Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Noyés (The Drowners)

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Un thriller noir, cruel et rempli de poésie.


Auteurs britanniques Iles Britanniques Image Comics La Boite à Bulles

Un PDG d’un grand groupe de communication, enfermé en haut de sa tour, incapable de se libérer pour son propre anniversaire de mariage. Les rumeurs vont bon train sur la santé de son groupe… Une femme de PDG aigrie. Une jeune femme accroc à la drogue qui cherche de l’aide pour pouvoir rembourser ses dettes. Un psychologue qui traite la jeune femme en question et voit en elle l’arme attendue depuis tant d’années afin de venger Emily, morte (assassinée ?) lors d’une réception organisée par le PDG… Après les arcanes politiques, Nabiel Kanan se plonge dans l’intimité d’un magnat de la presse et de la finance. Une peinture de caractères aussi fine que dans ses précédents albums. Toutefois, l’intrigue se fait cette fois plus policière et l’ambiance plus thriller. Plus de passion, d’érotisme et de violence. Mais toujours avec cette distance et ce flegme typiquement britanniques. Texte : La Boite à Bulles

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Noyés
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

25/11/2006 | Alix
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Ce one shot est l'exemple du récit bien ficelé au scénario maitrisé de bout en bout. Il commence de façon désordonnée mais les morceaux du puzzle prennent proprement leur place par la suite. Il y a deux histoires parallèles principales qui se croiseront légèrement mais avec une incidence primordiale. C'est très plaisant à lire, le dessin noir et blanc est sobre et agréable. L'auteur nous offre ici une BD bien plus réussie que Fille perdue que je n'avais pas vraiment apprécié. Note affinée : 3,5/5

24/10/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Ce récit s'ouvre avec une multitude de personnages qui vont vivre des épreuves. Nous avons tout d'abord un magnat de la presse qui reste enfermé dans le haut de sa tour afin de fuir sa femme obsédée par le fric et le luxe. Nous avons également une jeune droguée qui vient rechercher de l'aide auprès de sa soeur (ou devrais-je dire des médicaments substituts). Et enfin un psychologue un peu dérangé qui n'hésite pas à prendre un bain de minuit dans la Tamise. Toutes ces histoires personnelles vont se rejoindre dans une trame principale qu'on aura pas de mal à imaginer : encore la vengeance ! C'est franchement un peu macabre par moment. Je n'ai pas vraiment aimé le déroulement de cette histoire. Il y a des passages tellement chargés qui succèdent à d'autres plus flegmatiques. Un thriller dramatique qui pourra plaire ou pas...

04/10/2009 (modifier)

Je ne sais pas trop quoi penser de cet album ; le scénario est bien ficelé, mais je n’ai pas trouvé cette histoire très passionnante. La faute peut-être au fait que Nabiel Kanan se montre plus soucieux de dénoncer les agissements d’une certaine société, que de nous raconter une histoire. Ainsi, ses personnages apparaissent froids, caricaturaux, car ce sont plus des archétypes (la paumée, l’homme d’affaire sans scrupules,…) que des êtres particuliers avec une personnalité, un caractère, un passé et des aspirations. Difficile de s’y attacher dans ces conditions, et difficile pour moi, de trouver de l’intérêt à ma lecture. Quant au dessin, il est neutre dans mon appréciation.

20/10/2008 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Après le remarquable The Birthday Riots, Nabiel Kanan continue, avec "Drawners" (les noyés) son constat amer sur la société. Le regard désabusé de l'auteur sur le monde politique, se porte à présent sur la sphère économique. J'ai eu, je l'avoue, un peu de mal à rentrer dans le récit, tant les personnages s'entrecroisent sans pour autant découvrir au début, tout du moins, un vrai fil conducteur. (Car qu'y a t-il de commun entre un magnat de la finance, un couple sans histoire et un toubib ?) Pourtant, de ces personnages torturés et complexes, aucun n'échappe au couperet du remord et de la souffrance. Nabiel Kanan porte un regard froid et lucide sur les désillusions des hommes, thème qu'il avait déjà développé dans son précédent album. Un album noir, scénario réglé comme une horloge (malgré quelques facilités – lorsque Havley, armée, retrouve trop vite son dealer-), le tout relevé par un dessin en noir et blanc sobre et beau.

05/01/2007 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

J’avais adoré Fille perdue de Nabiel Kanan, je me suis donc naturellement procuré sa nouvelle BD parue chez La Boite à Bulles… et quelle claque ! Les noyés est un excellent thriller, entre rêve et réalité, très noir et superbement écrit. Au début l’histoire semble composée de plusieurs petites histoires indépendantes, mais qui deviennent de plus en plus intriquées, pour finalement n’en former qu’une. Le final est inattendu et superbement amené, et conclut sur une note revancharde et mélancolique. Une œuvre poétique, touchante, entraînante, cruelle … que tout amateur du genre se doit de lire. Un coup de cœur !

25/11/2006 (modifier)