Cosa Nostra

Note: 2/5
(2/5 pour 6 avis)

Courtes histoires sur le thème de la Mafia


Gangsters

Clarke dévoile tout tout tout sur la Mafia. Rites d'initiation, mariage, racket, aucune facette de ce petit monde merveilleux n'échappe à son enquête rigoureuse et quasi ethnologique. Pour une fois ce sont les mafieux qui se font ravaler la façade : aussi méchants que grotesques et menaçants que pathétiques, ils ne ressortent pas indemnes de cet album qui sent la poudre. Pour ceux qui cherchent à s'intégrer dans la "famille", vous trouverez une mine de conseils pour y parvenir: les subtilités de la hiérarchie mafieuse, le rôle de la femme sicilienne majeure (plus de 55 ans) dans la vie sociale de la cuisine, l'art de masser les gencives avec un cric... Multipliant les anecdotes les plus désopilantes, Clarke vous offre de drôles d'affranchis. Espérons qu'ils aient le même sens de l'humour que le dessinateur, ou il y en a encore un qui va finir les pieds dans le ciment. Et ce n'est pas facile de dessiner au fond de la méditerranée. (source : BDNet, les fautes en moins)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2003
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Cosa Nostra © Le Lombard 2003

L'avatar du posteur Noirdésir

Clarke peut être un auteur marrant, et il a du talent. En particulier en ce qui concerne son dessin, qui est ici vraiment réussi, du bon Franco-Belge, dynamique. Mais l’album que j’ai lu (le premier tome) m’a clairement déçu. En effet, je n’ai pas trop accroché à l’humour. Cela manquait de surprise, de rebondissement, d’originalité. Il faut dire que le sujet est à la fois « bateau » et déjà pas mal balayé. En tout cas, Clarke n’a pas su ici trouver un angle d’attaque – ou tout simplement suffisamment d’idées – pour me faire rire (juste quelques sourires, c’est trop peu) avec ses histoires de mafieux. A emprunter, éventuellement.

18/03/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’aime beaucoup Clarke, son trait et son humour, mais, dans le cas présent, je trouve le résultat médiocre. Tout d’abord, l’artiste a le tort de se limiter qu’à quelques aspects caricaturaux de la mafia. Le résultat est que la série tourne rapidement en rond. Le gag récurrent est la règle et cela devient vite lassant. Ensuite, si je n’ai rien contre les private jokes, celles-ci ne doivent pas se faire au détriment de l’humour accessible à tous les lecteurs. Clarke s’amuse à mettre en scène ou à faire participer ses amis du milieu (enfin, du milieu … de la bande dessinée, entendons-nous). Je comprends qu’ils y prennent plaisir et en rigolent entre eux mais à mes yeux de lecteur c’est sans réel intérêt, ne connaissant ces artistes que de nom. Le dessin reste agréable, dans l’ensemble, et surtout lorsque Clarke dessine les têtes d’ahuris (une attitude qu’il maîtrise à merveille). J’ai cependant trouvé l’encrage trop prononcé et la colorisation trop contrastée. Rien de catastrophique cependant, je suis même sûr que ces détails me seraient passés par-dessus la tête si les situations m’avaient vraiment plu. Décevant …

23/09/2010 (modifier)

Allez, j'avoue je me suis marré Bon, ce n'est pas du comique de haut vol mais quand même. Le dessin est réellement bon ! On est donc pas sur une BD de m*** en devanture d'étagère. Non là c'est une vraie BD avec un vrai auteur et tout. Cosa Nostra... le sujet donne quand même beaucoup de matière. Donc si on est bon client de l'humour grossier sur les Siciliens comme on peut l'être sur les Corses alors on passe un bon moment. Ca se répète pas mal mais certaines pages font du bien. Et le comique de répétition fait partie du cahier des charges. Lisez 3 pages avant d'acheter, vous serez de suite fixés ... Moi j'ai pris tout de suite en me disant que je la relirai un jour... juste pour me marrer .. sur le dos des siciliens

09/05/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'aime beaucoup le dessin de Clarke et j'ai le souvenir d'histoires de cet auteur dans Fluide Glacial qui m'ont bien fait rire. C'est donc avec l'envie d'aimer cet album que je l'ai entamé. Mais franchement, non, il est raté. Les maffiosi de cette BD d'humour rappellent bien vite ceux de Spirou à New York en moins drôle (déjà que je n'aime pas particulièrement Don Vito Cortizone...). Gags potaches, gaffes idiotes, humour bateau et parodie facile à base de clichés répétitifs (pieds dans le béton, pieds dans le béton, pieds dans le béton...). L'album se lit sans même le sourire. Enfin si, j'ai ri 2 fois ! 2 fois sur tout un album, c'est quand même triste. J'espère toujours lire un jour un vrai bon album de Clarke, au scénario et à l'humour à la hauteur de son dessin, mais ce ne sera pas Cosa Nostra.

16/02/2006 (modifier)
Par Snivel
Note: 1/5

Mouais... Dès les premières planches, j'ai ressenti une certaine lourdeur dans l'ambiance ; pis plus les pages avançaient et moins j'étais dedans au point qu'à la fin ça ressemblait plus à un survol qu'à une lecture... Il y a bien 2/3 trucs assez cocasses mais rien de vraiment poilant. Pis la redondance sur le beton, abruti/abruto, etc... Non, je n'ai vraiment pas aimé.

25/11/2004 (modifier)

Pas le plus désopilant de Clarke. Les gags finissent par être pesants à force d'être répétés. Le jeu de mot Abruti/Abruto est lourdingue... Quelques trouvailles, cependant, mais elles ne sont pas suffisantes pour relever l'intérêt général. En bref, pas indispensable.

23/04/2004 (modifier)