Les Zombies qui ont mangé le monde

Note: 2.93/5
(2.93/5 pour 14 avis)

Les morts reviennent à la vie, mais ils sont tout pourris et ils puent. Heureusement que Karl Neard le dézombificateur est là.


Devil's Due Publishing Humour noir Les années Métal Hurlant Los Angeles Trash Zombies !!!!!!

Los Angeles 2064. Le monde a changé, les morts sortent des tombes, les cadavres ressucitent. Devant l'accroissement de la population des morts vivants, le gouvernement doit adopter des lois qui obligent les vivants à cohabiter avec les morts. Karl Neard et sa soeur Maggie vont trouver dans cet état de fait l'occasion de mettre à profit leur imagination en proposant des petits boulots bien utiles, comme trouver une solution définitive pour se débarasser d'un parent anciennement décédé mais devenu très encombrant ou encore partir en chasse de stars défuntes pour de riches collectionneurs. Cette nouvelle série d'humour proposée par Jerry Frissen et Guy Davis nous permet de plonger dans l'univers des morts-vivants, mettant en scène des faits divers crépusculaires comme il s'en déroule des centaines chaque jour à Los Angeles en cette année 2064.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2004
Statut histoire Histoires courtes 4 tomes parus
Couverture de la série Les Zombies qui ont mangé le monde
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

08/07/2004 | Turlutuplop
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Voilà une série sympathique sans plus, complètement foutraque qui cultive le côté iconoclaste des choses mais qui à force devient relativement lassante. L'humour, parfois un peu trop pipi caca, déjanté et d'un mauvais goût assumé peut faire sourire au début mais la répétition enlève de la finesse à l'ensemble. Si l'on ajoute à cela un dessin un peu crade, verdâtre, ( zombies quoi! ), vous aurez une idée de la chose. Je n'ai pas eu personnellement le petit quelque chose qui m'aurait donné l'envie de m'enflammer. Je stoppe à l'issue de ma lecture du tome 2.

07/02/2016 (modifier)
Par Ned C.
Note: 2/5

Je m’attendais à mieux avec cette série. J’ai bien apprécié les deux premiers tomes mais trouvé que les deux suivants versaient dans la facilité voire dans la médiocrité. Déjà les dessins paraissent vraiment bâclés. De prime abord les graphismes, sans être fabuleux, ne m’étaient pas désagréables mais sur le long terme, le coté « vite fait » m’a dérangé. La lisibilité n’est pas toujours fluide, faute d’un manque de détails. La position antireligieuse primaire et l’immoralité basique de cette série ne m’ont pas séduit. Trop faciles, prévisibles, vus et réentendus de (trop) nombreuses fois. L’égoïsme prononcé de la quasi-totalité des personnages m’a également déplut. Comment m’attacher à Karl Neard, le chasseur de zombies qui est capable de balancer des phrases comme celles-ci : « C’qui est chouette avec lui, c’est que c’est pas mon gosse, donc c’est pas grave si y meurt ». Et tout les dialogues sont de ce niveau, hélas. Ça vole au niveau des pâquerettes ; l’idiotie, la vulgarité, la violence gratuite prônées comme valeurs. Puéril et pas franchement marrant. Comme le disait un des héros de mon adolescence : « J’ai passé l’âge de ces conneries ». 1er et deuxième tomes: 3 étoiles 3ème tome: 1 étoile 4ème tome: 2 étoiles

04/12/2013 (modifier)

Je viens de lire les quatre volumes de cette série. Livre 1 : Je n'ai pas été très emballé. Les histoires courtes sont sympathiques, mais rien de vraiment marquant ne ressort. C'est humoristique, satirique et dénonciateur sur beaucoup de points. Après, je ne suis pas ultra fan des dessins, mais ça reste quand même de la très bonne qualité en matière de coup de crayon. Si je m'étais arrêté à ce premier volume, j'aurais mis la plus mauvaise note. Livre 2 : On commence à s'attacher aux personnages. Les histoires courtes sont un peu plus intéressantes et on sent une légère évolution dans cet univers dépeint. Ce deuxième volume est de bien meilleure qualité car on sent que les auteurs se sont un peu plus lâchés et du coup, la lecture n'en est que plus agréable. Livre 3 : Cette fois-ci, cette BD ne nous offre qu'une seule et unique histoire longue. On connait enfin bien les personnages qui évoluent chacun doucement mais sûrement. C'est très agréable. L'histoire en elle-même se tient bien et fonctionne parfaitement. Ce troisième volume est supérieur au deuxième. Certaines petites scènes cultes très appréciables ! Un vrai bonheur ! Livre 4 : Le meilleur de la série. Une nouvelle fois, on est dans une histoire unique qui couvre toute la BD. Les personnages ont encore évolués de façon logique. Certaines situations sont vraiment marrantes et frôlent le culte aussi !! Finalement, je me suis bien fait aux dessins. Ce dernier volume s'arrête sur un "fin du premier cycle". Je ne sais pas s'il y aura un second cycle, mais quand on voit l'intelligence d'écriture (surtout niveau évolution des personnages), ça donne très envie !! Surtout quand on prend en compte que plus on avance et plus c'est intéressant !!

