Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Grande Epopée de Picsou (La Jeunesse de Picsou) (The Life and Times of Scrooge McDuck)

Note: 4.3/5
(4.3/5 pour 33 avis)

Will Eisner Award 1995 : Best Serialized Story A la croisée de l'aventure et de l'Histoire, "La Jeunesse de Picsou" nous présente la vie de cet illustre personnage sur près de 70 ans.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Auteurs complets Aventuriers milliardaires Best of 1990-1999 Glénat Les canards Les meilleurs comics Walt Disney Will Eisner Awards

Keno Don Rosa rédige "La Jeunesse de Picsou" entre 1991 et 1992. Il faudra attendre le milieu des années 90 pour que Picsou Magazine la publie intégralement, et 1998 pour une édition en un seul album. Depuis lors trois autres épisodes de "la Jeunesse de Picsou" ont été édités. Don Rosa a reçu un Will Eisner Award en 1995 pour "la Jeunesse de Picsou" (Meilleure histoire publiée sous forme de feuilleton). "La Jeunesse de Picsou" est une saga qui a marqué les fans de l'univers Disney. En quelques centaines de pages, elle retrace la vie de Picsou sur près de 70 ans: elle commence en effet en 1877, le jour des 10 ans de Balthazar Picsou en Ecosse, et se termine en 1947 à Donaldville. Plus qu'un simple récit de la vie de ce fabuleux personnage, c'est l'occasion pour Don Rosa de nous faire voyager et de dérouler une frange de l'histoire mondiale, du Far West au krach de Wall Street en passant par la ruée vers l'or en Afrique du sud et en Alaska. Les principaux personnages de l'univers Picsou trouvent leur place dans cette saga. Voici la liste complète (pour l'instant) des épisodes de "la Jeunesse de Picsou": Episode 1 : La jeunesse de picsou Episode 2 : Le roi du Mississippi Episode 3 : Buck Picsou des Badlands Episode 3 bis : Le Cow-Boy Capitaine du Cutty Sark (rajouté plus tard) Episode 4 : L'aventurier de la colline de cuivre Episode 5 : Le maître du manoir Mc Picsou Episode 6 : La terreur du Transvaal Episode 6 bis : Le Protecteur de Pizen Bluff Episode 7 : Le flutiste du désert Episode 8 : L'empereur du Klondike Episode 8 ter : La prisonnière de la vallée de l'Agonie Blanche (rajouté plus tard) Episode 8 bis : La fiancé du Grand Nord Episode 9 : Le milliardaire des landes perdues Episode 10 : L'envahisseur de Fort Donaldville Episode 10 bis : La Harpie de la Percée de Culebra (rajouté plus tard) Episode 11 : Le bâtisseur d'empires du Calisota Episode 12 : L'homme le plus riche du monde Episode 0 : Canards, Centimes et Destinées !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1998
Statut histoire Histoires courtes 7 tomes parus
Couverture de la série La Grande Epopée de Picsou (La Jeunesse de Picsou)

28/10/2006 | Nijal
Modifier


Par dut
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J’étais un fervent lecteur de Picsou magasine étant enfant, mais bizarrement, je n'avais aucun souvenir d'histoire de la jeunesse de Picsou par Don Rosa. Je profite donc de la réédition des aventures de Picsou par Glénat. C'est simple, La jeunesse de Picsou, c'est de l'aventure ! Quel plaisir de découvrir comment Picsou a obtenu son 1er sou fétiche, comment il a rencontré pour la 1ere fois les Rapetou, son ennemi Gripsou, comment il a dégoté sa vieille redingote, son chapeau haut de forme, etc. Don Rosa a fait un travail énorme de cohérence pour que tout soit crédible avec les récits de Carl Barks. Les explications de Don Rosa entre chaque chapitre sont un vrai plaisir ! Beau travail éditorial de Glénat. Tout y est, de l'aventure, des voyages aux 4 coins du globe (de l’Écosse, en passant par le Mississippi, le Far West, l’Australie ou encore l’Afrique du sud). Les histoire sont bien rythmées, j'avais peur de trouver ça un peu enfantin, mais pas du tout, même un adulte peut se mettre à Picsou ! Les dessins sont excellents, ça fourmille de détails (j'avoue ne pas avoir cherché les easter-eggs mis dans chaque chapitre par Don Rosa). J'attends la suite avec impatience !

