Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Hanomag Henschel

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Un loser en balade...


Inde Les années (A SUIVRE) Les Losers Photographie

Hanomag Henschel est photographe. Enfin, plus ou moins. Disons qu'il fait ça pour gagner de quoi vivre... Cela l'amène à rencontrer des tas de marginaux. Parfois l'aventure est au bout de la rue, comme avec cet enfant étrange, qui l'amènera sur les sentiers du crime... Mais un jour, Hanomag décide de tout quitter, et part en Inde.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1991
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série Hanomag Henschel © Casterman 1991

26/09/2005 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ce personnage au nom étrange, me rappelle un peu Stéphane Clément d'après la série de Daniel Ceppi, c'est un aventurier-photographe un peu paumé, voire même très paumé, qui balade son mal de vivre dans des endroits insolites en rencontrant des gens curieux et pittoresques. C'est un anti-héros comme il y en avait pas mal dans cette fin d'années 80, bref c'est l'itinéraire solitaire d'un loser dont les scénarios très personnels sont illustrés avec talent par Nicolas Wintz, dessinateur que je connaissais mal et dont j'apprécie le style graphique, je trouve qu'il colle parfaitement à cette errance et à ces ambiances exotico-naturalistes. Publiés dès 1988 dans le magazine A Suivre, les récits courts qui constituent la matière du premier album, sont de caractère inégal, mais ça reste intéressant, et le personnage de Hanomag est attachant ; je ne lisais pas ces récits à l'époque de leur parution dans A Suivre pour une raison que j'ignore, c'est pas à cause du dessin car il est dans mes goûts, donc je sais pas mais parfois j'avais de mauvaises raisons pour ne pas lire une Bd... je les ai donc redécouverts grâce à ces 2 albums qu'on m'a prêté, et je ne regrette pas, même si comme j'ai dit, le ton inégal des histoires ne permet pas d'avoir une Bd exceptionnelle. L'épisode en Inde est une histoire complète mais elle ne m'a pas plus passionné que ça, elle est assez proche des périples de Stéphane Clément.

23/06/2022 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Le premier tome propose de courtes nouvelles parfois excellentes. Le second est une histoire complète qui peut aisément se scinder en de multiples historiettes. Le personnage central est attachant. Photographe de guerre, Hanomag a perdu un œil sur le champ de bataille, ce qui l’a fameusement refroidi. Vivotant entre contrats minables et commandes de complaisance, il rencontre au fil de ses aventures des personnages marginaux. J’ai aimé son humanité mais aussi son côté loser. Toutes les histoires ne sont malheureusement pas d’égale valeur, et certaines d’entre elles sont vraiment trop vides que pour me convaincre. De plus j’ai trouvé certaines exagérément misérabilistes et simplistes. Le dessin est agréable et doté d’une réelle personnalité. Je le rapprocherais du travail d’un Pellejero, mais plus original au niveau de la colorisation. A ce sujet, j’ai bien aimé le début du deuxième tome où Hanomag demeure gris durant les premières planches de son arrivée en Inde, avant de retrouver ses couleurs devant les beautés locales. L’ensemble est à lire mais sans doute à emprunter avant un éventuel achat. Pas mal, parfois vraiment très bien, mais trop pauvre et trop démonstratif à d’autres moments.

16/03/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Cette série est beaucoup trop "étrange" et c'est le moins que l'on puisse dire. On a un homme un petit peu aventurier qui part visiter des pays pauvres comme l'Inde. La personnalité de ce héros est intéressante car il n'est point matérialiste et semble toujours prêt à aider son prochain. Mais c'est une bd où l'on sent qu'il n'y a pas de scénariste aux commandes. On va au gré du vent sans construction logique précise, ce qui a de quoi dérouter plus d'un lecteur. Les cases sont cependant très belles mais il est clair que cela ne saurait suffire.

05/04/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Etrange série que Hanomag Henschel. Elle conte les aventures d'un anti-héros tout à fait crédible, un gars qui s'embarque dans des drôles de galères puis, sentant qu'il ne pourrait plus faire grand-chose, abandonne les gens à leur sort. C'est bien malgré lui qu'il se retrouve mêlé à des meurtres, des braquages... Sur le plan éditorial, on a également l'impression d'assister à deux séries distinctes, d'un album à l'autre. Edités dans des collections différentes, le premier se compose de récits courts, en noir et blanc (avec une touche de couleur, différente à chaque histoire), alors que le second est un récit de 94 pages presqu'entièrement en couleur. Graphiquement, Wintz a subi une évolution ; plutôt dans un style "tardiesque" au début, le tome 2 ressemble à du Cosey, sur bien des points. Mais Hanomag reste un loser. Sur le plan de l'histoire, le tome 1 n'éveille que rarement la curiosité, les auteurs se contentant de faire du policier noir, comme on en faisait des tonnes chez Casterman au cours des années 1980, crapoteux et domestique. Par la suite, on nous emmène en Inde, pour découvrir ses senteurs, ses saveurs, ses beautés, sa société aussi, au travers de deux éléments essentiels, le cinéma et les trains. Je n'en dirai pas plus, afin de ne pas déflorer l'histoire. Malheureusement, la série s'interrompt de façon un peu abrupte, alors qu'on aurait aimé savoir dans quelle galère notre aventurier-malgré-lui allait se retrouver... A découvrir.

26/09/2005 (modifier)