Les Baby-sitters

Note: 1/5
(1/5 pour 4 avis)

Des recueils d'histoires courtes humoristiques sur l'univers des baby-sitters.


Christian Godard Drôles de métiers ! Journal Spirou

Parents, si vous saviez ce qui se passe lorsque vous sortez, abandonnant vos cheres petites blondes aux mains d'inconnus pleins de bonnes intentions. Partez donc a la decouverte d'un metier a haut risque: baby sitter. Histoires courtes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1997
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Les Baby-sitters
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

27/03/2004 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaston

Ouah ! C'est tellement nul qu'on pourrait croire que le scénariste est un débutant. Christian Godard est vraiment tombé bien bas avec cette série. On est loin du Doc veto qui, sans être un chef d'oeuvre, était sympathique grâce au dessin et au rythme dynamique. Ici, le dessin est moyen et les gags sont inutilement étirés en 5-6 pages d'une platitude rare. Je n'ai jamais eu ne serait-ce qu'un sourire pendant ma lecture et terminer le premier tome (je n'ai pas envie de lire les autres) a été un vrai supplice. Je vais continuer mon exploration des œuvres de Godard, mais je ne toucherai plus à ses séries humoristiques.

10/10/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Emprunté parce que le dessin me faisait penser à celui de Clarke (Histoires à lunettes (Durant les travaux, l'exposition continue...)), cette série m’a bien déçu. Au niveau du dessin, c’est ce à quoi je m’attendais. Ce style, s’il est au service de bonnes histoires, peut être efficace. C’est dépouillé, direct, expressif. Au niveau du scénario, je regrette de devoir dire ça, mais c’est pitoyable. Non seulement ces gags ne font pas montre d’originalité mais, de plus, ils sont tirés en longueur au cours de quatre, cinq planches poussives où, la plupart du temps, il ne se passe rien. Les dialogues sont plats et, eux aussi, sans originalité. A côté de cela, le plus mauvais Cauvin fait figure de génie de l'humour à l'originalité jamais prise en défaut. En fait, dans ses meilleurs moments, la série m'a fait penser aux plus mauvais moments d'une série comme Les Psy. Pour en revenir au dessin, qui me faisait penser à Clarke. Il y a une bonne raison à cet état de fait : Valda et Clarke ne sont qu'une seule et même personne. On retrouve donc tout ce qui fera le charme de l'auteur dans ses séries suivantes, mais avec encore (et très logiquement) un certain manque de maturité. Non, vraiment, je n’ai pas aimé.

10/08/2010 (MAJ le 22/09/2010) (modifier)
Par Kael
Note: 1/5

Je ne sais pas ce qui m'a pris de lire cette série (2 tomes en fait) alors qu'au départ, je ne suis pas grand amateur de BDs d'humour, et que celle-ci me paraissait vraiment pas très... euh... à mon goût dirons-nous. Bon, le dessin aurait pu être potable si les couleurs n'avaient pas été aussi criardes et balancées à la truelle, mais le pire vient vraiment de ces petites histoires à la noix, dont pas une seule (si si, pas une seule !!!) ne m'a amusé ou même fait sourire. C'est de l'humour bas de gamme.

26/07/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 1/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai entamé la lecture des 3 tomes de cette série plein d'espoir : j'aime bien en général les BDs de la collection Humour Libre de chez Dupuis, et puis le dessin me rappelait vaguement celui de Clarke que j'aime bien aussi. Mais alors quelle... heu... on va pas parler de déception puisqu'en fait je n'attendais rien de cette série, mais justement, c'est ce que j'ai eu : rien. Enfin, j'ai eu droit à une perte de temps, le temps de lire de plus en plus vite ces gags sans saveur. En effet, déjà, le dessin n'est pas fameux mais bon, pour de l'humour ça passe. Sauf que voilà, côté humour, c'est vraiment zéro. J'ai eu dès le départ le sentiment de voir le type de gag habituel qu'on trouve en une planche, les gags produits à la chaîne pour des BDs à bas prix (et qui déjà ne me font pas rire), mais en plus ceux-ci sont ici dilués sur 5 ou 6 planches. Et durant, 5 ou 6 planches, je ne rigole pas, je ne souris pas, et j'attends une chute qui est encore plus inintéressante que le reste de l'histoire. J'ai souri une fois vers le milieu du tome 1 ("Comment reconnait-on un bébé extra-terrestre ?" "A la tototte !") et j'ai eu un semblant d'espoir : est-ce que c'était le temps de se rôder ? Est-ce que la fin du tome 1 puis les tomes suivants sont plus drôles ? Mais non, pas du tout. Ca continue toujours exactement au même niveau, et franchement, publier 3 tomes d'histoires aussi inintéressantes et pas rigolotes du tout, c'est... une erreur.

27/03/2004 (modifier)