Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Ulysse

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

L'histoire antique d'Homère interprétée par Lob et Pichard en respectant le scénario à la lettre.


Au temps de la Grèce Antique Charlie Mensuel Homère Mythologie

Ulysse revient de la guerre de Troie après dix années de combats. Il ne rêve que de retourner à Ithaque, sa patrie, où l'attend sa fidèle épouse Pénélope. Mais les dieux veulent du spectacle et décident d'envoyer Ulysse dans le monde interdit. Nous retrouvons Ulysse dans ses aventures, identiques en tous points à celles de "L'Odyssée" d'Homère. Il rencontre Polyphème, Eole et l'inévitable Circé qui va transformer ses compagnons en cochons. Les dieux, de leur côté, s'amusent bien des mésaventures d'Ulysse. Athéna préfèrerait qu'Ulysse rentre chez lui paisiblement. Poseïdon veut la mort d'Ulysse pour sa part. Les aventures du héros se poursuivent: après avoir enfin réussi à s'échapper de l'île de Circé, Ulysse va dans le royaume des enfers, après quelques péripéties, finit par débarquer sur l'île de Calypso. Calypso aime à la folie Ulysse, qui, lui, préfèrerait rentrer chez lui. Ce qui finit par arriver, avec l'aide d'Athéna. A Ithaque, il devra encore lutter, car les prétendants s'amassent autour de Pénélope.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1974
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Ulysse
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

03/03/2006 | narvik
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Une adaptation des aventures d'Ulysse qui sent bon les années 70 avec ses pages souvent psychédéliques ! C'est vraiment le genre d'oeuvre où soit on embarque dans le délire des auteurs, soit on passe à coté et en s'enfuit ferme. Je pourrais comprendre que, par exemple, un lecteur de mon âge lise cet album et trouve que cela a mal vieilli. Personnellement, j'ai embarqué dans cette adaptation de l’Odyssée où on retrouve un mélange de mythologie grec, de science-fiction et d'érotisme. Le scénario est prenant et j'aime particulièrement le récit avec les sirènes que j'ai trouvé assez original. Lob était vraiment un génial scénariste disparu trop-tôt. Le dessin de Pichard est bon, quoique je ne trouve pas que ses femmes nues soient particulièrement sexy.

11/06/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

En 1981, j'achète le gros album de la collection Mythologie chez Glénat, et j'aime immédiatement ce traitement de l'oeuvre d'Homère qui lui est assez fidèle, bien que surprenant. On parle alors de chef-d'oeuvre. C'est le Club Français du Livre qui a l'idée de faire adapter L'Odyssée d'Homère en bande dessinée. Georges Pichard est choisi comme dessinateur tandis que l'adaptation est confiée à Jacques Lob, qui avait déja scénarisé Ténébrax, Submerman et Blanche Epiphanie pour le même Pichard. De L'Odyssée, Lob garde les principaux épisodes et protagonistes : le cyclope Polyphème, les Sirènes, Circé, Calypso, les Harpies, Charybde et Scylla, Pénélope et les prétendants.... mais il enrichit tout cela de son propre univers où se mêlent la science-fiction et l'érotisme, et que Pichard illustre de façon classique en n'omettant pas la sensualité de beaux fessiers et les séduisantes poitrines qui font la réputation des femmes pichardiennes. L'artiste évite seulement les entrejambes féminins complaisamment offerts dont il usera dans ses oeuvres ultérieures : on est en 1968. Cette année-là, le Club Français du Livre refuse cette adaptation trop osée, elle paraît alors en Italie dans la revue Linus, puis le récit se poursuit en France dans Charlie Mensuel et Phénix en 1974. Le nu a pu effrayer cette vénérable institution littéraire, pourtant il n'était pas vulgaire et plutôt esthétique. Ulysse y apparaissait comme un beau ténébreux qui séduit Calypso et Circé avec qui il connaît de brûlantes étreintes, et surtout il amuse les dieux de l'Olympe, représentés comme des humanoïdes extraterrestres utilisant quantité de gadgets futuristes qui leur permettent de se jouer des mortels avec dédain, trompant leur ennui. Seule Athéna protège Ulysse dans ses épreuves infligées par Zeus et ses congénères ; cette innovation est fort bien trouvée, rompant avec le cliché de dieux poussiéreux flottant sur des nuages célestes. Cette réinterprétation d'un récit universel était d'une certaine audace pour son époque, et garde encore son attrait malgré les années, je le recommande.

