Le Chien de mon patron

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

Le chien de mon patron se compose de six nouvelles. La première, qui donne son nom à l'album, est l'histoire d'un couple où la femme domine. Mais un jour le patron du mari lui confie le chien (de race et de grande valeur) de sa maîtresse, lequel doit participer à un concours. Mais Kosuké (le fils) lui dessine de beaux gros sourcils froncés... au marqueur indélébile.


La BD au féminin : le manga Rumiko Takahashi Seinen Shogakukan Tonkam

La première, qui donne son nom à l'album, est l'histoire d'un couple où la femme domine. Mais un jour le patron du mari lui confie le chien (de race et de grande valeur) de sa maîtresse, lequel doit participer à un concours. Mais Kosuké (le fils) lui dessine de beaux gros sourcils froncés... au marqueur indélébile. Un couple part en ballade avec ses enfants, de façon impromptue et dépensant sans compter. Leur fille malheureusement découvre le pot aux roses : ils sont ruinés... et projetteraient de se suicider, en emmenant leurs enfants avec eux.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2004
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Le Chien de mon patron
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

11/11/2004 | ThePatrick
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série d'histoires sympathiques, mais quelquefois ennuyeuses. Rumiko Takahashi nous offre une suite d'histoires qui montre la vie quotidienne au Japon, ce qui est pour moi le vrai intérêt de l'achat de ce manga. Les dessins sont bien, mais j'ai déjà vu mieux de la part de l'auteur. Les personnages sont parfois attachants, parfois ennuyants et quelques fois ils nous énervent ! La qualité des scénarios est très variée. Ça va de sympas à franchement mauvais. Bref, c'est très inégal.

02/11/2007 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

Si je devais résumer ce one-shot, je dirais que Le Chien de Mon Patron est un condensé de vie quotidienne au Japon. Ce recueil d'histoires est très bien écrit. Chacune d'elles apporte son lot de bonheur et de soucis, le tout, bien-sûr, avec une bonne dose d'humour. Excepté pour "la Romance du salon" que j'ai trouvé moins concluant, les autres récits se sont révélés plutôt convaincant. J'ai eu un petit faible pour "Il faut que tu sois là" qui nous parle d'un pdg d'une entreprise en faillite, obligé de travailler dans un fast-food pour gagné sa vie. En somme, c'est très instructif car par le biais de cet album, on apprend un peu mieux comment fonctionne le système social japonnais. Pour le dessin, celui de Takahashi est réussi bien que assez classique. J'ai beaucoup ris en voyant certaines expressions de visage (page 6). Comme, par exemple, case 4, page 6. Le Chien de mon Patron vous fera passer un bon moment, c'est agréable à lire et puis on en sort avec un sourire radieux, ce qui n'est pas à dédaigner. A lire !

26/07/2005 (modifier)

Un recueil à posséder si vous aimez Rumiko Takahashi ou simplement si vous voulez en savoir plus sur les mystères de la culture japonaise, car c'est de cela dont il s'agit ici. Relations de voisinage, relations de travail, fantômes, relations familiales sont traitées dans ce recueil de nouvelles. L'humour Takahashi est toujours omniprésent. La série se compose de 3 volumes (La tragédie de P., Le Chien De Mon Patron et "1 or W" ). Mais malheureusement, nous ne disposons que des 2 premiers. Espérons que Tonkam fasse le nécessaire pour publier le volume 3, car c'est dans celui-ci que se trouve la nouvelle qui a inspiré l'auteur pour Ranma 1/2.

23/06/2005 (modifier)
Par Picado
Note: 3/5

L'achat n'est vraiment pas obligatoire. J'ai trouvé que les histoires de ce manga étaient dans l'ensemble pas mal, mais sans plus. Certaines m'ont ennuyé, mais dans l'ensemble on passe un bon moment de lecture. En général ce n'est pas du grande originalité. Le dessin est assez quelconque, relativement rond. Mais le tout forme un ensemble plaisant à lire, voire à relire. Pour se détendre.

21/12/2004 (modifier)

Recueil d'histoires proches dans le ton de La tragédie de P., "Le chien de mon patron" s'en distingue cependant par l'absence totale de fantastique. Tout ici relève du quotidien. De situations souvent décalées, limites, un peu étranges et souvent au bord de l'absurde, mais finalement assez banales. Ce qui fait la grande force de cet album, outre le dessin si séduisant et souvent drôle de l'auteur, c'est le ton absolument savoureux de l'ensemble. Les situations sont parfois quasiment vaudevillesque, et les moments de tension sont parfaitement équilibrés par les touches humoristiques omniprésentes. De même que pour La tragédie de P., les histoires recourent fortement aux habitudes de vie du Japon. Ca peut peut-être surprendre ou déstabiliser... Mais j'ai trouvé ça vraiment agréable et rafraichissant. "Dépaysant", pour être précis. Bref, voilà, j'adore. ^__^

11/11/2004 (modifier)