Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sécession

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Les errances d'une patrouille nordiste composée de déserteurs...


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune La Guerre de Sécession

21 Juillet 1861.... Première bataille de la Guerre de Sécession... De nombreux "soldats bleus" inexpérimentés qui se lancent à l'assaut des troupes sudistes, mieux aguerries, sont des détenus qui viennent tous de sortir des prisons de New-York et de Washington (authentique !). Assassasins, escrocs ou voleurs, c'est un échantilon de ces gibiers de potence qui compose une patrouille, jetée bien malgré elle dans cette guerre qui n'est pas encore la sienne... Cette patrouille, dont les membres font essayer de se "faire la belle" dès le premier affrontement, nous fait découvrir les nombreuses facettes de ce carnage que les sudistes nommeront Manassas et les nordistes Bull Run...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1996
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Sécession
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par caballero
Note: 3/5

Moi qui aime les bd historiques je fus servi. Comme dit dans le commentaire précèdent, le graphisme est bien fait et le scénario est sans temps mort. Malgré le fait que la série ne comporte qu'un seul volume qui aurait dû en annoncer d'autres, je le conseille à toutes celles et ceux qui aiment se plonger par la bd dans l'histoire de notre civilisation.

01/07/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Pas mal du tout... Corteggiani nous a concocté un scénario "dur de dur" sur une histoire bien réelle. Les premiers combattants nordistes envoyés au front étaient la lie des hommes (ou considérés comme tels). Pourquoi envoyer d'abord de vrais soldats au massacre, alors qu'il était si facile d'utiliser les "rebuts" de la société ?.. Durement encadrés, directement abattus en cas de fuite -ou tentative- ils ne savaient, tout compte fait, que sauver leur vie en tuant, en tuant encore... Nawa est aux commandes graphiques. Et quel dessin !... On entre dans l'action dès la première page pour en ressortir, remué, à la dernière. Aucun pardon pour hommes, femmes ou enfants. Viols, tueries, massacres se succèdent et nous sont jetés à la figure par un graphisme cru, réaliste. C'est fort, prenant, bien scénarisé, bien dessiné. Un album qui nous relate une sombre, très sombre, mais authentique période de cette Guerre de Sécession. L'édition originale date de 1996. L'album est numéroté "1", normalement annonciateur d'une suite. Dix ans plus tard, j'attends toujours. La "Patrouille perdue" l'est-elle définitivement ?... C'est bien dommage.

17/09/2006 (modifier)