11/01/2013 (modifier)

Voici une bd pour tous les âges, à découvrir enfant, redécouvrir une fois adulte, et que j'aurais sûrement autant de plaisir à lire une dernière fois sur mon lit de mort. Le dessin de don rosa est vraiment très bon au niveau des expressions des personnages mais aussi au niveau des détails sur lesquels on peut passer sans faire exprès un a la De Cape et de Crocs. L'histoire quant à elle est à la fois hilarante, touchante mais aussi bourrée d'action. L'univers de Barks est scrupuleusement préservé, ce qui est à mon sens la cerise sur le gâteau. Un seul gros défaut...... ce titre sort en presse.....argh! Bonne lecture.

14/10/2011 (modifier)
Par Superjé
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Après maintes et maintes (re)lectures, et lectures d’autres BD de Picsou par d’autres dessinateurs de Disney, je peux le dire : Cette BD est un chef d’œuvre. Alors, "La jeunesse de Picsou", Picsou étant le personnage ultra attachant et charismatique que beaucoup connaissent pour avoir lu ces histoires dans "Le journal de Mickey" ou "Picsou Magazine". Don Rosa nous offre 12 chapitres des débuts de Picsou et de sa fortune. Don Rosa c’est beaucoup documenté pour dessiner ces aventures, il c’est inspiré principalement de BD de Barks : et ça se ressent. Le scénario, outre le faite qu’il est très « réaliste », il est très bien construit et cohérent. La narration est très fluide. "La jeunesse de Picsou" est très agréable à lire. Au niveau du dessin, Don Rosa est le meilleur dessinateur de BD chez Disney. J’adore son trait hyper détaillé. Les décors, les personnages, les sentiments ressentis, les gags, les références historiques, les couleurs : tout est réussi et maîtrisé. Pour tous les fans de l’oncle grigou et acariâtre : UN MUST.

01/11/2006 (MAJ le 12/02/2010) (modifier)
Par Arthur
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Deux mots suffisent pour qualifier ce chef-d’œuvre de Keno Don Rosa : Un Must ! Cette bande dessinée retrace en douze volumes toute la jeunesse du richissime Balthazar Picsou depuis ses débuts à Glasgow où il gagna son célèbre sou fétiche en tant que cireur de chaussure jusqu'à la colline Killmotor où se dresse son imposant coffre rempli de 30mètres cube d'argent. Le tout étant raconté et dessiné d'une fort belle manière, on se surprend parfois à avoir les larmes aux yeux tellement l’œuvre est belle ! A posséder absolument.

22/06/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

C'est simple, il y a tout dans ce recueil. Des histoires palpitantes, un personnage central savoureux, ainsi qu'un dessin maîtrisé. Comment ça "c'est un peu court, jeune homme !" ? Eh bien sachez qu'en outre Don Rosa a parsemé son hommage à Carl Barks d'une multitude de détails, qu'il y a un humour intemporel à beaucoup de situations, et qu'en plus les histoires m'ont fait replonger en enfance. Une enfance insouciante, où je dévorais littéralement les aventures de Picsou (que je préférais à Mickey). Le temps de cette lecture, qui prend quand même deux à trois heures, on retrouve cette saveur inaltérable, une saveur qui, j'en suis persuadé, a tout de même perdu en passant de la VO à la VF. Si vous êtes un peu nostalgique de cette époque, ne boudez pas votre plaisir au cas où vous retomberiez sur "La Jeunesse de Picsou" !

