Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Omaha, danseuse féline (Omaha the cat danser)

Note: 3.13/5
(3.13/5 pour 8 avis)

"Le Chef d'oeuvre culte de la BD underground américaine."


Animalier Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Kitchen Sink Press

Je vais essayer de faire un résumé. Bon allez c'est une histoire entre un chat qui est dessinateur nommé Chuck Katt et une chatte strip-teaseuse. La strip-teaseuse fait des strip-tease dans une boite et pose nue dans les magazines, c'est une super star. Mais le sexe devient interdit dans la ville, elle se retrouve alors au chômage techniques. C'est alors que des truands qui impliquent des notables montent une boite clandestine. "Le Chef d'oeuvre culte de la BD underground américaine."

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1992
Statut histoire Série terminée (rééditée et complétée en intégrale) 4 tomes parus
Couverture de la série Omaha, danseuse féline
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

12/08/2004 | cac
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Le sexe du point de vue de la femme féline. Une BD érotique et animalière. Tous les personnages sont des animaux anthropomorphes. L'héroïne Omaha est une belle chatte qui fait tourner bien des têtes. C'est certes un dessin d'une rare élégance bien que le sujet soit moins propre. Pour autant, c'est assez vieux jeu dans le concept graphique. Même les dialogues font typiquement années 70. Bref, il faut remonter le temps pour apprécier pleinement. Du coup, je pense que cela sera surtout destiné à un public moins jeune (à l'exception notable des jeunes vieux). Omaha est une danseuse exotique de cabaret qui vient de l'Amérique profonde. Elle va se confronter à la gloire, au pouvoir, à la peur, à la moralisation. Bref, il y a tout de même un scénario travaillé. La série a perduré plus de 20 ans aux States ce qui a conforté son succès mais cela n'a jamais réellement pris dans notre pays. Je reconnais à cette oeuvre de nombreuses qualités indéniables mais je ne me sens pas être de son public.

20/01/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série peut surprendre au premier abord, en tout cas à sa création en 1976, il était encore peu courant aux Etats-Unis de voir une Bd d'une telle audace avec autant de séquences souvent hard mais évitant la vulgarité. Même si le courant underground initié par Crumb, Shelton ou Corben et quelques autres avait ouvert une voie, "Omaha" jouait ouvertement la carte de l'érotisme parfois poussé, la liberté de ton et la sensualité ; le contenu n'était pas heureusement qu'érotique, les scénarios englobaient plusieurs genres. La bande a été surnommée de façon un peu prétentieuse le "chef-d'oeuvre de la BD underground", c'est très excessif ; certes la jolie chatoune libérée de Reed Waller est bien agréable à regarder, mais je trouve que l'érotisme en dessin semi-caricatural, ça n'est pas terrible, je préfère de loin le dessin réaliste mieux adapté au genre, d'autant plus que les personnages ne sont pas humains. Mais il est clair que ces animaux humanisés atténuent un peu l'érotisme brûlant de la Bd ; j'avoue cependant que je n'ai jamais été assez séduit par le ton de la bande et le trait fin, léger et plein de charme de Waller, mais je trouve l'ensemble sympa sans plus, et je n'ai pas envie d'en acheter...

06/07/2014 (modifier)
Par kanibal
Note: 3/5

Voila une Bd érotique plutôt intelligente, il y a une intrigue, des rebondissements : c'est une bonne sauce pour un polar, nous ne sommes pas inondés de plans sexe toute les deux pages. Dire que "Omaha" c'est un porno est très réducteur. J'attends le Volume 2 car il y a pas mal de questions qui reste en suspens.

13/04/2010 (modifier)
Par fonch001
Note: 2/5

Humm Bof, pas terrible ce truc... Tant le graphisme que le scénario y sont tellement amateur que je n'ai pas réussi à accrocher. Les graphismes tout d'abord, on sent que l'auteur possède un vrai talent mais on a le sentiment qu'il ne s'est pas "appliqué" qu'il a voulu "faire vite".. C'est un sentiment de manque de soin qui prédomine malgré un talent certain. C''est d'autant plus frustrant. L'ambiance générale et les personnages sont intéressants mais l'histoire de cette œuvre (qui donne dans un style policier noir américain fin seventies) m'a franchement parue étrange. J'avais l'impression que la scénariste c'était contentée de balancer ses idées comme elles venaient sans qu'il y ait une véritable cohésion d'ensemble. Bref, c'est là aussi un sentiment d'amateurisme, de manque de soin, qui prédomine. Pour moi, Omaha est un excellent brouillon préliminaire... Mais une œuvre inachevée...

