Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Tour de force

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

6 petites histoires sur les courses cyclistes des années 20.


Cyclisme Sport Treize Etrange

Les “Forçats de la Route” comme les appelait Albert Londres, ce sont ces cyclistes des années vingt qui ont fait du Tour de France un véritable mythe ! Mais derrière ces légendes, il y avait des hommes avec leurs forces et leurs faiblesses dont le chemin s’est jalonné d’anecdotes des plus savoureuses ! 6 historiettes qui content ces aventures.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Tour de force
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

12/08/2005 | ThePatrick
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Tour de force est une bd sur le cyclisme qui se lit en 10 minutes top chrono. Le dessin est plutôt gras et coloré. Il faut aimer ce style graphique. Je devrais préciser qu'il s'agit d'anecdotes plutôt marrantes sur le tour de France du début du XXème siècle. Je dois bien avouer que le Tour de France ne m'a jamais trop passionné personnellement. J'admire cependant la force qu’avaient les premiers coureurs à une époque où le dopage n'existait pas. Les étapes faisaient plus de 300 Km et il n'y avait pas d'assistance technique. Bref, c'était le règne de la débrouillardise, de la volonté et du courage. On termine par une nouvelle racontant la période 1914-1919. Le Tour avait été suspendu pendant la Première Guerre Mondiale et de nombreux coureurs avaient laissé leur peau sur les champs de bataille. Ce dernier chapitre plus grave tranche avec la légèreté de l'ensemble. Or, c'est le seul chapitre qui m'a bien plu. Dans le même genre, j'ai préféré L'Aigle sans orteils de Lax.

09/09/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Personnellement, je n'achèterai pas cette BD, mais par contre je la recommande à tous les amateurs de vélo. Ces divers récits sur le tour de France au début du XX siècle sont plaisants à lire et sont tous aussi intéressants les uns que les autres. Le dessin est agréable, il désert à merveille les scénarii. Le sujet est particulier mais le traitement est de qualité. J'ai passé un bon moment à la lecture de cette BD et je pense qu'il en sera de même pour beaucoup de monde. Et si le sujet vous intéresse, je vous le conseille vivement.

22/02/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Dans son ambition, dans son contenu, cet album me rappelle un vieux bouquin contant en nouvelles très nerveuses les premiers temps glorieux de la Grande Boucle. Je n'ai jamais été réellement un fanatique de l'épreuve, ni même du cyclisme en général, à part en le pratiquant moi-même, mais à ma façon, à mon rythme. Il n'empêche que nombre de coureurs, célèbres ou anonymes du peloton, méritent tout de même un coup de chapeau, et un hommage à travers ce recueil. Car ce sont des petites histoires fantaisistes sans grande prétention, mis à part de présenter le cyclisme sous son meilleur jour, bûcheur, hâbleur, truqueur un peu parfois, mais toujours sympathique, au fond. C'est sympathique, c'est frais, et le graphisme de Frédéric Kinder est tout à fait adapté à ce type d'histoire, même si je lui reprocherai une trop grande ressemblance des visages des personnages.

17/04/2007 (modifier)

Bien sympa ce petit album ! Pas fan de cyclisme, j'étais plutôt dubitatif en l'ouvrant, mais il dégage une jolie personnalité. Le style et le trait peuvent un peu rappeler ceux de Brüno (l'auteur de Nemo) et tout en étant particuliers, sont personnels et vraiment expressifs. Ajoutons un découpage clair et fluide, et on obtient une excellente lisibilité. Mais ce qui est particulièrement séduisant repose sur deux points : d'abord le fait de raconter les coulisses du tour de France du début du siècle dernier, qui évoque un temps révolu où les cyclistes étaient un peu des souffres-douleur et où tout était plus dur ; et ensuite le découpage en petites histoires qui loin de faire regretter un récit unique autorise de très jolies anecdotes gentiment fantaisistes mais toujours avec un goût de possible. Pas révolutionnaire, pas étourdissant, mais charmant, assurément. 3,5. :)

12/08/2005 (modifier)