Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Courtney Crumrin - Portrait du sorcier en jeune homme (A portrait of the Warlock as a young man)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

Spin-off sur la jeunesse de Aloysius, héros de la série « Courtney Crumrin »


Akileos Oni Press Prequel

Dans cette histoire, le jeune Aloysius n’est qu’un petit employé d’un cabinet juridique. Pour son bonheur, il travaille aux côtés d’Alice Crisp, la fille d’un éminent avocat, avec laquelle il développe une certaine complicité. L’aventure le rattrape le jour où il découvre que le père d’Alice est aussi à la tête d’une société secrète dont l’objectif est l’éradication de tout ce qui touche au surnaturel, lui compris. De son coté, Alice, qui comptait bien suivre les traces de son père, se retrouve dans l’embarras quand elle apprend les secrets d’Aloysius.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2006
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Courtney Crumrin - Portrait du sorcier en jeune homme

01/03/2006 | Alix
Modifier


Par Altaïr
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Courtney Crumrin est une série que j'aime beaucoup, que je trouve pleine de charme et d'originalité... Et c'est avec une certaine curiosité que j'ai littéralement dévoré ce charmant petit "préquelle" à la gloire de l'oncle Aloysius quand il était jeune. Charmant, c'est le mot qui me vient immédiatement à l'esprit quand j'y repense. Charmant, le jeune Aloysius, auquel Naifeh prête des traits que je trouve très beaux et expressifs. Contrairement à sa nièce Courtney, c'est un jeune homme sûr de lui, galant, intelligent... un côté "super-héros" gentleman et modeste dont le charisme baigne l'histoire. Charmante, cette jeune narratrice. Charmante, cette histoire, cet humour, cette oie parlante... non, vraiment, ce petit fascicule a un charme fou ! L'histoire n'a certes pas l'originalité des aventures de Courtney, mais elle est tellement bien racontée qu'on se régale d'un bout à l'autre. Il se peut également que le public féminin soit plus sensible à la figure d'Aloysius que le public masculin... :)

11/04/2007 (modifier)