Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Prophétie des deux mondes

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Afin de maintenir la paix et l'harmonie entre les royaumes du Monde d'en bas et du Monde d'en haut, Ishâ, l'Envoyé des Eternes, a jadis transmis aux deux rois une Etoile et un Anneau sacré. Tous les vingt et un ans, l'Etoile et l'Anneau - symboles de la Lumière et de l'Amour, les deux forces qui régissent l'univers et devenus les emblèmes des deux peuples - doivent être rassemblés sur l'Ile du centre des Mondes.


Afin de maintenir la paix et l'harmonie entre les royaumes du Monde d'en bas et du Monde d'en haut, Ishâ, l'Envoyé des Eternes, a jadis transmis aux deux rois une Etoile et un Anneau sacré. Tous les vingt et un ans, l'Etoile et l'Anneau - symboles de la Lumière et de l'Amour, les deux forces qui régissent l'univers et devenus les emblèmes des deux peuples - doivent être rassemblés sur l'Ile du centre des Mondes. "Le septième jour du septième mois, lorsque les trois astres seront réunis, les souverains légitimes de deux royaumes se rendront la nuit sur l'île du centre des Mondes. Quand poindra l'aube du huitième jour, ils prendront l'Anneau et l'Etoile Sacrés. Ils les élèveront au-dessus de la stèle noire, se souvenant du commandement que je leur ai laissé. Mais si une seule fois le Grand Rituel ne peut avoir lieu, alors les Mondes disparaîtront dans un cyclone de feu. Et nul ne subsistera.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2003
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série La Prophétie des deux mondes
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/01/2006 | herve
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai plutôt bien aimé le dessin (même si j’ai trouvé les visages trop figés, pas assez expressifs, avec des proportions – corps très allongés parfois - surprenantes), ainsi que la colorisation, avec des couleurs comme atténuées. Quelques planches pas très lisibles – dans le deuxième tome surtout. Mais globalement, le style du dessin, original, est plutôt bon. Pour ce qui est de l’histoire, elle se laisse lire facilement, sans révolutionner le genre (quête et complots assez habituels). Le personnage de Besraëlle, intrigante, méchante et sans scrupule dynamise le récit par ses entourloupes, trahisons et possède une personnalité plus consistante que Solana : entre les deux, Lowen n’est pas toujours ballotté de manière crédible. Quelques détails m’ont toutefois chiffonné. D’abord la propension, voire la facilité de certains personnages à franchir les pièges pourtant censés rendre impossible le passage entre « Le Pays sans retour » et le royaume de l’étoile. De plus, j’ai trouvé la fin vraiment trop facile, avec un happy end décevant et quelque peu bâclé. La fin de Besraëlle est improbable et contredit le caractère égoïste et amoral de ce personnage. Une série pas très connue ou lue, visiblement, que l’on peut envisager d’emprunter. Mais qui m’a laissé sur ma faim.

19/05/2017 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Tome 1 : Un album "héroïc-fantasy" de plus certes, mais la qualité graphique de celui-ci est indéniable. Un scénario pas très original (une quête... une de plus) mais servi par un dessin accrocheur. Le travail de Chabert sur les couleurs directes est, en outre, assez remarquable. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un coup d'oeil aux pages 2,8, et 10 par exemple. Côté scénario, par contre, nous n'échappons pas aux stéréotypes du genre à savoir le preux chevalier, la guerrière sexy ( style Kriss de Valnor), et la belle innocente. Même au niveau de l'intrigue, la légende, la quête, l'affrontement de deux clans... c'est du déjà vu ! Deux petits reproches pour cet album : - une couverture qui (de loin) fait penser au "décalogue" de Glénat. C'est d'ailleurs cela qui a intrigué mon regard lorsque j'ai vu l'album chez mon libraire - des bulles de dialogues placées parfois maladroitement en haut et en bas des cases, ce qui rend la lecture moins aisée. A part cela, c'est un album prometteur d'une nouvelle série (qui comptera 5 albums). A découvrir pour la beauté des dessins et des couleurs. Tome 2 : Loin d'être très original, le second volet des aventures de Lowen continue de m'enchanter. Le scénario exploite, en effet tout les filons de l'héroïc-fantasy (une quête, une légende, des rois, des reines, une divine garce et une prude inconnue etc.) Pourtant, n'étant pas un fan particulier de l'H.F, j'adhère totalement à cette histoire grâce notamment au superbe dessin en couleurs directes, ce qui nous change des ersatz de La Quête de l'Oiseau du Temps publié par les éditions Soleil. Même si les auteurs empruntent beaucoup d'idées à d'autres BD (en particulier Besraëlle qui ressemble à Kriss de Valnor), ce second opus se lit avec plaisir. Je conseille donc cette bande dessinée aux déçus de l'héroïc-fantaisy. Un régal pour les yeux.

25/01/2006 (modifier)