grandit, réduisant en bouillie tout ce qui se dresse sur son passage. Stan Lee joue sur le côté Jekyll et Hyde de l'être humain avec ce personnage qui n'est pas le super-héros classique protégeant la société, mais sa double identité est commune aux autres personnages du duo de créateurs. D'ailleurs, cette dualité ronge Banner qui une fois redevenu normal, désire être débarrassé de Hulk, d'autant plus que son secret est vite éventé, il devient alors un fugitif effrayé et incompris, traqué par les autorités et surtout le général Ross dont la fille, Betty est amoureuse de Banner. Après Stan Lee, vont officier au scénario Roy Thomas, Archie Goodwin, Len Wein, Gerry Conway, Chris Claremont, Bill Mantlo ou John Byrne entre autres, tandis que les successeurs de Kirby seront nombreux : Gil Kane, John Buscema, Steve Ditko, Bill Everett, John Romita, Gene Colan, John Severin...bref, toutes les pointures de l'époque. Il y aura aussi en 1980 une Miss Hulk, cousine de Banner, qui intégrera l'équipe des Vengeurs. On se souvient de la série TV Universal en 1978 avec Bill Bixby et Lou Ferrigno (aujourd'hui complètement tartignolle mais qu'à l'époque étant gamin, on suivait anxieux), jusqu'à l'adaptation ciné plus sérieuse d'Ang Lee en 2003, avec un bon Eric Bana, et Jennifer Connelly, mais elle reste peu convaincante; la version du Français Louis Leterrier en 2008, avec Edward Norton est plus aboutie, même si elle comporte aussi quelques défauts. Plus élaborée est la version entrevue dans Avengers en 2012, où le personnage de Banner est finement campé par Mark Ruffalo.

01/08/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

L'intégrale (années 1962 et 1963) ici avisée reprend les débuts de l'histoire de Hulk, telle qu'imaginée et mise en scène par ses auteurs originaux : Stan Lee et Jack Kirby. Une belle pièce de 150 pages d'une excellente série démarrée dans son propre comic book n° 1 de Mai 1962. Curieusement, ce fascicule "The Incredible Hulk" s'arrêtera après 6 numéros, pour cause de mévente. Hulk vivra quelques autres histoires dans les comic books de "The Thing", "Thor". Mais Stan Lee y croit et continue de scénariser son personnage jusqu'en 1969. Il cèdera ensuite le relais à Roy Thomas, Archie Goodwin, Harlan Ellison et autres très bonnes "pointures" du scénario. Kirby lui, cèdera également le graphisme à Steve Ditko, John Buscema, Gil Kane, etc... du très beau monde également. Sous ces différents auteurs, Hulk vivra moult aventures dans une dizaine d'autres parutions en comic books. 1978. C'est l'explosion aux Etats-Unis, suivie en France dès 1980 sur TF1. Une série télévisée de 82 épisodes a été tournée et passionne les téléspectateurs -jeunes et moins jeunes-. Bill Bixby (Banner) et -surtout- Lou Ferrigno (Hulk) deviennent des stars. L'attrait pour ce monstre ne s'arrêtera plus. Je l'aime bien, ce bon vieux Hulk. Problème : il est paru dans tellement de séries, s'est acoquiné avec bien d'autres "super héros", est paru dans de nombreuses éditions qu'il est très difficile de le suivre à la trace. J'ai quand même une préférence pour ces vieux "Etranges Aventures" des années 60 chez Arédit. "On" aura tout fait avec lui : comic books, périodiques, séries télévisées, dessins animés, cinéma... mais rien ne vaut -avis personnel- ces bons vieux Aredit et Marvel qui laissent encore place à limagination du lecteur. L'intégrale : Un très bon album de 150 pages qui reprend la genèse, les scénarios et dessins originaux (en de très bonnes histoires) de deux très grands créateurs : Lee et Kirby.

31/12/2006 (modifier)