Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pizza Warrior (Le Nouveau Jean-Claude)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Propulsé dans la jungle urbaine à la vitesse d'une mobylette au galop, Jean-Claude tente de survivre aux pizzaiolos boulimiques, aux lectrices de Nietzche, au fist fucking et à une nymphomane en éruption.


Comédies romantiques La Comédie Urbaine Vu au cinéma

Propulsé dans la jungle urbaine à la vitesse d'une mobylette au galop, Jean-Claude tente de survivre aux pizzaiolos boulimiques, aux lectrices de Nietzche, au fist fucking et à une nymphomane en éruption. Mais surtout, il cherche à rencontrer la femme idéale, et ça c'est un travail pour le nouveau Jean-Claude. Au début, il y a eut Jean-Claude Tergal. Moche mais généreux. Lucide, mais complexé. Amoureux, mais sans charme. Et puis est apparu le nouveau Jean-Claude. Contrairement au premier, il travaille. Puis il est moins laid, et il est surtout plus humain. Tronchet a créé "Le Nouveau Jean-Claude" pour le cinéma, un film sorti en juin 2002. De son film, Tronchet a créé une BD, qu'il a préféré laisser dessiner à Jean-Louis Tripp, celui qui a story-boardé le film, et l'un des grands acteurs de la BD des années 90. Ce n'est pas un produit dérivé, mais plutôt une re-création à deux sous le signe de l'humour associé à une bonne pincée de poésie urbaine.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2002
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Pizza Warrior (Le Nouveau Jean-Claude)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

29/09/2006 | Ro
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture de l'intégrale. Bon moment de lecture, l'humour très humain fait mouche en jouant la carte de la simplicité. L'histoire s'apparente presque à une pièce de théâtre, les aventures burlesque de Jean-Claude le rendent très attachant. Les rôles secondaires ne sont pas en reste et la brochette de personnages se complète à merveille sans qu'un seul ait un profil " normal ". Le dessin de Tripp fait brouillon, il correspond cependant bien à l'histoire. Cette série est un pur divertissement, certains passages sont moins rythmés mais l'ensemble se tient bien. Il y a une adaptation cinématographique que je n'ai pas vue. Dans le cahier additionnel, on peut s'apercevoir qu'elle semble être un copier-coller de cette série. Il faut donc faire un choix entre la BD ou le film au risque sinon de se répéter.

20/07/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Inférieure à la première série (à savoir, Jean-Claude Tergal), cette série, dans sa version intégrale en petit format, m’a néanmoins bien plu. Le nouveau Jean-Claude est attachant et entouré d’une galerie de personnages très stéréotypée mais amusante. J’ai bien apprécié son double emploi, assez original à mes yeux. Au fil de la lecture, il y a un effet de répétition qui rend la consommation un peu indigeste, mais par petites tranches, la série se déguste sans désagréments. J’ai bien aimé le traitement graphique que Tripp offre de la série et du héros. Son style, plus fouillé, plus impulsif convient bien, je trouve, à ce genre de série. En somme, j’ai lu une petite intégrale divertissante, pas essentielle, inférieure à l’original mais acceptable pourvu qu’on entrecoupe sa lecture à intervalles réguliers.

02/11/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Bof ! Je préfère Jean-Claude Tergal à ce petit ersatz qui n'est pas du tout attachant. D'ailleurs, tous les personnages me sont antipathiques et ne sont que des clichés. Bon. C'était aussi souvent le cas avec l'autre Jean-Claude, mais il y avait un je ne sais quoi qui faisait en sorte que ça ne me dérangeait pas. Ici, ce ne sont que des stéréotypes vides. Les gags ne me font pas du tout rire et le scénario tire en longueur. Il y a plusieurs scènes qui sont totalement inutiles. Dans le film, que je n'ai pas vu d'ailleurs, c'est peut-être hilarant, mais dans la bd pas du tout. Je termine en disant que je n'ai pas aimé la fin. Ça me rappelle les comédies romantiques qui ne me font pas du tout rire et dont "Le Nouveau Jean-Claude" semble malheureusement faire partie.

07/05/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Connaissant bien Jean-Claude Tergal mais n'ayant pas vu le film Le Nouveau Jean-Claude, je savais que cette "nouvelle version" n'était pas identique au bon vieux Tergal mais je ne savais pas que c'était différent à ce point. Hormis le fait que les deux Jean-Claude sont durement éprouvés et ont surtout du mal avec les relations amoureuses, leurs caractères sont vraiment très différents. Et leurs histoires sont assez radicalement différentes. Dans cette BD, Jean-Claude est un jeune homme moderne, pas moche, sympathique et ayant quelques bons amis. L'intrigue qui le concerne, c'est qu'il va accumuler les malheurs pendant quelques jours, perdant sa copine et subissant mille calamités. Mais, motivé, il va profiter de toucher le fond pour rebondir. Mais il n'a rien du looser intégral qu'est Jean-Claude Tergal. Même s'il est assez attachant car il a la larme facile, il n'a pas le même charisme lamentable. Et surtout, ses malheurs, assez artificiels, ne sont clairement pas aussi drôles à mes yeux. En vérité, j'ai trouvé l'histoire longuette, alignant des petites scénettes et de nombreux personnages sans vraiment réussir à faire monter la mayonnaise. Plutôt que de rire, j'ai quelques fois souri mais sans plus. Au lieu de m'identifier ou de m'attacher à ce nouveau Jean-Claude, j'étais assez indifférent à son parcours. Quant au dessin et aux couleurs, ils ont une âme que j'aime bien. Le trait, l'encrage et quelques visages des personnages de Tripp m'ont un peu fait penser à du De Crécy. Mais je l'ai trouvé trop brouillon. Et surtout, les couleurs, même si elles sont intéressantes, sont assez moches et aplatissent complètement les planches, rendant le dessin encore plus difficile à déchiffrer par moment. Bref, il y a quelques bonnes choses dans cette BD, quelques bons moments, quelques moments où le héros est plaisant ou quelques scènes qui amènent le sourire, mais l'ensemble me semble noyé dans un récit manquant de rythme et un dessin un peu trop brouillon.

29/09/2006 (modifier)