Prison Très Spéciale

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 2.6/5
(2.6/5 pour 5 avis)

Le "coïtidien" dans une prison pas comme les autres.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Emma est une jeune femme condamnée pour trafic de drogue. Elle purgera sa peine dans un pénitencier réputé très libéral. En fait de libéralisme, c'est un lieu où toutes les perversions sont autorisées sur les prisonnières.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
IPM
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1991
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Prison Très Spéciale
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

30/11/2004 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Un festival de perversions en tout genre, du plus soft au plus tordu, même si ça balance beaucoup plus vers le tordu, c'est très tourné vers les Bd de soumission à tendance SM, avec tortures, flagellations, viols brutaux, sévices divers... bref rien pour m'attirer et ça ne me fait d'ailleurs aucun effet, mais lire du Von Gotha, ça reste toujours édifiant, c'est pas que je cours après, d'ailleurs cette Bd parue au début des années 90 dans Bédé X ne m'avait pas attiré, mais ce gars a un tel trait qui parvient à donner une esthétique à ses planches en dépit des sujets qu'il traite, que je me force un peu... Il n'y a pas vraiment de scénario, c'est un enchainement de séquences toutes plus ou moins dégueulasses, certaines pratiques étant même peu ragoutantes, c'est du récit classique de WIP (Women in Prison) comme certains films érotiques du même genre, sauf que dans ces films, la censure oblige les auteurs à être plus prudents, il n'y a donc que des gougnotages entre femmes, de la nudité gratuite et quelques viols ou séances de fouet à peine montrées... mais ici Von Gotha n'a pas peur de montrer des trucs à faire frémir, son audace va parfois très loin, à peu près autant que dans Les Malheurs de Janice, enfin bref on ne peut qu'admirer son dessin d'une grande pureté, très soigné avec un effort sur les décors, mais c'est du hard dérangeant, à lire pour être édifié mais que je n'ai pas envie de posséder.

08/10/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne suis vraiment pas adepte du fantasme de domination-soumission et cette BD là, c'est vraiment ça et que ça dedans. Le dessin n'est pas mauvais même si je trouve franchement les sexes masculins très laids et également ridicules. Quant au scénario, comme ThePatrick ci-dessous, il est facile de le trouver ri-di-cul-e (le scénario, pas ThePatrick) ! La jolie blonde qui se retrouve injustement enfermée sans espoir d'évasion dans une prison emplie de sadiques sexuels et autres geoliers tortionnaires, qui se fait fouetter, violer, qui n'aime pas ça et qui le pense bien haut, mais qui ne peut rien y faire et subit, tout en admettant en son for intérieur qu'en fait elle aime ça... c'est vraiment cliché dans le domaine des histoires S-M. Franchement très peu émoustillant quand on a aucune tendance S-M même inconsciente. A la décharge de cette BD, je dois admettre que les dialogues ne sont pas totalement mauvais, que l'héroïne n'est pas complètement soumise comme dans d'autres BDs pornos où les auteurs font un peu crier "Non" à leur blondasse avant de la faire jouir et en redemander par tous les trous sans qu'on y croit une minute. Bon, ok, l'histoire de Prison Très Spéciale finit malgré tout par cela (la fille en redemande finalement et se prend trois gardes à la fois) mais bon, c'est un tout petit peu plus crédible...

12/05/2005 (modifier)

Ri-di-cule ! Au début l'héroïne esclave passe son temps à penser qu'elle rêve ou que ses méchants gardiens n'ont pas le droit de la traiter ainsi, elle n'arrête pas de dire "non, non, non" et de se tortiller dans tous les sens de plaisir, elle se fait frapper, mettre de partout, lubrifier à coup de litres de gel, éjaculer dessus dans tous les sens, les bites font au minimum 30cm (normal, z'ont été bien choisis, les gardiens), la première scène de fouettage est franchement dégoûtante (pas autant que celle de "La passion du Christ" de Mel Gibson, mais quand même)... Un truc m'a bien fait rire quand même, c'est quand elle mord la bite d'un gardien. Bien fait ! :) Na-vrant, et clairement pas DU TOUT émoustillant. Berk : pour moi, album bite flasque d'or. :P

11/02/2005 (modifier)
Par Don Lope
Note: 4/5

Von Gotha, toujours brillant du point de vue graphique, livre ici une de ses BD les plus hard. Pas facile d'accès donc, vu le déluge de stupre et de sévices consentis mais une vrai originalité se dégage de l'ensemble pour qui aime le genre. Les tenues des gardiens sont un peu ridicules ceci dit. Lecture vraiment pour adultes.

24/12/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 4/5

J'adore ce que fait Erich Von Gotha, ce mec a du talent (un talent très ciblé oui, mais tant mieux) Ses femmes sont avides de Sexe(s) sous des airs de jeunes vierges pures et fragiles, c'est un vrai bonheur ;) (ça reste de la BD hein, alors pourquoi s'en offusquer ?) Même si le scénario est un peu bancal, ça se lit très bien grace au dessin qui est, comme d'habitude avec Von Gotha, tout à fait sublime. Mais surtout, les scènes de cul sont superbement traitées (pas comme les femmes qui sont plus maltraitées, elles) et provoquent leur petit effet ;) Du porno politiquement incorrect comme je les aime !

30/11/2004 (modifier)