Le Ruistre

Note: 3.54/5
(3.54/5 pour 13 avis)

Les aventures du ruistre et de son assistant dans le moyen-âge.


987 - 1299 : Moyen-Âge et Capétiens Languedoc-Roussillon Séries hélas abandonnées

Le Chevalier Foulques le Ruistre et son nabot de valet Petitus chevauchent à travers les campagnes de France. En chemin ils s'accordent une halte au château de dame Aurimonde. Belle à damner un saint, celle-ci accorde ses charmes au Ruistre en échange de sa protection du château. Mais le gueux chevalier abuse de la belle et en fait même profiter son valet. Dans son lit, le jeune Angebault écoute en pleurant les sévices qu'endure sa mère, jure qu'il se vengera et qu'il les tuera. Et c'est à partir de ce moment-là que les ennuis du Ruistre et de son valet vont véritablement commencer. Ils ne sont pas au bout de leur peine. C'est dans un moyen âge reconstitué de manière précise et détaillée que se déroule cette nouvelle série. Les dialogues sont entièrement rédigés en ancien français, propulsant le lecteur de manière saisissante dans cette époque contrastée.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2001
Statut histoire Série abandonnée (échec commercial) 2 tomes parus
Couverture de la série Le Ruistre
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

26/02/2002 | ska
Modifier


Par AlainM
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J’ai beaucoup aimé cette BD qui nous plonge bien dans l’ambiance médiévale. Outre l’utilisation d’une langue française qui semble d’époque, cette BD reflète bien les mœurs du moment où la force régnait en maître. On se plaint parfois de la justice et de la violence actuelles mais cela n’a rien à voir avec ce qui se passait au Moyen-Âge. Jean-Charles Kraehn nous raconte une histoire dure mais très plausible. Cependant, il n’est pas étonnant que cela ait été un échec commercial car la violence des situations et les scènes sexuelles ne permettent pas de mettre ces albums dans toutes les mains alors que les amateurs d’érotisme se tourneront vraisemblablement vers des histoires moins réalistes et plus explicites. Ce travail d’une très grande qualité n’a donc pas pu être un succès faute d’un public suffisant. Dommage car on aurait aimé connaître la suite des aventures du chevalier Foulques, de Petitus, de dame Aurimonde et du jeune Angebault dont les destins semblent prendre des chemins si différents que l’on se demande comment l’auteur aurait fait pour qu’ils convergent à nouveau. Je mets 4/5 et non la note maximale parce que la série est abandonnée.

13/02/2018 (modifier)

Je ne comprends pas la plus part des avis. C'est la pire BD que j'ai achetée. Magnifique dessin ? Bon scénario ? Réalisme ? Éviter une moyen-age romantisé et idéalisé ? Je ne suis pas d'accord. Dessin médiocre, mauvais scénario. Quel déception !

25/08/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Après Les Aigles décapitées, Kraehn nous entraîne dans un Moyen Age beaucoup plus âpre, plus violent, plus rude, en des temps reculés, sombres et marqués encore par l'ignorance. Dans cette très longue époque médiévale, on note un certain raffinement dans les moeurs nobles au XVème siècle seulement, donc presque à sa fin, même si au XIIIème, ça s'améliorait un peu ; il n'est donc pas étonnant de voir les réactions des personnages ici, avec des moeurs brutales. L'époque n'est pas précisée, mais d'après l' architecture du château de Montorgueil, avec ses hourds de bois et son plancher en haut de la tour de guet, je dirais qu'on est probablement au Xème siècle ou au tout début du XIème. L'armement des soldats confirme aussi cette époque qui n'a été que peu abordée en BD pour sa rustrerie, car ici, il n'est pas question de montrer un Moyen Age idéalisé et romantique. La vision de Kraehn est très proche d'une réalité qu'on n'enseigne jamais à l'école. Kraehn atteint une virtuosité graphique, il offre de belles images de château perdu dans l'immensité des Pyrénées ; sa vision du château de Foix dans sa forme primitive est également intéressante (ce château ayant été reconstruit au XIIIème), et d'ailleurs, Montorgueil est bâti sur un rocher, selon le même modèle. L'action avance doucement et prend son temps, ce qui permet à l'auteur de bien développer son sujet. Soucieux de respecter une authenticité, Kraehn impose un parler d'époque nourri de vieux français aux sonorités singulières qui impriment au dialogue une truculence peu commune, mais qui peut dérouter le lecteur peu familiarisé avec ce type de langage. L'échec injuste de cette bande ne m'étonne pas vraiment, son abandon aussi, car cette vision trop réelle d'une époque montrée sous un visage plus abordable dans d'autres Bd, a dû dérouter beaucoup de lecteurs. Pour moi évidemment, ça ne pouvait que me plaire, étant passionné de médiéval, surtout celui-là, peu entrevu en BD, et je le recommande, même si on sait que le tome 2 n'aura jamais de suite.