10/11/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Sympa cette série... Surfant sur la vague de mode des zombies, elle propose une alternative sympathique, un peu foutraque, avec ces trois "ramasseurs" de putréfiés... Ca ne casse pas trois bras à un mort-vivant (pourtant nécrosé), mais ça se laisse lire sans déplaisir. Le format des histoires courtes permet de jouer sur plusieurs tableaux, ou plutôt d'utiliser à fond la carte des différentes possibilités (drôlement absurdes, bien sûr) offertes par le sujet. Je ne suis pas forcément fan du dessin de Guy Davis, mais il a le mérite d'être efficace, et son style semi-réaliste accompagne bien le sujet...

03/11/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Ma poursuite de l'aventure zombie continue alors que je n'arrive toujours pas à mettre la main sur le fameux Walking Dead qui serait un chef d'oeuvre du genre et donc la référence suprême. En l'espèce, j'ai été attiré par la couverture qui ressemble à ces vieux films des années 50. Cependant, la matière m'a un peu déçu car le concept de coexistence des morts-vivants avec les vivants ne m'a pas trop emballé. Par ailleurs, c'est hautement satirique. La dérision n'a jamais été mon point fort. Au final, même si je reconnais qu'il y a ici et là des choses amusantes, ce traitement de l'univers zombie ne m'a guère plu.

05/09/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des 2 premiers tomes. La bibliothèque n'a pas les tomes suivants. L'impression en l'état est "correcte". J'ai bien aimé le côté trash et décalé des petites histoires. Le fait de découper le récit en d'autres plus petits est agréable et apporte du rythme. L'humour n'est pas des plus fins, mais il fonctionne globalement. Le dessin ressemble à celui de la nouvelle vague française (notamment les auteurs de la collection poisson pilote). J'espère mettre la main sur la suite car j'adhère au délire des auteurs qui ne se prennent pas au sérieux. J'investirai certainement s'il venait à sortir une intégrale à prix raisonnable. Je laisse une note moyenne à ce stade mais j'en conseille la lecture.

18/03/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Cette série américaine -vraiment décalée- m'a transporté en 2064, à une époque où la résurrection des cadavres est devenue un phénomène courant. Ces morts réapparaissent, bien entendu, dans un état de décomposition avancée. Ils vivent en marge de la société quand ils n'ont pas de descendants, de famille, pour les accueillir. Aimeriez-vous avoir chez vous le cadavre vivant d'un de vos aïeuls ?... Sur ce postulat vraiment loufoque, il m'a été proposé un éventail de faits divers centrés sur un tandem glauque qui s'est spécialisé dans la chasse aux revenants... Une série insolite qui devrait faire frissonner de joie les amateurs d'humour macabre. Des histoires bien scénarisées et dessinées. Un certain goût de l'autodérision du scénariste. Une lecture réjouissante. Pas mal, vraiment. Ma cote : 3,5/5.

20/02/2007 (modifier)
Par Kévin
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Les zombies qui ont mangé le monde est LA bande dessinée des fans de "films de zombies". Cette bande dessinée est effet bourré de références aux films des maîtres du genre tel que le cultissime "la nuit des morts vivants". Mais attention, la présence des zombies dans la bande dessinée ne fait pas d'elle une série réservée exclusivement aux fans, la qualité du scénario est en effet indéniable. Guy Davis, le scénariste fait en effet preuve de beaucoup d'inhumanité envers les humains qui se voient obligés de cohabiter avec les zombies. On retrouve alors les thèmes du racisme, la discrimination, l'esclavage, la religion... et j'en passe. L'histoire est aussi entretenue par un dessin de qualité qui arrive à choquer, amuser et distraire sans problème. C'est simple, quand on a aimé on en redemande, merci de m'avoir lu.

12/01/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai acheté cette BD sans trop réfléchir, uniquement parce que j'en avais entendu parler sur BDthèque. Mais en fait, je n'ai vraiment pas accroché. Le côté parodie de film de zombies, avec la couverture à la façon affiche de cinéma, les extraits du film sous forme de photos, etc... j'ai trouvé ça assez sympa et original. Le dessin, pour sa part, n'est pas mauvais mais bon, je ne peux guère en dire plus. Il ne me déplait pas, quoi. Et même les personnages principaux, Karl Neard, sa soeur Maggie et le Belge, sont assez originaux et auraient pu m'attacher. Mais non, ça ne marche pas pour moi. Peut-être qu'il me manque l'essentiel : la connaissance des films de zombies auxquels la Bd fait référence (je n'en ai vu aucun)... Mais en tous cas, je n'ai pas du tout réussi à entrer dans l'histoire (le fait d'avoir des histoires courtes ne m'a pas suffit pas pour m'accrocher à l'intrigue globale) et surtout je n'ai pas du tout ri. Je m'attendais à un bon délire, à quelque chose qui saurait faire rire même quelqu'un qui n'aime pas le thème des Zombies, mais ça n'a pas du tout marché pour moi. J'ai lu cette BD sans passion, sans réel sourire, sans rien. Bof pour moi, hélas...

18/04/2005 (modifier)
Par Rackam
Note: 5/5

Un petit chef-d'oeuvre. Des histoires à plusieurs niveaux et bourrées de références (musique, littérature, etc...). J'ai d'ailleurs été surpris de lire le dialogue final, clairement inspiré des théories situationnistes. Pas de référence BD, ce qui fait du bien et apporte un peu de fraîcheur à la bande dessinée. Bref, loin de ce qu'on peut imaginer pour ce genre d'album. C'est d'ailleurs un des rares albums vraiment trash.

18/08/2004 (modifier)