Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Serge Morand

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Les aventures d'un privé... pas comme les autres.


Circus Détectives privés

Serge Morand doit avoir comme cousin un certain Ric Hochet... Comme lui, il est détective et oeuvre principalement dans la ville de Reims. Mais ses manières de travailler sont différentes... Morand, en effet, semble hériter d'un lourd passé de mercenaire...

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1984
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus

Couverture de la série Serge Morand © Glénat 1984
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

23/10/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par GREG
Note: 3/5

Série très teintée années 80, avec les scénarios qui embrassent les préoccupations de l'époque : pollution radioactive, activités barbouzes africaines en Europe, starification et drogues, le tout avec de très beaux dessins qui restituent bien l'ambiance. Simplement, il faut aussi le dire, on retrouve plusieurs poncifs typiques de la BD franco-belge des 80's qui gâchent le plaisir : une jolie fille à secourir par tome (que l'on ne reverra jamais), héro bourru mais qui n'abandonne pas, même si il n'est pas payé (drôle de détective privé), violence gratuite (je ne suis pas prude, mais on a droit à pratiquement une séquence alliant torture et nudité féminine par BD, sans que cela serve l'intrigue), et intrigue globale pas forcément très crédible (incroyable le nombre d'horreurs qui peuvent se produire sans que la police n'intervienne)... Bref à lire plus comme une curiosité reflétant une époque révolue qu'autre chose. On ajoute que la qualité baisse d'album en album.

08/05/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Après avoir bourlingué, Serge Morand se fixe étrangement à Reims où il devient détective privé; sans doute cherche-t-il à fuir un passé houleux. Avec son allure de baroudeur à la trentaine encore séduisante, il se lance dans des enquêtes mouvementées, teintées de fantastiques, croise de très belles femmes et se confronte à des psychopathes. A.P. Duchâteau délaisse son compère Tibet et Ric Hochet pour concocter des histoires moins fantoches, où le mystère et l'insolite occupent une place régulière, rehaussées par les dessins fluides et soignés de Sanahujas, déja connu pour la série Les dirigeables de l'Amazone en 1980 dans Circus. C'est dans ce journal que j'ai découvert Serge Morand entre 1983 et 1987, et ça m'a bien emballé, mais c'est bien dommage que les auteurs n'aient pas souhaité aller plus loin en exploitant ce personnage intéressant et ses ambiances très spéciales. 4 albums qu'on trouve facilement, qui méritent l'intérêt.

03/07/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un ersatz de Ric Hochet ?... C'est vrai que les histoires y ressemblent, car dues au même scénariste. Mais autant les aventures de Ric sont "proprettes", autant celles-ci sont "balancées" dans un autre registre. Et c'est ce que j'ai apprécié. Morand est plongé dans de drôles (si l'on peut dire) de milieux, est confronté à des fous psychopathes ou des politiciens vénaux. Qui plus est, à l'opposé de Hochet, Morand ne dédaigne pas les superbes créatures qu'il rencontre au cours de ses "missions". Néanmoins, ça reste "de l'André-Paul Duchâteau", un grand scénariste que j'estime beaucoup -et c'est peu dire- mais qui officie comme le grand chef d'un restaurant. Bien que les sauces et préparations soient différentes, c'est souvent le même plat qui est présenté. Mais je n’ai pas pour autant boudé mon plaisir de savourer cette bonne série policière aux fils complexes. Le tout est bien "mis en musique" par un bon graphisme de Sanahujas, qui fait ici oeuvre d'un trait réaliste bien expressif et tout en efficacité. Les albums : 4 opus cartonnés paraîtront de 1985 à 1987.

23/10/2006 (modifier)