Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Jamais deux sans trois

Note: 2/5
(2/5 pour 5 avis)

Le mari, la femme, l'amant...


Echo des Savanes Ligne Claire

Le mari, la femme, l'amant... Eternel triangle amoureux, qui donne lieu à une nouvelle variation... Années 1950. Monty est marié depuis 7 ans avec Elle. Mais Elle couche avec Don, le meilleur ami de Monty. Parfois Elle trompe son amant avec... son mari. Un soir, sur un coup de tête, Elle quitte son mari pour partir avec son amant. Quelques temps plus tard, les deux hommes se retrouvent à la même table d'un cabaret coquin de Pigalle. Pour assister, médusés, au strip-tease, d'Elle !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mai 1991
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Jamais deux sans trois
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

27/12/2005 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais, je ne suis pas convaincu par cet album, qui se lit très vite, car peu de dialogues, une histoire squelettique, et finalement peu d’intérêt. Rien qui me le rendra inoubliable en tout cas. Sur une trame ultra classique (une femme, son mari et son amant, les deux bonhommes jouant entre eux et se partageant presque la donzelle), Fromental a bâti un scénario sans réelle surprise, ni originalité. C’est souvent creux, vain, et le manque de rebondissement, d’originalité, voire d’érotisme (qui aurait pu facilement être lié au sujet) m’a franchement déçu. Ce triangle amoureux classique donc est situé dans le cadre de la grande bourgeoisie, et Fromental a semble-t-il cherché à donner un aspect « littéraire », upper class ou péchu à cette histoire. Malheureusement les dialogues – assez rares en plus – ne sont pas à la hauteur, et sont le plus souvent superficiels et sans intérêt. Reste le dessin de Floc’h, une sorte de ligne claire assez grasse, presque outrancière et rétro. Pas forcément mon truc, mais c’est en tout cas bien fait. Les nanas en petite tenue ont avec lui presque un air de photo de magazine ou de gravure de mode, mais sans que ne s’en dégage l’érotisme évoqué qui aurait peut-être pu pimenter cette pauvre intrigue. Bref, un album quelconque et sans doute dispensable.

28/05/2018 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 2/5
L'avatar du posteur PatrikGC

Les dessins (plutôt grands) sont élégants mais un peu glacés. Les personnages sont de papier glacé comme les pages de cette BD, ils ne sont que des clichés, des marionnettes s'agitant vainement dans un théâtre de papier. Un scénario vide comme les hauts et les bas de pages, un marivaudage qui se résume en à peine une demi-page. Restent néanmoins de belles cases ci et là, dignes d'être encadrées...

25/03/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette relecture du triangle amoureux de la femme, le mari et l'amant commençait à sérieusement m'ennuyer lorsque j'ai cru percevoir une petite subtilité par ci, par là dans cet enchainement de circonstances...mais bof, ça tombe vite à plat. Fromental tente de donner de ce thème universel et très usé un tour plus littéraire, en mode Gatsby si l'on peut dire , puisque l'action et les personnages sont issus du monde de la haute société, mais en réalité, ça ne mène pas à grand chose , ça me laisse indifférent et c'est trop vite lu. Le seul intérêt vraiment probant de cette Bd est le beau style graphique de Floc'h, une Ligne Claire très pure, un peu plus épurée que Albany, magnifiée par de larges cases et qui malgré des décors tracés à la règle, fait revivre une époque enfiévrée de belle façon, bien visible dans la grande classe des personnages et les véhicules. Ce récit est paru dans l'Echo des Savanes en 1991.

08/11/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Un triangle amoureux inintéressant au possible mettant en vedette trois personnages sans saveur dont j'en avais tellement rien à faire de leur histoire d'amour que je n'ai jamais réussi à retenir leurs noms. Le scénario m'a ennuyé du début jusqu'à la fin et la seule raison pourquoi je ne donne pas la note minimal est que le dessin m'a un peu plu et que lorsque le dessinateur dessinait un truc émoustillant (par exemple, lorsque la femme est nue), je trouvais cela bon donc il y a au moins une chose de réussite dans cet album oubliable.

22/06/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Aucune originalité dans ce triangle amoureux classieux et bourgeois à la mode fifties... Le scénario raplapla de Fromental est tout juste rattrapé par le trait "ligne claire" très élégant de Floc'h, qui se plaît à dessiner des filles en (très) petite tenue et des voitures galbées de l'époque.

27/12/2005 (modifier)