La Goule

Note: 2.4/5
(2.4/5 pour 5 avis)

Goule : n.f. démon femelle qui dévore les cadavres dans les cimetières.” C’est cette créature de légende, nimbée d’une troublante aura de menace, de sexe et de danger, que vient apparemment chercher l’étranger qui débarque un jour d’été dans le village de Montcoeur, au volant de sa décapotable. Un tueur apparemment, mandaté pour supprimer “la bête”. Il n’est que temps : ivres de peur et de violence, les villageois sont au bord de l’hystérie, rendus presque fous par les bacchanales à la fois macabres et érotiques qui se déroulent chaque nuit dans le cimetière de Montcoeur.


Casterman : Un monde

Goule : n.f. démon femelle qui dévore les cadavres dans les cimetières.” C’est cette créature de légende, nimbée d’une troublante aura de menace, de sexe et de danger, que vient apparemment chercher l’étranger qui débarque un jour d’été dans le village de Montcoeur, au volant de sa décapotable. Un tueur apparemment, mandaté pour supprimer “la bête”. Il n’est que temps : ivres de peur et de violence, les villageois sont au bord de l’hystérie, rendus presque fous par les bacchanales à la fois macabres et érotiques qui se déroulent chaque nuit dans le cimetière de Montcoeur. Mais est-on vraiment sûr que l’homme va vraiment mettre fin au cauchemar ? Et comment être certain que la Goule, mue par une fantastique pulsion d’amour, est réellement une créature démoniaque ? Texte : Casterman

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Goule
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

03/04/2005 | ArzaK
Modifier


Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà longtemps que je n'étais pas tombé sur un OVNI pareil... Attiré par un graphisme plutôt atypique qui me faisait penser à du Loustal, en plus pictural encore, j'avoue sortir très perplexe de ma lecture. Voilà un long album de plus de 80 pages qu'on dévore en un petit quart d'heure sans trop comprendre de quoi il retourne vraiment. Pas mauvais, pas captivant non plus. Très beau quand on aime ce style... Chaque planche est un véritable tableau expressionniste. Mais il ne suffit pas de flatter les yeux pour en faire un bon ouvrage, et là, j'avoue que l'histoire m'a plus dérouté qu'autre chose. Cette histoire de Goule dans un village du sud peuplé d'hommes (à l'exception d'une femme...) sur laquelle on met un contrat et qui vire au surréalisme total n'a pas réussi à me faire adhérer au projet. Dommage, car si le parti pris graphique m'a beaucoup plu, la narration et l'histoire en elle même n'ont pas su captiver suffisamment.

06/06/2014 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Le dessin est très beau, dans un style qu'on peut comparer à Christian de Metter par exemple. Le dessinateur est peu connu et à suivre. Mais je suis quand même assez déçu par l'histoire. Quand j'y pense ça me fait penser à une comédie musicale, je ne sais pas pourquoi. C'est une espèce de parade entre la Goule et ses ennemis du village qui veulent s'en débarrasser et font appel à un mercenaire. Le point positif est de m'avoir culturé sur le personnage de la Goule que je ne connaissais pas. Il s'agit d'une créature monstrueuse apparaissant dans plusieurs mythologies orientales pouvant prendre plusieurs apparences. Ici il s'agit d'une femme à la peau très blanche, fantomatique, avec de gros seins. Cette créature vit dans un cimetière et se nourrit de cadavres. Elle est entourée d'une bande d'aliénés dont on se demande comment ils subsistent, à moins que ce ne soit du lait maternel de la Goule. Un personnage pour faire peur aux enfants en tout cas. Mais globalement je suis déçu, peu séduit par cette histoire.

19/01/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Dès l'entrée en matière, perplexité et trouble indicible se sont installés aux premières pages de cet album, qui pourtant démarre de manière plutôt classique. Curieux... Est-ce dû à la mise en image qui s'apparente plus à de la peinture -une (la ?) vraie force de l'album- ou aux tronches de travers des protagonistes ?... Ce dernier point laisse dubitatif et je suis tenté d'écrire qu'à limage des planches, tantôt grotesques, tantôt très belles, le fantastique a du mal à s'installer entre le zinc du bar et la mairie. Opus très curieux ; rébarbatif et attachant. Illustré par Christophe Merlin (inconnu), ce conte tourmenté est signé par l'actrice Agathe de la Boulaye. 88 pages pour un album qui me laisse perplexe. Une histoire à lire, mais surtout à VOIR !...

17/01/2007 (modifier)
Par Quentin
Note: 3/5

Dessins superbes, entre Loustal et Mattotti, mais scénario déroutant dont je ne sais pas bien quoi penser. Prise au premier degré, l’histoire est débile. Mais si on se laisse emporter par la douce folie du récit et l’expressionnisme des dessins, ça se transforme en poème. Un album surprenant et envoûtant, à lire dans le bon état d’esprit.

24/02/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

La Goule, c’est d’abord une couverture attirante malgré son côté sombre. C’est ensuite, l’espace du feuilletage, un graphisme très pictural, quelque part entre un Denis Deprez et un Loustal. Mais stop aux références, qu’avons nous réellement? Une histoire relativement mince et courte, racontée de manière très visuelle et expansive sur 88 planches. Avec une moyenne de 2-3 cases par planche, c’est lu en 15 minutes... Pas le temps de s’ennuyer... pas le temps non plus de s’extasier sur une histoire très courte qui se résume à deux trois scènes principales. J’avoue être plutôt séduit par l’aspect graphique de l’oeuvre, mais pas au point de pardonner une intrigue trop mince et trop creuse... Il y avait d’autres choses à dire sur la Goule et le personnage du tueur...

03/04/2005 (modifier)