Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Sous la peau, le serpent

Note: 1.33/5
(1.33/5 pour 3 avis)

L'histoire d'une gamine pas comme les autres.


Mélusine n'est pas une enfant comme les autres. Elle fascine. Une assistante sociale enquête sur la vie de cette gamine autour de laquelle se déroule d'étranges incidents. Elle va questionner toutes les personnes qui ont connu Mélusine. Et elle va apprendre les circonstances de la mort des parents de la fillette, les relations que celle-ci entretenait avec ses familles d'accueil, les rapports qui la liaient à sa grand-mère ou à son amie Eléonore... Et cette femme va s'attacher à Mélusine, fille sans âge qu'il vaut mieux ne pas trahir. Mélusine était une nymphe possédée par l'esprit du Malin. Elle connaissait fort bien la sorcellerie et participait à ses rites. Il s'ensuivit une superstition voulant qu'elle fût serpente tous les samedis. C'était le prix payé à Belzébuth pour qu'il l'aidât à trouver un époux. De plus, elle fut nymphe, de chair et de sang, pouvant avoir des enfants, et elle quitta ses semblables pour venir habiter chez les hommes. Paracelse, Livre des Nymphes, des Sylphides, des Pygmées, des Salamandres et des autres Esprits. (source : www.glenat.com)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sous la peau, le serpent

16/02/2004 | elveen
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai guère été enchanté par ce récit truffé de fautes d'orthographe (exemple : cette enfant) et d'une lourdeur assez incroyable dans la mise en scène où l'on oscille sur une variation du film d'horreur Carrie tout en restant dans une certaine réalité psychologique. Au niveau du dessin, la fillette a l'air d'avoir dans la trentaine. La perspective n'est guère réussie au niveau de certaines planches. Que dire de plus ? C'est une bd râtée comme il en existe malheureusement des centaines. On pourra aisément passer notre chemin...

10/08/2018 (modifier)
Par herve
Note: 2/5
L'avatar du posteur herve

Je n'avais pas aimé la série Poème Rouge, publiée chez Glénat, du dessinateur Wachs. Beaucoup de questions sans réponses dans ce one shot (d'où proviennent les pouvoirs de l'héroïne, que devient-elle ?). L'idée de base du scénariste est intéressante : un entretien avec chaque protagoniste, qui fait songer à une enquête policière. Mais par la suite, on a du mal à réaliser le lien qui existe entre l'histoire de cette maudite gamine et cette légende du moyen âge (d'ailleurs expliquée de manière très succincte sur la page de garde). En outre, les pleines pages n'apportent, à mon sens, rien à l'histoire. Enfin, j'ai vraiment du mal avec le dessin de Wachs : je ne tombe pas sous le charme de Mélusine. Album décevant qui est loin de me réconcilier avec ce dessinateur. La collection "La Loge Noire" de Glénat me déçoit de plus en plus.

25/01/2006 (modifier)
Par elveen
Note: 1/5

J'ai posté cette BD pour vous déconseiller de la lire. Je n'ai pas du tout aimé les dessins, surtout à cause des ombres qui creusent les traits des personnages. Le scénario est vraiment faible ! Il ne se passe rien. On apprend juste que d'étranges événements se produisent autour de cette gamine, et on comprend tout de suite que c'est elle qui les provoque. Si l'idée de faire connaître la vie de Mélusine à travers les différentes interviews de personnes de son entourage pouvait sembler bonne, elle ne permet pas de s'attacher aux personnages. Les quelques "pages noires" qui agrémentent le récit sont plutôt esthétiques mais n'apportent rien à l'histoire. Vraiment pas intéressant !

16/02/2004 (modifier)