Les Consommateurs

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Un médecin fantoche se retrouve au chevet d'un escroc particulièrement malade : il se transforme inexorablement en salamandre.


Métamorphose

Ferdinand Copeau est un faux médecin sans envergure qui se retrouve assez rapidement sans cabinet. Il accepte alors de se rendre au chevet d'un escroc international, Monsieur Aagen, protégé par les services secrets Français. Cet escroc est particulièrement malade puisqu'il se transforme tout doucement en salamandre et ne peut vivre que dans une baignoire. En réalité, il s'est fait piquer les fesses au Tchad par une arête de barracuda ensorcelée. De cette situation loufoque, Copeau essaiera de tirer le meilleur parti.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1987
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Consommateurs
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

06/03/2004 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Voilà une bd qui se lit également très agréablement mais qui souffre d'un gros défaut majeur. Avec le titre de cette bd, on est en droit de penser qu'on aura droit à un camouflet sur la société de consommation. Ce n'est pas vraiment le cas. Et puis, il y a cette couverture qui dévoile toute la fin de l'histoire. Le dos de la couverture ne fait pas mieux que révéler encore plus de détails ! J'aime beaucoup le style de cet auteur plutôt spécialisé dans les productions historiques liées à la mer et à la guerre. Avec cette oeuvre, il s'était essayé à l'humour caustique sans grande réussite. Il y avait pourtant de bonnes idées... mais une mise en forme inadéquate.

22/03/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Un graphisme typique de Dimitri : pas exceptionnel mais qui convient bien à une BD à l'humour caustique comme celle-ci. Et concernant le scénario justement, bon, déjà il est bien loufoque : cet escroc qui s'est fait piquer les fesses par une arête de barracuda ensorcelée et qui depuis se transforme peu à peu en amphibien (tout en gardant toujours ses lunettes). Je dois avouer avoir rigolé en milieu de BD en observant la situation dans laquelle le héros de la BD se retrouvait face à cet homme-salamandre ridicule dans sa baignoire. Quelques dialogues sont savoureux. Mais dans l'ensemble, il n'y a pas grand chose dans cette BD. Quand on a lu le début et vu la couverture, on sait tout ce qu'il va se passer ensuite. Tout l'album joue sur le loufoque de la situation, mais c'est quasiment toujours la même situation dont on doit rigoler, et une fois passée la moitié de l'album, on commence à se lasser. En outre, la fin est rapide et vite expédiée. Bref, voilà une BD qu'on lit en bonne partie avec un certain plaisir, mais une fois arrivé à la fin, on peut l'oublier aussi vite.

06/03/2004 (modifier)