Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

M

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 6 avis)

Emi Mutsuki a accepté de sortir avec Eiji Matsuda à la condition qu'ils ne fassent pas l'amour. Mais plus le temps passe et plus la tentation est difficile à supporter.


Hentai Shueisha Tonkam

Emi Mutsuki a accepté de sortir avec Eiji Matsuda à la condition qu'ils ne fassent pas l'amour. Mais plus le temps passe et plus la tentation est difficile à supporter. Aussi, le jour où Eiji décide de franchir le pas. L'hommage d'un auteur à son public. M est la BD incontournable pour tous les fans de Masakazu Katsura. Après la fraîcheur de Video Girl et Is, la chaleur de Zetman, découvrez la moiteur de M. Texte : Tonkam .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Octobre 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série M
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

19/10/2006 | ArzaK
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Voilà une oeuvre purement érotique. Je trouve que c'est beaucoup mieux quand les choses sont suggérées plutôt que montrer à l'état cru. Il y a alors un véritable déclic sensuel qui peut avoir lieu avec le lecteur. Par ailleurs, j'aime bien les histoires où les sentiments prennent les devants. Bref, je ne suis pas pour l'étalage de chair façon porno. Voilà pourquoi ce manga un peu romantique (réservé tout de même à un public averti de 16 ans et plus) m'a convaincu. Ce n'est jamais vulgaire sans aller jusqu'au porno chic. En outre, le dessin est franchement de toute beauté en noir et blanc. Les décors sont détaillés et présents. Les deux personnages principaux illustrent une parfaite réussite des proportions. Une oeuvre que je conseille malgré sa brièveté.

03/10/2009 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 3/5

Et plus que pas mal pour les dessins ! Mais... Mais, vendre un morceau de manga (50 pages) comme un album de BD européenne grand format, même si le papier est beau et la couverture cartonnée nickel, ça frôle l'arnaque à plein nez. Il y a bien de belles planches couleurs, des beaux dessins, une atmosphère bien moite et érotique mais j'ai déjà vu ça dans d'autres mangas du même auteur. Bref, je râle pour le concept de l'album en lui-même et donc son prix par rapport à tout ce qu'a pu pondre Katsura autrement. La fille/femme semble bien jeune, mais Katsura vous dessine parfois une mère de famille d'ados sous les traits d'une de ses propres filles... Ce qui est amusant néanmoins dans cette histoire, c'est la non-consommation. Au fait, M pour masochiste :)

31/03/2009 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Bah, moi j’ai trouvé ça pas mal :8 L’histoire n’est pas si pornographique que ça je trouve… elle est justement basée sur un principe rigolo : se retenir, ne pas « le » faire, pour entretenir la flamme. J’ai trouvé les différentes situations intéressantes et émoustillantes. En plus le dessin est sympa… Moi je pense que les amateurs de mangas érotiques ne devraient pas être déçus.

29/01/2007 (modifier)
Par fonch001
Note: 2/5

Parfaitement d'accord avec les avis précédents. Il s'agit là d'un manga pornographique. J'ai bien dit un manga, car malgré le fait qu'il n'y ait que 50 pages et que le prix et le format cartonné rappellent la BD franco-belge il s'agit bien d'un manga, en noir et blanc pour 90%, des dessins et dégradées de gris très manga et un sens de lecture japonais. Donc lu en 10 minutes car finalement cette oeuvre est 4 fois moins dense qu'un manga classique de 200 pages... logique. On trouve en plus de l'histoire principale une poignée de planche très "art-book" certes très belles mais parfaitement inutiles, si ce n'est pour justifier un tarif exorbitant. Quant à l'histoire, il n'y a rien à retenir. C'est nul, plat, inconsistant et je dois être bête, car je n'ai pas compris la fin... Sans intérêt. Bref même moi qui aime les comédies romantiques de Katsura (Vidéo Girl Aï, "I''S",DNA²) je n'ai pas aimé ce manga qui n'est finalement qu'un mauvais art-book pornographique. Si je ne met pas la note minimale c'est uniquement pour le talent graphique de Katsura.

06/11/2006 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Eh ben eh ben... Vanitas vanitatum... Etrange en effet cet album. Ca se lit très vite (genre 10 minutes si on prend le temps de bien... regarder les planches) et finalement le propos est bien creux. Le côté un peu romantique de la chose est quand même très souillé par la tension sexuelle qui parcourt tout le bouquin. On a un peu l'impression de retrouver le cliché relatif aux Japonais : "Ils ont un gros problème avec le sexe". C'est tabou, on ne touche pas, on ne pénètre pas, mais on aguiche à mort. Certes, le dessin de Katsura est plutôt beau, son héroïne est pas mal, mais un peu enfantine sur pas mal de points. Du coup, beurk, hein. Alors en définitive, c'est un album à réserver aux amateurs du genre, et probablement aux fans de l'auteur. Pour le reste, fuyez !

24/10/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

Difficile de savoir à quoi on à affaire avec ce manga de 65 pages publié à l’européenne (format taille Dupuis cartonné, vendu 12€). On a tout de même un peu la sensation qu’on nous refourgue une histoire courte parue dans une revue et que, comme c’était trop court pour un manga, ils se sont dit : « On va agrandir ça et le vendre comme une bd »… S’ils pensaient que cela ne se verrait pas, ils se sont bien gourés. Le dessin de Katsura est bien joli mais les planches sont inutilement grandes. Et surtout… la qualité de l’histoire en question ne légitime pas, à mon sens, un tel luxe. C’est de la bd érotique petite culotte tout ce qu’il y a de plus basique… à la frontière du porno… sauf que ça s’arrête avant. J’avoue ne pas avoir été très chaud concernant le propos même de l’œuvre, où un couple préfère ne pas passer à l’acte pour préserver un amour immatériel et magnifique… Pour moi, ce genre de blabla, c’est de la c******, il n’y a pas d’amour sans sexe. Reste que c’est assez amusant de voir un tel propos dans un manga qui n’arrête pas de nous exciter avec une adolescente au cul super rebondi, aux petits seins magnifiques et affublée d’un t-shirt mouillé. Une curiosité… à réserver aux fans de Katsura.

19/10/2006 (modifier)