La spirale infernale

Note: 2/5
(2/5 pour 5 avis)

Un coup de poing se perd à la suite d’une mésentente entre Hatchi et un passant au coin d’une rue. Mais nul ne pouvait prévoir les conséquences démentielles que ce fait anodin allait engendrer . . .


Patte de Mouche

Un coup de poing se perd à la suite d’une mésentente entre Hatchi et un passant au coin d’une rue. Ce fait anodin déclanche pourtant une alerte générale et les contrevenants sont activement recherchés par tout un régiment des forces spéciales "P". Contraints de fuir, Hatchi et son compagnon trouvent refuge derrière une porte donnant sur un labyrinthe gardé par un minotaure . . .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La spirale infernale
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

09/05/2005 | Pierig
Modifier


Par Ems
Note: 2/5

Ce patte de mouche a le mérite d'avoir du contenu qui permet de faire durer un minimum la lecture. Mais l'histoire n'est pas vraiment maitrisée. Pourtant j'ai bien apprécié le côté absurde du récit et les quelques touches d'humour qui le parsèment. Le dessin est ultra simpliste mais personnel. Les personnages sont aisément reconnaissables. Il ne s'en est pas fallu de grand chose pour que l'on passe sur une bonne histoire, il y avait beaucoup d'éléments positifs mais pas de lien central suffisamment fédérateur. Je suis légèrement déçu mais je ne regrette pas cette lecture. Les BD patte de mouche permettent de comprendre un peu mieux les univers des auteurs. J'essaierai de trouver d'autres productions de Duffour car il y a un petit quelque chose qui me plait chez lui.

22/06/2009 (modifier)

L’univers de Jean-Pierre Duffour est vraiment très particulier, fait de personnages récurrents comme le minotaure, et de situations absurdes, comme on peut en vivre dans les rêves. Si on accepte d’y entrer, on a parfois droit à de petites histoires complètement farfelues, assez dépaysantes. C’est le cas ici. Le dessin s’apparente un peu à celui de Trondheim, tendance Lapinot, il est donc assez simple mais plutôt agréable. Bref, un petit moment de lecture sympa, mais pas inoubliable.

21/08/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

De belles espérances... Jean-Pierre Duffour est un auteur à l'univers très particulier, souvent empreint d'absurde, de non-sens. Ici le non-sens est plus un prétexte qu'une véritable démarche, et le récit tourne asse vite dans le bordel le plus complet. C'est dommage, car l'auteur mêle, encore une fois, des éléments mythologiques (le minotaure) à sa patte si reconnaissable. Mais cela tourne plutôt court, et l'on se retrouve avec un vaudeville un peu grotesque, avec des portes qui claquent et des éclats de voix. Il ne manque que Jacqueline Maillan pour que l'on se croie dans une séance de "Au théâtre ce soir". Que gâchis...

02/10/2006 (modifier)
Par okilebo
Note: 1/5

C'est vrai que le titre de cet album semble porteur mais après avoir lu quelques pages, on se rend vite compte que l'histoire sombre dans un dédale de non-sens. L'ambiance du récit est peu crédible et je me suis franchement ennuyé en lisant cette bd. Bon, c'est vrai que la collection Patte de Mouche ne coûte pas chère, mon portefeuille n'en souffrira pas trop, je pense. A déconseiller !

15/03/2006 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Le titre accrocheur et un rapide coup d’oeil ont attisé ma curiosité. Le début est vraiment excellent, en particulier lors des propos échangés entre Hatchi et le passant. Dès la deuxième page, les évènements s’enchaînent pour aboutir effectivement à ce qu’on peut appeler une spirale . . . infernale ! Mais bien vite, le soufflé retombe. On se trouve devant une succession d’évènements subis par les protagonistes qui suscite peu d'intérêt. Cela ne me gênerait pas si le côté onirique du récit avait été plus présent. Ici, il parait trop artificiel et ne m’a à aucun moment porté. Voici donc un album au contenu dense pour un patte de mouche qui laissait entrevoir du très bon mais qui, finalement, déçoit.

09/05/2005 (modifier)