Déclic amoureux

Note: 2/5
(2/5 pour 4 avis)

Maki, encore au lycée, fait preuve d'un grand talent pour la photo. Asai, jeune cameraman professionnel, la remarque et la fait participer à un concours dont elle sort victorieuse. Il souhaite, en fait, la confronter à son amie Sai, photographe elle-aussi, afin d'aider cette dernière à retrouver l'inspiration. Quelque chose de positif sortira-t-il de cette rencontre ?


Akata / Delcourt La BD au féminin : le manga Photographie Shojo Shueisha

Maki, encore au lycée, fait preuve d'un grand talent pour la photo. Asai, jeune cameraman professionnel, la remarque et la fait participer à un concours dont elle sort victorieuse. Il souhaite, en fait, la confronter à son amie Sai, photographe elle-aussi, afin d'aider cette dernière à retrouver l'inspiration. Quelque chose de positif sortira-t-il de cette rencontre ? La BD traditionnelle européenne a bien souvent tendance à oublier la part féminine de son lectorat. Au Japon, il n'en est rien et le marché du shôjo manga est en constante évolution. Ces dernières années, une nouvelle génération de dessinatrices commence à émerger. Et leurs œuvres sont bien loin de séries pseudo ésotériques jouant plus sur des effets visuels et grandiloquents, que sur un véritable scénario Site Akata

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Déclic amoureux
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

08/07/2004 | cac
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Voici un shojo totalement affligeant. Pire que cela, c’est mauvais sur tous les points (scénario, graphisme…). Comment peut-on oser publier cela ? Fort heureusement, ce site existe pour prévenir les lecteurs de ne pas tomber dans le piège des daubes. Il est vrai que le sujet de la photographie m’avait attiré. Le titre déclic amoureux semblait également faire un clin d’œil bien réfléchi. Une fois la lecture entamée, je me suis vite aperçu de mon erreur. C’est franchement très mal dessinée ce qui est en totale contradiction avec de l’art picturale. Il fallait oser faire alors sur un sujet concernant l’image. Pour le reste, c’est une histoire à tomber par terre. Une jeune lycéenne se voit décerner des qualités qu’elle ne possède visiblement pas. C’est tellement surfait. Le titre de meilleure photographe est réellement usurpé. On crie à l’injustice flagrante. C’est la victoire du médiocre. Insipide est le mot pour résumer le tout. Et encore, ce n’est pas assez fort !

30/01/2017 (modifier)
Par fonch001
Note: 1/5

Je ne suis jamais "rentré" dans ce manga. Je n'ai pris aucun plaisir à sa lecture. Aucun plaisir visuel d'abord avec un graphisme d'un très faible niveau. Les visages sont mal proportionnés, les fronts et bouches sont énormes en comparaison du reste des visages. Le trait n'a aucune rondeur et semble "chaotique", hésitant, bref inesthétique. Les découpages sont ridicules et les décors sont presque inexistants. Aucun plaisir scénaristique non plus car d'histoire il n'y a point. Il s'agit d'une lycéenne qui prend des photos et qui rencontre des photographes. Et voilà c'est tout, il n'y avait effectivement pas de quoi faire plus d'un tome ! En fait cette absence de scénario et ce manque de clarté dans le découpage me font beaucoup penser un autre ersatz de shojô vide de sens : Jenni. Aucun des personnages n'est sympathique, la passion de la photographie ne passe pas du tout, c'est insipide. Il faut bien que jeunesse se passe, Mari Okasaki deviendra peut-être une grande mangaka, mais pas avec des oeuvres de ce niveau.

21/07/2006 (modifier)
Par Kyoflo
Note: 3/5

Le thème de ce manga (la photographie) ainsi que le fait que ce soit un one shot m'a attirée. Je n'ai pas été décue par cet achat, même si l'histoire ne m'a pas complétement conquise. Il est vrai qu'on a un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début, et les personnages ne sont pas particulièrement attachants... Mais certains passages et planches sont interessants et réussis. Un agréable shojo où tout n'est pas rose pour tout le monde.

02/09/2005 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

J'ai pris cet album, paru le premier juillet, un peu sur un coup de tête car je ne suis pas particulièrement fan de shojo (manga pour filles) et à vrai dire je n'avais pas eu beaucoup d'échos sur ce titre. Concernant l'histoire, une jeune fille rencontre un homme qui va la convaincre de participer à un concours de photos qu'elle va gagner. Le sujet est très orienté sur la photographie, sur les super photos que fait la lycéenne alors que l'homme nommé Asai et sa copine Sai ont perdu leur "mojo" :) - ce super talent artistique me fait toujours marrer, c'est comme quand vous êtes devant une peinture à vous demander ce que ça représente. L'histoire est sympa mais je n'ai pas accroché plus que ça, surtout au début où on a du mal à rentrer dedans, je ne suis peut-être pas assez sensible :(. Pourtant je ne lui mettrais pas seulement 2 étoiles, mais ça n'en vaut pas 4. Okazaki est une nouvelle auteur au Japon qui se voit déjà publier en France. Son dessin est intéressant car il change un peu. Les bouches de ses personnages féminins sont assez énormes ou pulpeuses c'est selon. Certaines mises en page sont un peu bordéliques ou originales, les 2 mots peuvent convenir. Bien sûr on retrouve certains codes du shojo comme l'homme androgyne, Asai, au centre de tout. Delcourt a apparemment acquis l'intégralité des droits sur l'oeuvre de Okazaki et prévoit de la publier prochainement comme BX, tous en 1 ou 2 tomes ou sous forme de nouvelles. Bref Déclic amoureux est une histoire en un seul tome qui se laisse lire, même pour les non-amateurs de shojo on peut essayer sans se ruiner.

08/07/2004 (modifier)