Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Miracle de la Vie

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

L'enfant, source de consternation ! Il est des auteurs qui s'émerveillent des premiers sourires du nourrisson, des premiers pas et des premiers mots de l'enfant, des premières manifestations d'indépendance de l'adolescent.


Expresso Maternité / paternité

L'enfant, source de consternation ! Il est des auteurs qui s'émerveillent des premiers sourires du nourrisson, des premiers pas et des premiers mots de l'enfant, des premières manifestations d'indépendance de l'adolescent. Clarke n'est pas de ceux-là. Ses gags sur le sujet sont tellement corrosifs que ce respectable père de famille s'en est excusé, en page de titre auprès de ses trois enfants ! Texte : Editions Dupuis

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2004
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Le Miracle de la Vie
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/06/2005 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Première remarque : cet album a depuis été intégré dans les « Histoires à lunettes (Durant les travaux, l'exposition continue...)», suite au remaniement de cette série par les éditions Dupuis. Deuxième remarque : cet album n’est pas le meilleur de la série. Cependant, j’aime bien l’humour de Clarke, et, plus particulièrement, le décalage entre ses propos et l’air impassible de ses personnages. Je dois toutefois reconnaître que, le sujet de l'enfantement ayant été traité à tant de reprises, aucun de ces gags ne m’aura franchement surpris. Le résultat est que j’aurai rarement ri durant ma lecture. De plus, certains gags ne fonctionnent tout simplement pas. Je trouve d’ailleurs que c’est une constante chez cet artiste, capable d’alterner le très bon et le médiocre. Heureusement, les mauvais gags ne s’enchainent pas au point de me dégouter de ma lecture, et un gag réussi me remotive à lire la suite. Je ressorts de cet album de relativement bonne humeur. Je ne peux donc pas dire que c’est mauvais, même si c’est trop souvent prévisible. Achat déconseillé, tant sous cette forme que sous la forme remaniée intégrée dans la série des histoires à lunettes (seule la couverture change).

21/10/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Clarke aborde ici les affres de la vie parentale. Et c'est vrai que ce n'est pas facile tous les jours... Depuis le désir de la maternité jusqu'à la consternation face à l'adolescent végétatif, en passant par les contraintes du premier âge et de l'enfance, l'auteur -tel un iconoclaste- bouscule toutes les vertus familiales. La grossesse est pénible, l'accouchement est douloureux, le bébé hurle la nuit, l'enfant est idiot et agaçant -(avant de régresser à la puberté)- tout en se couvrant de boutons. Le ton est souvent féroce et l'auteur n'hésite pas à imaginer quelques accidents qui ont certainement traversé l'esprit de parents excédés et épuisés. La trouvaille des lunettes portées par chaque protagoniste, quel que soit son âge, accentue le côté hagard de ceux qui sont manifestement dépassés par les événements, sans compter l'air abruti des bambins. Un opus réjouissant, à quand même prendre au second degré ; et où certains parents pourront reconnaître des situations vécues. Pas vrai ?...

22/01/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Si je suis plus indulgent avec cette BD que Pierig ci-dessous, c'est parce que j'aime beaucoup Clarke pour son dessin mais aussi pour la plupart de son humour. Mais il est certain que cette BD là est loin d'être son meilleur résultat. Le dessin est simple et sans réelle nouveauté quand on connaît Clarke. Le thème traité l'a déjà été très souvent et il n'y a pas vraiment de neuf sur le sujet dans cette BD. Et quant à l'humour, force m'est d'admettre qu'il est assez moyen, sans rien qui fasse éclater de rire ni qui donne une quelconque envie pressante de lire le gag suivant. Très moyen et surtout rapidement oubliable, hélas...

13/06/2005 (modifier)
Par Pierig
Note: 1/5
L'avatar du posteur Pierig

Je dois dire que j’éprouve quelques difficultés à décrypter la ligne de conduite de la collection Expresso de chez Dupuis, tant cette dernière me semble "fourre tout". Pour preuve, on y trouve cet album de Clarke, plutôt destiné à être publié chez Fluide. Ces gags en une planche prennent le contre pieds de la joie d’être parent . . . à lire au 3e degré donc. Mais malheureusement, ça tombe presque toujours à plat et la gratuité des propos tout comme le mauvais goût me dérangent. Bref, je n’ai pas ri un seul instant, ni même esquissé le moindre sourire. Côté dessin, Clarke s’est contenté du service minimum. Il ne force pas son talent, il le gâche ! Par simplicité, il affuble tous ses personnages d’une paire de lunette, gommant toute expression des visages (un comble dans des moments pareils, tels que la naissance d’un enfant). De même, la démarche des gens ressemble plus à celle d’un automate auquel on aurait fixé des pinces à vélo sur leurs pantalons. Un gros flop . . .

13/06/2005 (modifier)