11/08/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Tels deux rhapsodes des temps modernes, Lob et Pichard nous content à leur manière les aventures d’Ulysse. C’est … particulier. Si la trame générale est conservée, les dérives (délires ?) m’ont à la fois gêné et amusé. Gêné car cette vision psychédélique (c’est l’époque qui voulait cela) a fort vieilli et, ne l’ayant découverte que récemment (un grand merci à ma bibliothécaire au passage), je ne peux que lui trouver un aspect très démodé. Amusé, car dans le genre c’est bien fait. Et surtout, c’est très respectueux de la trame générale. Le dessin, par contre, ne m’a pas enthousiasmé. Il est certes très soigné mais ce noir et blanc symptomatique de l’époque (voir chez Métal Hurlant pour les comparaisons) ne me plait tout simplement pas. Je le trouve froid et sans âme. L’ensemble, sans me déplaire, ne m’a donc pas convaincu. Il est à mon goût trop typé « bande dessinée adulte du début des années ‘70 » et a de plus le défaut de ne pas provoquer en moi un raz-de-marée nostalgique, susceptible d’effacer son aspect démodé. A essayer par les fans de cette époque, à qui cet Ulysse devrait plaire. A éviter pour les autres.

11/03/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Ulysse ?... Une magnifique interprétation de l'oeuvre d'Homère ; oeuvre qui devient ici un récit moderne de science-fiction. Elle débute dans "Linus" n° 38 de Mai 1968 et se termine dans le mensuel "Phénix" n° 38 de Juin 1974. Aux commandes ?... Lob et Pichard, que je connaissais pour Submerman et Blanche Epiphanie. Le postulat suit le récit d'Homère : Ulysse, un brave guerrier, se distingue pendant la guerre de Troie. Il s'apprête ensuite à rejoindre son épouse... Mais à partir de là, tout bifurque : Ulysse va se trouver confronté à de sombres manigances menées par de fourbes extraterrestres ; lesquels détiennent une technologie fort avancée. Ces "choses" vont essayer de subordonner le héros, qui ne devra la vie sauve qu'à l'intervention d'Athéna... J'ai été surpris, fort agréablement, par cette transformation de l'esprit originel de l'histoire d'Homère (et je suis aussi devenu -plus tard- fan de la série télé "Ulysse 31", par la même occasion !). Cette série ci est un magnifique palimpeste. Le chef d'oeuvre de Lob et Pichard ?... Je ne sais... mais qu'est-ce que c'est drôlement bien réalisé !...

16/12/2006 (modifier)
Par narvik
Note: 3/5

Reprendre l'histoire d'Ulysse en bd... la série ne m'a pas attiré au départ. Après l'avoir lue, absolument aucune déception. L'adaptation est très réussie. Ulysse est victime de tous les dieux, représentés comme des hommes. L'épisode avec Circé est vraiment bien fait. Les auteurs insistent bien sur la méchanceté des dieux. J'adore pour ma part les dessins, très soignés. Les décors dans "Ulysse" sont très nombreux, et le dessinateur s'en sort très bien. Par contre, les auteurs abusent souvent : il est très difficile de trouver dans les albums des femmes ni dénudées, ni en tenue légère. C'est pas que ça me déplaise, mais je ne suis pas sur que ça soit comme ça dans le scénario d'Homère. Enfin, bref, la série est quand même réussie et il est dommage qu'elle soit introuvable maintenant.

03/03/2006 (modifier)