Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Bobi

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

"(...) laisser les choses venir ... Lâcher le stylo comme on lâche un chien (...)" Voilà comment Bobi naît un jour sur les pages du journal en images que griffone Georges Bess presque quotidiennement.


Georges Bess

"(...) Aucune volonté, aucun désir, aucune nécessité n'avaient présidé à son apparition (...)", précise encore le dessinateur. Mais il se montre suffisament intrigué par ce curieux personnage de papier pour entreprendre de lui poser des questions - autrement dit de dialoguer. Et c'est l'étrange produit de cette communication entre la créature et son créateur que nous raconte ce surprenant album. Un journal graphique qui échappe à sa logique initiale pour s'incarner en une nouvelle histoire, en toute liberté.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Bobi

31/01/2005 | ThePatrick
Modifier


Par Quentin
Note: 1/5

Quand Georges Bess ouvre son carnet de croquis et prend son rotring en main, le rotring se met à dessiner tout seul. Il en sort un personnage, Bobi, sorte de Pierrot universel qui se retrouve en chacun de nous. Que dire de plus sur cet album ? Que cet album ne dit rien de plus. J’ai trouvé la lecture longue et ennuyante, les superbes dessins n’arrivant pas à contrebalancer la vacuité du récit.

25/01/2006 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Inclassable et étrange ! George Bess nous avait habitué à des récits étranges, avec Escondida ou encore Leela et Krishna, mais "Bobi" va encore au-delà. Le point de départ paraît simple : l'auteur griffonne dans son carnet et laisse aller son esprit. Ainsi naissent d'étranges dessins, et - au bout de plusieurs semaines - Bobi. Bobi, créature étrange, produit de l'esprit et de la main de l'auteur, mais qui lui échappe. Et lorsque George Bess tente de communiquer avec lui, s'agit-il d'un réel dialogue avec son inconscient, d'une fiction enchevêtrée mais finalement simple, ou encore d'une incroyable mise en abyme ? Un peu de tout cela sans doute. On ne peut qu'être admiratif devant l'inspiration de Bess : à partir d'un fatras de dessins, d'idées complexes et apparemment sans liens entre elles il parvient à élaborer un scénario qui n'en est pas un, mais qui fait sentir, ressentir, toucher du doigt les concepts et mécanismes de la création, de la représentation, les rapports entre le dessinateur et le monde, tout cela dans une formidable ambiance onirique, où réel et imaginaire se fondent. Sa façon d'écrire, au ryhtme envoûtant, y est pour beaucoup. Elle résonne dans l'esprit du lecteur, l'interpelle et l'immerge totalement dans ce monde... Inclassable et étrange certes, mais aussi unique et magistral !

31/01/2005 (modifier)