17/09/2008 (modifier)
Par Lynxette
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

L'avantage de l'âge : j'ai lu, moi, la suite. Et elle ne faisait que s'améliorer d'album en album ! Résultat : je l'ai tant prêtée et reprêtée ma p'tite chatte, qu'un jour elle n'est pas revenue. Bah, c'est le destin des félins ! sourire... Ne me reste plus qu'à la racheter. Et pourquoi c'est si bien, me direz-vous ? Parce que c'est féminin en diable - voilà ce que c'est que d'avoir UNE scénariste, avec des histoires, disons-le, féministes (non, ce n'est pas un gros mot !). Les scènes d'amour (pardon, moi je ne dis pas "de cul") sont particulièrement réussies, avec une minette qui adore son matou mais ne laisse pas sa part aux chiens, bref : une véritable bible du plaisir. En prime, le personnage superbe de la copine handicapée qui, elle aussi, fait l'amour ! Bravo au duo d'auteurs ! Lynxette félinophile

23/03/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Comme dit plus bas, Omaha ce n'est pas que de la BD érotique. La série mélange en effet un polar noir assez superficiel, des histoires de couples et donc de l'érotisme, voire du porno soft. Le dessin animalier est assez sympathique au niveau des visages des personnages. Omaha est très mignonne mais elle n'est pas la seule : les personnages dans leur ensemble sont assez réussis. Par contre, pour l'aspect érotique, des scènes porno dessinées façon cartoon, ça ne m'a vraiment jamais intéressé. Ceci dit, outre le dessin dont le trait n'est pas mauvais, il faut quand même dire que l'encrage fait parfois assez cheap, surtout en début d'album. On voit que la série paraissait initialement en comics bon marché. Concernant l'histoire ensuite, elle a le petit défaut d'être assez bavarde. Qualité de ce défaut, les dialogues sont assez réalistes, les personnages relativement fouillés et Omaha elle-même a de la personnalité, ce qui est un plus indéniable dans une BD érotique : ce n'est pas une suite de scènes de cul avec des femmes objets, ce sont au contraire des scènes réalistes, souvent émoustillantes justement parce que le tout est crédible et les personnages pas mauvais. Par contre, ça reste bavard aussi pendant les scènes érotiques, et ça casse pas mal l'ambiance, hélas. Concernant la trame de fond sur base de polar, elle est basique et pas fantastique. Omaha et son petit copain, Chuck Katt, sont embringués dans une histoire entre truands et politiciens verreux et ils doivent fuir et subir la loi de ces méchants qui semblent tout manipuler avec vice. Encore une fois, cette trame policière est trop bavarde et pas très prenante. Ce qui fait que l'ensemble du récit d'Omaha ne m'a guère passionné si ce n'est le personnage d'Omaha elle-même et quelques discussions entre elle et son copain ou ses copines. Pas indispensable...

29/03/2006 (modifier)

La BD érotique m'amuse, souvent les scénarii sont inexistants, mais qu'importe, le tout est d'admirer de belles femmes posant de façon lascive et aguicheuse... Tout cela pour dire que j'aime ce genre et loin de moi l'idée de le dénigrer en disant que Omaha n'est pas qu'une simple BD érotique. Pour plusieurs raisons, déjà l'utilisation de personnage au type animalier est une démarche assez surprenante dans le genre érotique, même si cela permet d'accentuer les traits de caractères par ce biais simple, c'est original. Omaha par exemple est une chatte sexy, belle et tolérante mais elle est en même temps jalouse, impulsive et emportée. Son côté félin lui colle à merveille. Passé ce détail qui n'est pas moindre, cela fait plaisir de voir que tous les personnages principaux de cette BD sont bien développés, ils ont tous une vraie personnalité et sont attachants. Omaha est aussi une BD qui prône la liberté, et dénonce la connerie humaine, à l'instar de son personnage principal. L'intrigue est simple mais se déroule de façon fort correcte, ponctuée comme il se doit de scènes de cul, des scènes assumées (c'est l'avantage des BDs érotiques, on n'est pas obligé d'avoir la pause cul au milieu de l'album comme dans les BDs dites plus "classiques"). Mais dans Omaha il n'y a pas que ça, il y a aussi des artistes, des gangsters, des politicards véreux, et le parcours d'Omaha et de son compagnon Chuck a un petit air de road movie qui n'est pas déplaisant. Voilà, au final il fait plaisir de se balader en compagnie d'Omaha, le temps d'une lecture, dommage que pour l'instant cela soit sans suite.

03/01/2006 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

L'album que j'ai est aux éditions du Balcon, il semble y avoir une édition Comics USA avec 4 tomes, c'est dommage que je n'ai pas la suite dans cette édition. C'est une histoire érotique mais, pour une fois, il y a une vrai histoire policière intéressante et ma foi pas mal fichue derrière contrairement à certains trucs de Manara où c'est complètement bidon. C'est une espèce de Blacksad version porno. :) En tout cas je pense que l'accroche de l'éditeur "Le Chef d'oeuvre culte de la BD underground américaine" est un peu exagérée. :)

12/08/2004 (modifier)