JLA (Soleil)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

La ligue de justice est le plus ancien groupe de héros de DC et aussi le plus grand. Depuis sa création par Flash, Green Lantern, Aquaman, ManHunter, WonderWoman, Batman et Superman, la ligue a connu beaucoup d'évolutions, de changements.


Crossover DC Comics Super-héros Superman Univers des super-héros DC Comics

La ligue de justice est le plus ancien groupe de héros de DC et aussi le plus grand. Depuis sa création par Flash, Green Lantern, Aquaman, ManHunter, WonderWoman, Batman et Superman, la ligue a connu beaucoup d'évolutions, de changements. L'équipe actuelle : Aquaman Batman Flash (3e du nom) Superman Wonder Woman Man Hunter Captain Marvel Green Arrow (2e du nom) Plastic Man Zauriel Green Lantern (5e du nom) Cette série éditée par soleil recueille 3 histoires complètes mettant en scène la Justice League of America. Tome 1 : Terre 2 Le Crime Syndicate of Amerika: les super-vilains les plus dangereux de la planète. Rien ni personne n'a jamais menacé la corruption qu'ils imposent au monde, jusqu'au jour où apparaît leur image déformée venue d'une autre réalité, la soi-disant "JLA". Tome 2 : Ascencion Pour la première fois depuis le big-bang, une race d'extraterrestre est confrontée au mystère ultime... la Mort. Cherchant désespérément la clé de l'au-delà, ces créatures arrachent des mondes entiers à leur orbite et leur objectif final n'est autre que la terre! Afin de sauver des milliards d'êtres de l'annihilation, les membres de la Justice League doivent répondre à la grande question qui tourmente leurs ravisseurs : où vont les dieux lorsqu'ils meurent ? Tome 3 : Seule contre tous Wonderwoman est placée face à un dilemme : pour sauver ses amis les plus chers... elle doit les trahir !

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2000
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série JLA (Soleil)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

03/04/2005 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai lu les deux premiers albums. Cette série reprend des one-shot sur la Justice League parus en 2000 ce qui explique pourquoi les auteurs changent à chaque tome. J'ai bien aimé le premier tome qui est un des meilleurs scénarios de Morrison que j'ai lu jusqu'à présent. Il faut dire qu'il ne tombe pas dans ses travers et on n'a pas droit à des trucs comme des dizaines de scènes symboliques que je ne suis pas capable d’interpréter. Les auteurs réintroduisent l'univers parallèle de DC Comics où les gentils sont méchants et les méchants des gentils. C'est très bizarre de voir cet univers se faire appeler Terre 2 parce que historiquement il était appelé Terre 3. C'est un album sympathique à lire parce que j'ai bien aimé découvrir cette Terre très différente de la nôtre (même si je connaissais certains éléments comme le fait que la Justice League est méchante et dictatoriale). Évidemment, cela reste un album de pur divertissement et il y a donc de la baston, mais ce n'est pas qu'une suite de combats. Il y a des thèmes intéressants comme le fait que les super-héros essaient de régler tous les problèmes de ce monde et évidemment ça ne va pas être facile. C'est vraiment un univers intéressant qu'on pourrait plus approfondir. Je n'aurais aucun problème à lire une série se passant sur cette terre. En revanche, le second tome m'a franchement ennuyé. Il pose des questions intéressantes, mais au final j'ai eu l'impression de ne lire qu'un gros combat qui dure des pages et des pages. Bref, je me suis vite ennuyé. En gros, je mets 3 étoiles pour le premier tome, 2 étoiles pour le second et j'arrondis à 2.5 pour ma note finale.

11/07/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Mouais, bof, c'est pas mal si on prend cette série comme un pur divertissement, rien d'autre. Mais autrement, c'est du pur comics de super-héros sans grande originalité ni réflexion. Le dessin est tout à fait correct, mais dans la plus pure veine des dessins comics modernes bons techniquement mais sans aucune âme hormis cela. Ca se laisse lire et c'est pas moche, quoi. Chacun des trois tomes parus s'entament sur une idée pas trop mauvaise. Le premier tome imagine un univers parallèle où absolument tout est inversé au niveau du Bien et du Mal, où Alexandre Luthor combat les méchants qui forment le CSA (Crime Syndicate of Amerika) mais où au delà de ça, tout le reste du monde est également inversé (Adolf Hitler est considéré comme un bienfaiteur de l'Angleterre, Angleterre qui a déclaré la sécession des USA dont elle était la colonie en 1790, Owlman (alias Batman méchant) cherche avec l'aide d'un parrain de la Mafia du nom de Boss Gordon à se venger de son père commissaire de Gotham City qui n'est autre que Bruce Wayne lui-même, etc...). Un monde qui n'aurait pas été inintéressant de creuser et de découvrir plus en profondeur, ainsi qu'une réflexion sur le Bien et le Mal qui aurait pu porter ses fruits, mais hélas trop vite gâchés par de stupides combats entre super-gentils contre super-méchants, d'utilisations de super-pouvoirs, de rebondissements et d'action sans réelle originalité. Un fond de scénario pas mauvais qui aurait tourné à la super-production hollywoodienne idiote. Mais bon, ça se laisse lire. Et c'est pareil pour les 2 autres tomes. Ascension, le tome 2, se veut une réflexion sur la Mort, l'immortalité, les pouvoirs divins. Mais que trouve-t-on au final ? La super bande de la JLA qui va se bastonner contre un super méchant qui se prend pour Dieu simplement parce qu'il est capable de se transformer en géant qui casse les immeubles des villes à la façon de King-Kong. Quant au tome 3, c'est de la super tragédie où Wonderwoman est confrontée à un super dilemme car les Parques lui ont annoncé que si elle ne les trahissait pas, l'un ou plusieurs de ses supers-amis de la JLA mourraient face au méchant super-dragon qu'elle va devoir super-combattre. Encore une fois, il y a là matière à un peu de réflexion mais au final, on se retrouve très vite encore avec de la baston et des super-pouvoirs. Bref, du pur divertissement, qui se laisse lire mais qui n'apporte vraiment rien de neuf au genre.

03/04/2005 (modifier)