09/11/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le dessin est assez plaisant, souvent joli mais surtout agréable à lire. Il n'est pas parfait, les couleurs sont sympas sans plus, mais globalement ça se laisse lire. Quant au scénario, il a l'avantage d'être juste et proche d'un réalisme historique. Ayant adoré Les Compagnons du Crépuscule de Bourgeon, je me suis assez rapidement habitué aux textes écrits en ancien français et au fait que le moyen-âge qui est dépeint là est tout sauf chatoyant et romantique. Aucun manichéisme dans cette histoire; il y a bien un méchant mais il n'y a aucun gentil, et surtout pas le Ruistre lui-même. Tous les personnages ont été élevés à la dure comme on pouvait l'être au moyen-âge, leur caractère s'en trouve oscillant entre dureté et vulgarité et Ruistre rime ici fortement avec Rustre, notamment dans la violence et l'injustice dont peut faire usage le héros dans ce tome 1. Et pourtant, tout semble tellement véridique, tellement proche de la réalité telle qu'elle aurait pu l'être à l'époque. Le récit est assez prenant, les personnages forts, la BD plaisante. Sympa et intéressant au niveau du réalisme historique. La série a été malheureusement abandonnée faute de ventes suffisantes. Je ne déconseille pour autant pas forcément l'achat des 2 tomes parus si vous voulez profiter d'une adaptation réussie en BD d'un moyen-âge historiquement très réaliste.

05/08/2004 (MAJ le 08/06/2011) (modifier)
Par jeanabou
Note: 4/5

Un dessin de qualité, Kraehn montre qu'il peut être très à l'aise dans cette période de notre histoire. Un dessin très agréable et de belles couleurs rendent ce récit très attractif. La surprise vient des dialogues entièrement en vieux français, cela déroute mais crédibilise le récit. Un premier album qui nous montre le Moyen-Age tel qu'il était avec la brutalité des chevaliers, dans les rapports guerriers, mais aussi dans leurs rapports avec les femmes (quelle bestialité). Un Moyen-Age comme l'on vécu nos ancêtres. Dommage que Kraen ne donne la suite que tout les 3 ans...

26/12/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Nous avons droit à la vision d'un Moyen-âge beaucoup plus âpre que ce que nous connaissons habituellement. Le langage en vieux françois m'a un peu rebuté au début mais on est très vite happé par l'histoire de ce chevalier aux manières un peu brutales comme l'était l'époque. On évite l'écueil d'une histoire "encyclopédique" un peu propre au genre. L'utilisation du langage d'époque n'était pas obligatoire pour rendre crédible ce récit. Encore une mode dépassée ! C'est vrai que je n'ai pas reconnu tout de suite le dessin de Kraehn qui s'est amélioré incontestablement depuis Bout d'homme surtout au niveau des couleurs plus saisissantes. Les couvertures sont d'ailleurs très soignées. Un gros reproche à faire tout de même : 2 tomes en 8 ans, c'est pas beaucoup et cela nuit quelque part au plaisir de lecture. Je conseillerais l'achat si la série se termine un jour...

04/10/2008 (modifier)
Par Rob
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Quoique le dessin ne soit pas génial (une tour a 2 créneaux en case 1, puis 3 en case 2, si vous voyez ce que j'entends par "pas génial"), je dirai que c'est quand même du tout bon. Les textes eux par contre sont vraiment intéressants: du Audiard en vieux français ! Quant au scénario, je le suis avec plaisir mais ça fait long entre chaque tome. Au final, c'est une BD à lire.

05/09/2008 (modifier)
Par BEYLARD
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Cette série mérite la note maximum. Dessins, couleurs, textes, scénario, réalisme des moeurs de l'époque, tout est parfait. Bravo !!! Et vivement la suite. J'ai déjà lu plusieurs fois les 2 premiers tomes et dès les premières pages on est littéralement transportés au moyen âge, c'est le mariage parfait de la BD et de l'Histoire pour ceux qui comme moi sont passionnés des 2. Que dire de plus...

30/04/2008 (MAJ le 30/04/2008) (modifier)
Par fred0873
Note: 4/5

Après avoir découvert Les aigles décapitées, je me devais de découvrir son antithèse : Le Ruistre. Ici, point n'est question d'êtres gentils ou sympas. C'est du moyen-âge pur et dur, du vrai. Notre (anti-)héros est plutôt du genre pas commode et mieux vaut ne pas le contrarier sous peine de se faire occire. Ce qui est intéressant, c'est le langage utilisé. il permet de rendre l'histoire plus authentique. Encore bravo à M. Kraehn pour ces magnifiques dessins et ce superbe scénario. J'attends la suite avec impatience.

15/02/2008 (modifier)
Par Sarah
Note: 2/5

J'imagine que mon avis (très subjectif) peut paraître un peu radical mais ces 2 tomes m'ont paru longs et je me suis un peu forcé à les finir... Le fait qu'ils soient écrits en vieux français m'a tout d'abord attiré pour mieux m'agacer par la suite. Peut-être suis-je ici un peu trop dure avec Kraehn, que j'aime beaucoup par ailleurs, mais je mentirais en disant avoir aimé ces BD : Faute d'intérêt, c'est l'ennui qui est au rendez-vous du Ruistre... :( Le personnage malsain et détestable du début suit une évolution intéressante malgré tout, ce qui vaut peut-être le détour mais ma foi c'est bien là pour moi le seul point positif à relever !

10/05/2006 (modifier)