Placid et Muzo

Note: 3/5
(3/5 pour 8 avis)

Aventures humoristiques d'un ours et d'un renard


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Animalier Auteurs espagnols Best of 1950-1959 Les Renards Ours et nounours Pif Gadget

Ils sont deux : Placid et Muzo. Le premier est un ours qui adore la tranquillité. Le second est un renard dynamique. Muzo est le "meneur". Il a toujours faim et ne cesse de s'énerver pour trouver une ou des solutions à ce problème. Malgré leurs caractères diamétralement opposés, ces deux compères sont de très grands amis. Ils n'hésitent jamais à faire face lorsque les problèmes se présentent. Mais leur vie serait néanmoins tranquille -d'une certaine façon- s'il n'y avait aussi à gérer la présence de leurs deux neveux.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1950
Statut histoire Histoires courtes 21 tomes parus
Couverture de la série Placid et Muzo
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

29/10/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Déjà lorsque je lisais "Pif Gadget" cette série était s'en doute celle que je regardais en dernier. Était-ce la proximité avec Rahan, "Doc Justice" ?, Il me semble d'ailleurs ne pas avoir connu la période dessinée par Arnal mais qu'importe, même son successeur ne parviendra pas à m'arracher le moindre sourire sur ces histoires que je trouvais déjà trop "niaises" et enfantines pour mon goût. Sans doute à essayer de faire lire aux enfants d'aujourd'hui, quoique j'ai un gros doute, personnellement je n'en possède plus aucun chez moi.

26/12/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Nés avant Pif le chien, l'ours Placid et le renard Muzo ont débuté dans Vaillant en 1946, sous le crayon d'Arnal. Ces 2 compères furent bien accueillis par les jeunes lecteurs qui découvraient le monde animalier d'Arnal, plein de charme et de poésie. Ce duo touche-à-tout, marqué par l'opposition est soudé par une amitié indéfectible : Placid est un cossard endurci qui feint la stupidité, il se révèle un bricoleur génial, mais il gâche tout par ses excès alimentaires surveillés par Muzo ; il lui joue de bons tours pour le stimuler, Placide étant enclin au farniente. Tous deux vivent dans une maisonnette agréable et sont rejoints parfois par leurs galopins de neveux. Cet univers coloré m'enchantait, rien que voir leurs silhouettes me faisait déja rigoler, je savais qu'il allait se passer un petit couac ou une catastrophe, et encore de nos jours, quand il m'arrive de feuilleter quelques vieux Pif-Gadget de la grande époque, le fait de revoir ces 2 rigolos me ravit, malgré l'aspect très enfantin. Débordé par le succès de Pif le chien, Arnal cède ses personnages en 1958 à Nicolaou, souvent critiqué dans la plupart des dictionnaires de BD, c'est un truc que je n'arrive pas à comprendre, on lui reproche un manque de poésie soi-disant, et alors ? peu importe, j'ai découvert la bande avec le trait de Nicolaou, et son graphisme tout en rondeur, joli à regarder m'a toujours amusé, il a en tout cas assuré un succès durable à cette bande, et c'est ce qui compte. Les Placid et Muzo-Poche étaient également aussi irrésistibles.

14/08/2013 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Ah, Placid et Muzo, pendant mes tendres années c’était ma série préférée… je possède toujours presque tous les albums Poche. J’en ai relu récemment, et je trouve ça toujours très bien (pour les enfants évidemment), même si ça a un peu vieilli (forcément). Une série qui, au même titre que Tintin et Gaston, m’a fait découvrir le monde de la bande dessinée. Ah, les astuces de Placid pour pouvoir se remplir le bide, qu’est ce que ça a pu me faire rire… :)

29/10/2006 (MAJ le 27/09/2010) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien lire un gag de "Placid et Muzo" de temps à autre. L'auteur a beaucoup d'imagination et certains gags me font rire malgré le fait que ça ne soit plus de mon âge. J'aime bien Placid et ses tentatives pour pouvoir dormir ou manger en paix. Toutefois, je ne conseillerais pas l'achat de la série. Dans Pif Gadget, ça passe plutôt bien, mais en album je trouve que ça devient parfois un peu soûlant à la longue. Malgré cela, je trouve que c'est une bonne série pour les tout petits.

