Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Adler

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

1989 : Prix ACBD (tome 2). Un aviateur de la guerre 40-45 va se trouver mêlé à des aventures d'espionnage


Aviation Grands prix de la Critique ACBD Journal Tintin La BD au féminin

Adler von Berg est issu d'une anvienne famille de Bavière. Pendant la dernière guerre mondiale, il est pilote de la Lutwaffe. Ecoeuré par cette guerre, surtout par l'Hitlérisme, il déserte en 1942. Il part en Inde et crée sa propre compagnie arérienne : l' Air Freight. Naturellement, cet homme ne serait rien s'il n'allait se trouver mêlé à de multiples aventures. Heureusement il ne sera pas seul et pourra compter sur l'aide d'Helen, une aventurière irlandaise ; Helen qui l'assistera au cours de ses nombreux morceaux de bravoure.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1987
Statut histoire Série terminée 10 tomes parus
Couverture de la série Adler
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

17/11/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu les cinq premiers tomes et je n'ai pas envie de continuer. Je n'ai pas trop aimé le dessin au début. Les personnages semblaient sans vie. Heureusement cela s'améliore au fil des tomes. D'ailleurs, la seule chose que j'ai aimé c'est de voir l'évolution du dessin. J'aime bien lorsqu'un dessinateur améliore son style et on peut voir clairement qu'il a progressé. Les histoires ne m'ont pas du tout intéressé. C'est de l'aventure exotique classique et je trouve que c'est un peu trop banal. Le héros me laisse froid et il n'y a que deux ou trois personnages secondaires que j'ai trouvés attachants. On est loin de la galerie de personnages remarquables d'une série comme Tintin. Décidément, il n'y a pas beaucoup de série mettant en vedette des pilotes d'avion que j'aime !

26/06/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai découvert ce héros non pas dans le journal Tintin où il est apparu en 1985, ne le lisant plus, mais en achetant à très bas prix les tomes 6 et 7 dans le destockage de la Bibliothèque de Bordeaux, et ça m'a assez emballé pour que j'ai envie de lire les autres albums. Quel contraste entre ceux que j'avais et les 2 premiers au niveau graphique ; le dessin a considérablement évolué en bien, tant mieux car c'est une série passionnante, bien construite et qui a connu un rapide succès dès son apparition dans Tintin. Sterne multiplie les détails au sein d'un graphisme inspiré de la Ligne Claire et des techniques hergéennes, mais d'un style bien à lui, aussi dynamique que ses récits qui évoluent, où le lecteur en apprend un peu plus sur le passé flou du héros. L'auteur utilise des couleurs chatoyantes et soigne ses scénarios qui évidemment, ne renouvellent pas les histoires de ce type, mais qui sont bien plaisantes à lire, apportant leur dose d'aventure centrée sur l'action mais avec de la réflexion. Des aventures mouvementées où Adler et sa philosophie de la justice se fourvoient pour des causes justes ; pas un chef-d'oeuvre, mais une série de qualité.

18/09/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Les aventures d'Adler n'ont pas réussi à retenir toute mon attention. C'est dans la plus pure tradition de la ligne claire avec un aspect totalement épuré du dessin. On dirait presque une bd d'un autre temps qui n'est pas le mien. Pourtant, le héros, un pilote allemand, est fort sympathique et humain. Il a déserté la Luftwaffe d'Hitler écoeuré par la guerre. Il s'est alors réfugié en Inde où il va fonder avec une aventurière irlandaise une compagnie aérienne qu'il va mettre au service des opprimés. Le titre Adler est assez évocateur du monde de l'aviation avec le fameux pilote Clément Ader (1841-1925) qui donna le nom d'avion à une machine volante. C'est pas très original. Cependant, il manque quelque chose pour qu'on s'intéresse véritablement à ses aventures. Entre une chasse au trésor un peu exotique et l'enfer du goulag, la série navigue entre deux eaux. A priori, cela s'adresserait à la jeunesse. Cependant, certains chapitres sont franchement mélodramatiques. Son créateur est malheureusement décédé de manière brutale à l'âge de 54 ans seulement ce qui entraîna la fin de la série au grand dam des fans.