31/08/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Tout petit, j'achetais Picsou magazine tous les mois. J'adorais les histoires de Carl Barks, mais en grandissant je les ai trouvé très inégales et parfois enfantines. Ce n'est pas le cas de Don Rosa qui est capable de mettre de la maturité dans ses histoires (notamment dans les histoires avec Goldie). La jeunesse de Picsou est sans aucun doute son chef d'oeuvre. Don Rosa part avec comme unique indication les indices laissés dans les histoires de Barks. Il mélange aussi l'histoire en mettant parfois des personnages historiques (Buffalo Bill, Geromino, les Daltons, etc.). Les histoires sont toutes bien, mais j'ai une affection particulière pour celles avec Goldie. Quelle tendresse coule de cette relation amour-haine que ce vouent Picsou et Goldie, son unique amour. Glénat a eu la bonne idée de publier ses histoires ainsi que les autres histoires de Don Rosa et je me suis plongé avec bonheur dans ses albums. J'ai eu du plaisir à lire et relire les histoires et aussi de découvrir plusieurs plus vieilles que je ne connaissais pas. Don Rosa est vraiment le meilleur auteur Disney que je connaisse et l'un des seuls que je relis avec le même plaisir que j'avais lorsque j'étais jeune. Ce que j'aime surtout c'est comment il utilise des faits historiques pour bâtir plusieurs de ses histoires. Je trouve que c'est une façon amusante d'apprendre !

04/11/2007 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Evidement quand j’étais jeune, j’étais un grand fan des aventures de l’oncle Picsou. Et quel plaisir de le retrouver aujourd’hui dans ces aventures racontant sa jeunesse, depuis tout petit jusqu’au vieillard que nous connaissons tous. Sa vie est partagée en 12 chapitres, 1 par étape importante de son existence : un échec cuisant qui a forgé son caractère, un succès retentissant (ah, sa première pépite d’or), la rencontre avec un personnage clé, son 1er million… Chaque aventure se déroule dans un pays différent (USA, Ecosse, Afrique…) et nous entraîne dans des aventures dépaysantes remplies d’action, de méchants en tout genre et surtout d’humour ! Ah oui, certaines répliques m’ont vraiment fait rigoler. Quel plaisir d’assister à la rencontre avec Les Rapetout, avec les parents de Donald… quel privilège de découvrir Donaldville avant et pendant la construction du fameux coffre-fort, et de voir le caractère de Picsou évoluer au cours des années. L’histoire fourmille de détails historiques réels, de clins d’œil, de répliques de films cultes… La version anglaise (que j’ai lue) comporte un petit « making of » en fin de chaque chapitre listant tous ces détails amusants. Le dessin est superbe. Il ne dénature pas l’original, et fourmille de nombreux petits détails amusants en arrière-plan (des Mickey cachés, des animaux qui se battent…). Vraiment, un must pour tous les fans des aventures de Picsou. L’action ralentit un peu dans les derniers chapitres, et me fait mettre 4/5, mais sinon c’était le 5/5 assuré ! Note sur la VO : Attention, presque tous les noms sont différents (Picsou = Scrooge McDuck, Les Rapetout = The Beagle Boys), donc vous risquez de rater pleins de références. De même les accents écossais sont retranscrits dans le texte, ce qui rend certains passages difficiles à lire.

12/03/2007 (modifier)
Par Redman
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Tout d'abord je remercie Nijal d'avoir ajouté cette fabuleuse BD, ce monument de l'univers Disney. Je remercie évidemment aussi Don Rosa sans qui ce bonheur de lecture ne serait jamais arrivé. Je remercie tous ceux qui m'ont soutenu... ah euh non je m'égare :-p Vous l'aurez compris, la Jeunesse de Picsou est tout simplement gé-ni-ale, un incontournable de la bande dessinée Disney. Fan ou pas fan, jeune ou vieux, qui que vous soyez il vous faut impérativement lire cette magnifique épopée ! Tout y est et tout est bon, Don Rosa a respecté l'oeuvre posée par le maître Carl Barks et pour cela il a dû relire des milliers de planches, ce qui représente déjà un formidable boulot. Le scénario est parfaitement maîtrisé, alliant aventure, humour, émotion (la première fois j'ai failli pleurer quand Picsou abandonne ses soeurs). Quel plaisir de découvrir le passé de Picsou ! Mais ce qui me plaît le plus c'est de découvrir sa famille, ses relations avec ses proches, une vraie tranche de vie. L'épisode avec les ancêtres écossais ! C'est découvrir comment il est devenu le canard que nous connaissons riche et solitaire. C'est assister à la fondation de Donaldville. C'est aussi un cadre historique où Picsou intervient dans de grands moments de l'Histoire et rencontre d'illustres personnages ! Le dessin est époustouflant, le trait est très précis, très fidèle aussi. Ca fourmille de détails, de clins d'oeil, de références ! De l'Ecosse natale à Donaldville en passant par l'Alaska ou l'Australie, chaque épisode nous entraîne dans un paysage différent, tous plus réussis les uns que les autres. Don Rosa apporte un nouveau souffle, plus adulte, au dessin davantage "simpliste" de son illustre prédécesseur. Un style que j'apprécie beaucoup ! Bref, la Jeunesse de Picsou est un grand cru Disney, un must, autant par l'histoire que par les dessins. Un seul conseil : jetez-vous dessus !

