Palomar City (Palomar)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

Palomar, écrit et dessiné par Gilbert Hernandez, a débuté dans le deuxième numéro du comics Love and Rockets, en 1982, avec une histoire en deux partie intitulée Heartbreak Soup.


Fantagraphics Books Love and Rockets Mexique et mexicains

Palomar est un village latino-américain mythique. Sa population hétérogène ne cesse de tisser des liens sentimentaux, jusqu'à composer une sorte de comédie humaine à mi chemin entre l'univers Balzacien et l'esprit des telenovelas brésiliennes. Ce premier volume de Palomar suit la vie et les espoirs de ses habitants, depuis l'arrivée de Luba, la figure maternelle du village, jusqu'à son départ vingt ans plus tard. Les soixante numéros de Love and Rockets sont aujourd'hui compilés en 15 volumes dans ce qu'il est convenu d'appeler "La pleïade de la bande dessinée".

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2006
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Palomar City © Seuil 2006

09/12/2006 | JJJ
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Enfin j'ai lu cette série que je possède depuis plus de 2 ans et dont j'avais lu le prequel La Rivière Empoisonnée il y a 5 ans. Il s'agit de 2 pavés assez denses dont la lecture ne coule pas de source quand on ne se lance pas pour de bon dedans et qu'on ne s'imprègne pas de son ambiance. C'est un recueil d'histoires courtes aux longueurs très variées allant de 1 à 2 pages jusqu'à plusieurs chapitres d'une vingtaine de pages chacun, écrits entre 1983 et 1996. Elles mettent en scène une toute petite ville fictive de la côte Mexicaine et surtout ses habitants que l'on suit sur une vingtaine d'années, à la manière d'une comédie humaine. On les découvre tous ou presque enfants puis adolescents puis adultes et pour certains mêmes un peu plus vieux. Leurs caractères très différents et parfois même particulièrement fantastiques se mêlent, s'affrontent et forment une grande famille avec ses amours et ses inimitiés. Ils vivent parfois des aventures presque policières, parfois frôlant de près la limite du fantastique, mais ce sont le plus souvent des récits du quotidien, des relations sociales et/ou amoureuses. Il faut reconnaître que le ton est original. On y sent le mélange de genres entre la culture latino-américaine de son auteur d'origine Mexicaine et un style moderne et anti-conformiste, Gilbert Hernandez ayant grandi en Californie et ayant été influencé par la culture punk et post-punk. L'ensemble est inégal. J'ai mis un peu de temps à entrer dans l'ambiance du récit car la narration des premières histoires est assez décousue et il faut le temps de s’accoutumer à la galerie des nombreux personnages. Néanmoins on finit par s'y attacher, à trouver le récit et l'atmosphère si spéciale intéressants et rafraîchissants, et plus les pages passent plus on s'y attache. Il est intéressant notamment de voir comment les gens évoluent et comment ils peuvent devenir plus sympathiques ou à l'inverse plus décevants entre le moment où ils sont jeunes et leur âge adulte. Tant et si bien qu'arrivé à la fin du premier tome, qui offre un dernier récit qui ferait une belle conclusion ouverte, j'étais prêt à considérer la série comme Franchement Bien. Le second tome a malheureusement rabaissé cette opinion car je l'ai trouvé un peu moins réussi. Davantage d'histoires y sont plus délirantes, à la narration plus fouillis. Les habitants de Palomar se tournent aussi davantage vers le monde extérieur et notamment les USA, ce qui dénature un peu le charme de la petite ville de Palomar. A noter aussi qu'avec la chronologie qui avance parfois vite, j'ai eu du mal à reconnaître certains personnages qui changeaient beaucoup et se confondaient avec les nouveaux venus. Bref, j'ai été un peu perdu et j'ai pris moins de plaisir à la lecture. Bref, cette série est une belle comédie humaine, originale dans son ton, intéressante dans son mélange de cultures et amusante par l'humour qui l'imprègne. Mais je conseillerais en priorité le premier tome qui peut se lire indépendamment à mes yeux.

