Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mauvais chemin

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Variation autour du mythe de Frankenstein.


Animalier Atrabile Bichromie Frankenstein Jason Les Auteurs Nordiques

Le sexe avec des vraies femmes vivantes, c’est bien, mais ce n’est pas toujours facile à obtenir. Alors le savant fou de notre histoire a décidé de ranimer une morte afin d’en faire une compagne docile. Comme il ne veut pas prendre de risques, il fait d’abord tester son nouveau jouet sexuel par un repris de justice qu’il a fait sortir de prison. Mais l’expérience ne se déroule pas tout à fait comme prévu : la créature et le cobaye semblent développer une tendre complicité et pas seulement une relation purement sexuelle. Jaloux, le savant va tenter de reprendre le contrôle de la situation.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mauvais chemin
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/09/2004 | Cassidy
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

C'est la première fois que je lis une oeuvre de Jason, un auteur qui a même un thème qui lui est consacré sur ce site. Le dessin est purement minimaliste. Le propos également. Peut-on alors trouver son bonheur ? Il faudrait pour autant que ce récit soit véritablement parlant. L'auteur évolue dans un univers qui lui est propre qui apparaîtra poétique pour les uns, humour absurde pour les autres. Je ne reconnais pas dans cet univers. J'ai essayé pourtant de m'accrocher mais le récit m'a vite lassé. Oui, j'ai emprunté un mauvais chemin.

23/09/2009 (modifier)
Par Cassidy
Note: 3/5

Je devais avoir l’esprit un peu embrumé la première fois que j’ai lu ce petit album quasi-muet (il n’y a qu’une seule scène de dialogue dans l’histoire) car j’avoue que les 1ères pages m’ont paru pour le moins absconses et qu’il m’a fallu un peu de temps avant de piger ce que ça racontait. Pourtant, à la 2ème lecture, non, tout me semblait limpide… Bon, bref. Jason s’empare donc ici du mythe de Frankenstein pour nous raconter une histoire d’amour étrange et triste. Ca ne manque pas de charme, c’est rondement mené, humour discret et douce mélancolie y font bon ménage. On peut néanmoins reprocher à l’histoire un petit manque d’originalité dans la mesure où, dans le fond, ça reste une énième version de Frankenstein. Dans l’ensemble, c’est un album plutôt sympathique mais que je ne trouve personnellement pas indispensable.

11/09/2004 (modifier)