30/03/2008 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

Placid et Muzo c'est avant tout un bond dans le temps, là où les parfums de mon enfance embaumaient la maison de mes parents. J'aimais beaucoup ces deux personnages. Je lisais leurs aventures dans l'édition de poche, des petits albums de format carré très pratique. Les gags étaient naïfs, mignons et souvent franchement réussis. J'en garde un très bon souvenir.

21/12/2006 (modifier)
Par fonch001
Note: 3/5

Laurel et Hardy en BD ça donne... "Placid et Muzo" ! Leur humour clownesque, comme le dit si bien Ro, est tout à fait comparable, leur physique aussi d'ailleurs (^_^). Loin de toute vulgarité ou méchanceté, ces 2 personnages, dessinés comme des peluches animées, sont très attachants, tout particulièrement pour de jeunes yeux. Leurs aventures se lisent et relisent toujours avec plaisir. Cette BD a plutôt bien vieilli malgré un graphisme et surtout des couleurs un peu passés de mode.

31/10/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'avoue qu'étant jeune, j'aimais moyennement les aventures de Placid et Muzo. Oh, c'était un moment de lecture agréable quand je tombais sur leurs planches dans Pif ou quand on me prêtait un de leurs recueils poche, mais je dois dire que le personnage de Placid ne me plaisait guère. Grâce à Alix, j'ai pu relire de leurs histoires aujourd'hui et je crois cerner ce qui ne me plait pas trop en lui. En plus d'être paresseux et gourmand, Placid était aussi parfois colérique, du genre à s'énerver quand les choses l'empêchent de manger ou de se reposer. Je n'aime pas cet aspect de sa personnalité et les réactions qu'il peut avoir dans leurs histoires. Par contre, j'aime bien le personnage de Muzo. Quant aux histoires en elles-mêmes, certaines sont trop destinées à la jeunesse pour me faire rire, et même enfant je les trouvais un peu bêtas. Mais d'autres me font vraiment rire, et j'ai pu le constater aujourd'hui encore. Un humour assez clownesque parfois mais vraiment réussi, permettant en même temps de s'attacher à ces personnages et à leurs petites aventures. Sympa, et si je peux le faire, je les ferai sans doute lire à mes enfants.

29/10/2006 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Placid et Muzo débutent leur -longue- carrière dans l'hebdo Vaillant n° 56 du 16 Mars 1946. J'en possède quelques rares albums en E.O. J'ai bien aimé (et j'aime toujours, souvenirs d'enfance obligent) ces animaux "humanisés" qui, au début de leurs parutions, s'exprimaient en vers. Ces deux compères vont être vite adoptés par les jeunes de l'époque et feront déjà l'objet d'éditions en albums à partir de 1947. Placid ne pense qu'à se remplir le ventre et essaie par tous les moyens d'y parvenir. Finement réfléchie, c'est une très bonne observation de l'époque : 1946, c'est la fin de la guerre ; une période encore de disette et de restrictions de toutes sortes (pour les moins nantis !). Arnal va s'occuper du graphisme pendant pas mal d'années. Mais, accaparé par Pif le chien, il va céder le relais -dès 1964- à Jacques Nicolaou. Même si ce dernier s'applique à "bien faire, dans la continuité, la magie n'opèrera plus. Placid et Muzo ?.. Une grande carrière néanmoins. On va les trouver dans "Vaillant", "Pif Gadget", "Dimanche fillettes", dans leur propre série en format poche de 1964 à... 1993 !!! Ils sont toujours dans l'esprit de très nombreux lecteurs. Mais pour trouver les éditions originales : ça, c'est une autre paire de manches !... Les albums : Chez "Vaillant" : 10 opus, soit brochés ou cartonnés, de 1947 à 1965 (certains font 24 pages, d'autres... 12 !) Editions du Kangourou : 1 opus cartonné en 1974 (signé Nicolaou). Oubliez. Il existe de nombreux "hors-séries", la plupart des années 60, mais NON datés. Notes sur auteurs, parutions diverses en hebdos et format "poche" : voir fenêtre "série".

29/10/2006 (modifier)