Le Grand Vestiaire

Note: 1/5
(1/5 pour 2 avis)

Visualisation sous la forme d'une BD d'un court roman de Romain Gary paru en 1948. Une version qui conserve les grandes lignes de l'histoire en tentant de l'illustrer adéquatement.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Adaptations de romans en BD La Résistance

Luc Martin est un jeune garçon d'une douzaine d'années dont le père, maquisard, a été tué par les Allemands la veille de la Libération. Fuyant l'orphelinat des Pupilles de la Nation, il est recueilli par un traître à la Résistance et sympathise très vite avec ce dernier et son jeune "associé". Car en effet, c'est une vie d'illégalité qui s'offre à lui et dans laquelle il se jette comme dans un film américain. L'adaptation en Bande Dessinée d'un livre de Romain Gary.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1988
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Grand Vestiaire
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/03/2004 | Ro
Modifier


Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

Difficile de mettre la note minimale quand on a l'impression d'être injuste avec un auteur. Mais les faits sont là : malgré l'apparente dévotion qu'éprouve André Verret à l'égard de l'oeuvre de Romain Gary, on ne peut que constater l'étendue du désastre... La narration est complètement décousue. On comprend assez vite que cela se passe dans l'immédiat-après-guerre, que c'est un bordel monstrueux et que chacun se débrouille comme il le peut. Mais est-ce une bonne raison pour intégrer cette dimension bordélique à la construction del'histoire ? On a un peu l'impression de lire des mini-récits bout à bout, certains relativement longs, d'autres apparemment sans queue ni tête, entrecoupés d'intermèdes complètement incompréhensibles... Et l'illustration est plutôt moche, avec ces personnages un peu difformes. Même Josette parvient à être peu attirante ! Je n'ai pas lu l'oeuvre originale de Gary, mais quelle que soit sa valeur, cette adaptation ne lui rend pas du tout justice...

24/07/2005 (modifier)
Par Ro
Note: 1/5
L'avatar du posteur Ro

Bon, j'hésite entre 2/5 et 1/5 car je n'ai pas totalement détesté cette BD. Je veux dire que je n'ai pas ressenti de haine envers son auteur, ni l'impression qu'on se foutait de ma gueule de lecteur. Mais franchement, autant le livre doit peut-être être réussi, autant l'adaptation en BD était inutile et ratée à mes yeux. La narration est complètement décousue, bourrée d'ellipses en permanence pour tenter de mettre un maximum du roman dans le format d'une BD. Ca ressemble parfois à des historiettes en une page, et puis ça repart sur une histoire un peu plus longue où on suit le héros pendant un moment, et puis boum, on saute à autre chose, un autre moment, etc. Alors peut-être faut-il avoir lu le livre pour vraiment apprécier, mais là, non pas du tout en ce qui me concerne. D'autant que le personnage principal m'était parfaitement antipathique. Quant au dessin, je l'ai trouvé sympathique en feuilletant, mais en lisant réellement, c'était autre chose. Les visages sont totalement sans expression, dans des positions peu naturelles. En gros, j'ai le sentiment que ce type de dessin irait bien pour des illustrations (le métier du dessinateur en réalité), et pas pour une BD. Donc dans l'ensemble, j'ai éprouvé une vraie peine à lire cette BD, non seulement parce que l'histoire ne m'intéressait pas, mais en plus parce qu'elle est presque énervante à lire, narrée telle qu'elle l'est dans cette adaptation BD. Dommage : adaptation ratée à mon avis.

11/03/2004 (modifier)