25/02/2009 (MAJ le 25/05/2009) (modifier)
Par klod
Note: 4/5

Excellente série ou l'on voit le style du dessinateur évoluer très rapidement. D'un trait très médiocre au 1er tome, il atteint très vite un excellent niveau dans un style ligne claire personnel. Mais outre les hautes qualités graphiques et les superbes couleurs, il faut aussi admirer la recherche des scénarios qui sont d'une trame très classique mais avec un petit quelque chose en plus. Sterne parait être en constante recherche d'une perfection, dans le dessin comme dans le scénario, ce qui donne des aventures qui arrivent constamment à nous surprendre. Au point qu'on a du mal à classer cette série dans une catégorie. Cet aventurier romantique est à découvrir. Un petit goût de différent fort agréable dans le paysage BD. Petite correction de l'avis précédent : Adler veut dire "aigle" en Allemand. Et Von Berg, son nom de famille = "de la montagne". C’est pas poétique ça ?

22/05/2009 (MAJ le 22/05/2009) (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

"Adler" est une série très sympa qui, à travers son scénario, nous fait voyager dans des contrées idylliques. Le scénario se lit avec beaucoup de fluidité et le dessin de Sterne, issu de la ligne claire, est très aéré et subtil. Rien de bien révolutionnaire ne se dégage de cette bd mais on prend beaucoup de plaisir en compagnie d'Adler. Je ne conseille pas l'achat de cette série car je pense que celle-ci n'est plus dans le catalogue Lombard. Sinon peut-être en occasion...

15/12/2006 (modifier)

Bien que les intrigues en elle-même soient très classiques et plutôt manichéennes, elles sont cependant très bien menées, assumées, et les personnages sont incarnés de façon attachante, avec un trait sympathique, style ligne claire "moderne". L'aventure et le dépaysement sont assurés, avec un peu de réflexion et de surnaturel au passage. Triste nouvelle donc de savoir qu'il n'y aura jamais de suite, le décès surprenant de l'auteur mettant un terme à l'aviateur allemand...

17/11/2006 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Adler fait son apparition dans l'hebdo Tintin N° 46, 40ème année, du 12 Novembre 1985. Adler ?... Une bonne série qui -au départ- fait penser aux débuts de la reconversion de Buck Danny (démobilisé, lui aussi va travailler dans le privé) ; sauf qu'ici Adler déserte de l'aviation allemande en pleine guerre. Adler ?... Il va me balader dans de nombreux points de la planète. Ce n'est pas un super-héros comme on pourrait le concevoir. Non ; c'est un homme, avec ses doutes, ses joies, ses peines mais qui - ayant créé sa petite compagnie d'aviation- va devoir surmonter cet état d'être "normal" pour survivre aux dramatiques aventures dans lesquelles il va se trouver mêlé. Les scénarios ?... Bien linéaires, solides, construits pour une lecture attentive mais plaisante. Le dessin ?... Là, j'avoue que c'est "joli" ; un style qui -parfois- m'a fait penser à du Hermann ; nonobstant le fait que Sterne -au fil des opus- va affermir son graphisme dans une sorte de "ligne claire" bien nette, lisible, détaillée. La série ?... Plaisante, attractive ; Sterne entraînant le lecteur dans des aventures à bonne intensité dramatique même si -de temps en temps- elles ont un lointain air de déjà vu/déjà lu. Les albums : 10 opus cartonnés, édités depuis 1987 par "Le lombard" + une rareté (je ne l'ai pas) : un broché, tiré à 500 exemplaires en Suisse, de 1998 (Noël en Malaisie). Je ne "pointe" pas cet opus dans la série. In fine : je ne pense pas que l'on verra encore ce personnage voler dans les airs. René Sterne (en réalité René Van Pyperzeele -né à Jemappes/Belgique- le 25 Août 1952-) est décédé le 15 Novembre 2006. René Sterne n'est connu que pour cette série, qu'il "tenait" bien. Il était attendu comme futur dessinateur du nouveau Blake et Mortimer. Tout comme Jacques Brel, je suppose qu'il va maintenant reposer sur son île où il vivait et que là-haut, dans les airs, les sternes -ces mouettes rieuses- ont un nouveau compagnon...

17/11/2006 (modifier)