21/01/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

Durant ma jeunesse, j'aimais beaucoup Picsou dont je lisais les aventures avec passion. Depuis, j'ai vieilli et même si je garde de l'affection pour le personnage et mes souvenirs d'enfance, je n'arrive plus à lire une de ses aventures récentes dans Super Picsou Géant ou autres sans m'ennuyer rapidement car ce n'est "plus pour moi". Aussi, quand j'ai eu la grande chance de me procurer l'édition de 1998 de la Jeunesse de Picsou, c'est avec un sentiment d'espoir prudent que j'ai entamé sa lecture. Mais cette oeuvre-là est excellente, vraiment excellente ! Et sans doute encore plus précisément quand on est un adulte qui aimait Picsou dans sa jeunesse, car le récit est mature, intelligent, plein d'humour et d'originalité. Le dessin de Don Rosa est très bon. Il a une touche de dessin de l'univers Disney qui me plait beaucoup. Sans jamais tomber dans la facilité, il n'hésite pas à fournir, outre des personnages dynamiques, des décors fouillés et emplis de détails parfois amusants. J'aime beaucoup par exemple la façon dont il dessine les animaux avec lesquels il offre souvent au lecteur de très bons gags de second plan. Au final, ses planches sont belles et agréables tout en gardant la simplicité des dessins à la Disney. Le scénario de cette jeunesse de Picsou est vraiment excellent. Divisé en 12 chapitres + un chapitre "0", il nous amène aux 4 coins du monde, Ecosse, Rives du Mississipi, Montana, Afrique du Sud, Australie, Yukon (évidemment), Californie, plus tous les lieux où Picsou a ensuite amassé sa fortune une fois ses premiers millions engrangés à la sueur de son front. Chaque chapitre forme une histoire complète et chaque histoire se suit pour former une vraie saga. Les scénarios ne manquent jamais d'une vraie originalité, le lecteur adulte et blasé que je suis ne sachant jamais comment les choses allaient se terminer et quels rebondissements allaient arriver. Car ils sont à la fois pleins de rêve et de magie mais aussi réalistes et ancrés dans l'Histoire des USA et du monde entre la fin du 19e et le début du 20e siècle. Le personnage de Picsou est en outre fouillé, complexe, très attachant malgré les évènements qui vont véritablement l'endurcir voire le rendre antipathique quand il atteindra le maximum de sa richesse. Sincèrement captivé, souvent même ému à certains passages, seuls quelques moments où le rythme baisse un tout petit peu m'empêchent de mettre la note maximale à cette BD formidable pour le lecteur nostalgique de ce que Picsou, le personnage et ses aventures, peut offrir de mieux. Pour information, j'ai eu un peu le sentiment que cette saga aurait pu de très belle manière se terminer à la fin du chapitre 10, quand Picsou s'installe à Donaldville et qu'on voit poindre la naissance de Donald lui-même. Les chapitres suivants m'ont un peu moins captivé, notamment peut-être par une baisse du niveau d'humour et d'aventure. Mais ils font un lien excellent entre la saga de la jeunesse de Picsou et ses aventures actuelles avec Donald et les 3 neveux face aux Rapetou et à Miss Tick. Et puis dans le chapitre 12, j'ai adoré la référence à Citizen Kane. Bref, un INDISPENSABLE total pour qui aime ou aimait Picsou, quelque soit son âge désormais. Et je donnerais très cher pour que ces aventures soient rééditées dans la belle intégrale cartonnée de luxe qu'elles méritent !

19/01/2007 (modifier)