22/04/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Pas mal, oui, mais malheureusement pas plus... Parce que Palomar City compte deux volumes, et que si ç'avait été seulement le premier, la note aurait été bien meilleure. Palomar, c'est une petite ville mexicaine, près de la frontière avec le grand frère étasunien. On y trouve une population bigarrée, qui vit dans des conditions parfois difficiles, mais tellement attendrissante. Une ville dominée par les figures féminines, sensuelles et maternelles de Pipo et Luba en particulier. Autour d'elles Gilbert Hernandez nous propose toute la vie du village, ses amours à géométrie variable, ses pleurs, ses chagrins, ses drames aussi. Il y a une note de poésie qui n'échappera à personne. J'ai été sous le charme pendant tout le premier volume, malgré sa taille (plus de 250 pages très denses). Un seul reproche : le chassé-croisé des personnages qui apparente le récit à un vaudeville. Je l'avoue, par moments, si les personnages ne s'interpellaient pas par leurs prénoms, j'aurais eu du mal à comprendre qui se parler. Cela vaut particulièrement pour les personnages féminins. Seule Luba a échappé à cette confusion, la faute sans doute à ses bazoombas atomiques. Mais dès que l'on passe au tome 2, le quotidien un peu plan-plan fait place à un récit plus torturé, avec des scènes qui relèvent carrément du fantastique ou encore du film d'horreur. On verse un peu dans le sordide, et je dois avouer que cela m'a un peu dérouté. En plus, comme le récit s'achève presque 20 ans plus tard, les personnages se sont multipliés, et l'aspect "portes qui claquent" du vaudeville s'en est trouvé accru. Vraiment dommage, parce que j'apprécie le trait de Beto Hernandez, si expressif et vraiment agréable. Une série malgré tout bien sympa, mais à lire en plusieurs épisodes pour éviter l'overdose.

01/03/2008 (modifier)
Par collos
Note: 4/5

J'ai lu les 2 volumes 2 fois (il fallait bien ça pour mon pauvre cerveau dès que c'est un peu compliqué) et ma foi j'aime bien ces vies (pas encore des destins ?) qui se partagent sans chichis. En plus à voir et à lire on en a pour notre argent. Comme je ne rechigne pas à la tâche, j'imagine le travaille que tout cela représente. Alors MERCI.

22/01/2008 (modifier)
Par JJJ
Note: 4/5

Love and Rockets, la grande série des frères Hernandez... Après le Locas de Jaime, voici venir le Palomar de Gilbert. Ce qui me frappe d'emblée est la ressemblance de style entre les deux frères. Graphiquement tout d'abord, c'est très proche, la même élégance. Je trouve que les dessins de Jaime sont un peu plus ronds, les traits semblent plus pleins et les encrages un peu plus intenses, mais la différence n'est pas choquante. J'aime ce style de dessin, et que ce soient ceux de Jaime sur Locas ou ceux de Gilbert ici je trouve cela aussi beau. Pour l'histoire, ce premier tome de Palomar se divise en cinq chapitres principaux. Si les personnages sont nombreux, ils sont tous reliés par le lieu principal de l'action, Palomar. Ces chapitres mettent en scène des histoires se déroulant sur une vingtaine d'année, s’il y a pas mal de personnages importants, le rôle principal revient à Luba, qui même si elle est loin d'être présente à chaque page, laisse une marque importante dans ce récit. Si pour le traitement de l'histoire le schéma constructif des frères Rodriguez diffère sensiblement, leur préférence commune converge tout de même vers les personnages féminins. Que ce soit dans Locas ou Palomar, les héroïnes sont des femmes passionnées, décrites de façon qui ne l'est pas moins. Ce premier album de la série Palomar m'a beaucoup plu, même si je pense dans l'ensemble avoir légèrement préféré Locas pour les délires un peu extraordinaires que cette série contient. Mais Palomar reste une oeuvre de qualité, une oeuvre qui offre aussi ses moments forts. Palomar verse plus dans le drame social que Locas. Si vous avez lu et apprécié Locas, lisez cet album, le plaisir de lecture sera le même. Si vous ne connaissez pas Locas, lisez cet album, ce sera l'occasion de découvrir un des épisodes de la fantastique comédie humaine des frères Hernandez. JJJ

09/12/2006 (modifier)