Jésus de Nazareth (Delcourt)

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Une vision adulte du Nouveau Testament.


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Biographies Les Auteurs Nordiques Mythologie Spiritualité et religion

Pierre, disciple de Jésus, raconte son quotidien aux côtés de son maître. Comment Jésus vécut, comment il bouleversa les conventions de son époque en se penchant sur le sort des hommes et femmes les plus mal considérés, comment il délivra un message de tolérance, d'entraide et d'amour, au mépris des dogmes et des conventions, comment il mourut... Laissant de côté le côté dogmatique de la religion, cette histoire nous parle de la légende de Jésus, et du message qui lui est attaché.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1995
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Jésus de Nazareth (Delcourt)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

14/01/2004 | Hesperide
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne suis pas très versé dans les bds religieuses en raison du mal profond que cela provoque sur la planète sur des choses invisibles à l'oeil nu. Cependant, je dois reconnaître que celle-ci est fort bien construite et qu'il se dégage une sorte de puissance. Je connais son auteur le peu prolifique auteur danois Peter Madsen qui m'avait fort séduit par L'Histoire d'une mère. Je précise que je viens de lire une version plus actualisée que celle de Delcourt en 1995. Il s'agit d'une version de 2016 aux Editions Scriptura avec une couverture beaucoup plus belle car moins sombre. On remarque tout de suite une belle richesse dans l'écriture et dans le dessin. L'originalité est que le narrateur est l'apôtre Pierre. Cette bd sera sans doute le moyen d'évangéliser certaines personnes. Pour ma part, j'estime qu'il n'y a sans doute rien de mal dans les valeurs chrétiennes qui ont bâti notre civilisation occidentale pour peu que l'utilisation soit conforme et non exploitable.

22/07/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 Dans la foulée de Le Voyage des Pères, j'ai lu cette BD retraçant la vie de Jésus tel que l'apôtre Pierre aurait pu la narrer. Je dis que je l'ai lue dans la foulée de Le Voyage des Pères car c'est avec le sourire en coin que j'ai retrouvé la même scène que celle qui entame la récente BD parue chez Paquet et que j'imaginais les dialogues hilarants de cette dernière BD sur cette oeuvre nettement plus sérieuse. Et ça a continué ensuite avec le passage sur Zachée, le collecteur d'impots. :) Mais je m'égare, revenons à cet album de Peter Madsen. Cette BD est une belle oeuvre. Peter Madsen y met de jolie manière le Nouveau Testament en images. Son graphisme est beau et travaillé. Et sa principale qualité est d'avoir su actualiser et rendre parfaitement fluide le récit de la vie de Jésus et surtout ses paroles. Anecdotes, discours, moments forts, tout est retranscrit et fait parfaitement passer le message du Messie, du moins sa phrase. Car ma petite déception vient du fait que là où l'information circule, l'émotion n'est pas vraiment passée pour moi. Totalement athée, c'est tout de même avec interêt que je lis tout ce qui se rapporte à la religion et j'espère toujours pouvoir y toucher un petit peu de la Foi que peuvent éprouver les croyants. Certaines oeuvres ont presque réussi cela pour moi (par exemple Memnoch le démon de Ann Rice, paradoxalement). Mais ici, j'ai juste suivi les faits et paroles de Jésus en ressentant bien leur intelligence mais sans éprouver leur vraie force et les émotions qu'elles inspirent à ceux qui l'écoutent. Je vois donc en Jésus de Nazareth de Peter Madsen une très bonne adaptation du Nouveau Testament en BD, avec de jolis graphismes, mais pas une oeuvre vraiment forte et indispensable.

23/09/2007 (modifier)
Par Gillix
Note: 4/5

J'ai lu cette BD du danois Madsen pour la première fois en 1992, à sa sortie. Intrigué par le choix du sujet, Jésus, très peu exploré en bande dessinée dans "la version des évangiles" autrement que par les images d'Epinal. Et les bandes dessinées que je connaissais sur le sujet était toute dessinée sans... vie, en image figée, sans force, sans impact. L'auteur prend ici le parti de raconter l'histoire en se basant sur les quatre récits évangéliques. Il en tire une histoire que je trouve intéressante car racontée du point de vue de Pierre (l'apôtre). Tout au long de cette histoire, Madsen fait transparaître le ressenti de Pierre vis à vis des miracles, des guérisons, des paraboles, des enseignements de celui qui deviendra le Christ des chrétiens. En faisant cela, il apporte un éclairage nouveau sur la façon d'aborder un texte que beaucoup trouvent dépassé, désuet. Les amoureux de la fidélité historique (pour ce qu'elle vaut puisque nous n'avons que les évangiles pour nous parler du Nazaréen) seront de toute façon froissés par les libertés que prend Madsen. Les autres trouveront qu'il ne va pas assez loin. Il faut savoir ce que l'on attend d'une bande dessinée avant d'ouvrir celle-ci. Si vous voulez juste passer un moment de distraction, passez votre chemin. Si vous vous laissez emportez sur les chemins de la réflexion vous pouvez faire le détour. Je pourrais encore vous parlez du scénario plus en détail, mais bon... J'ose espérer que dans notre civilisation judéo-chrétienne, sans forcément être d'accord, les bases soient connues. Je pourrais vous parlez du dessin, que je trouve très beau, de Madsen. De son découpage particulier, pas toujours facile à suivre, confus même parfois. Mais je préfère vous laissez vous faire vous-même une idée, car de toute façon... c'est à vous de voir!

02/03/2006 (modifier)
Par Hesperide
Note: 4/5

Les bandes dessinées sur la religion, ça prend souvent des chemins conventionnels, infantilisants, voire propagandistes. Cette bande dessinée est l'exception. Nul besoin d'être croyant pour apprécier cette histoire (et j'en suis la preuve). Il s'agit ici de légende, et chacun y trouvera son bonheur, quelles que soient ses convictions. Très fidèle au Nouveau Testament, Peter Madsen nous présente un Jésus humain, avec forces et faiblesses, un rebelle qui considère la religion comme une philosophie de vie, tournée vers les autres, et n'hésite pas à bousculer les esprits bien pensants, les dogmes sans signification, et l'obscurantisme. Le graphisme et la narration, quoique très poétiques, sont résolument adultes, et retranscrivent habilement le contexte historique, et la violence bien présente dans la Bible. Les couleurs, de toute beauté, donnent une atmosphère feutrée et intimiste propre à la détente et à la réflexion. L'histoire est optimiste. Jésus croit en l'homme et, s'il n'en est pas récompensé, rien n'ébranlera sa foi. Mais rien dans ce récit n'est manichéen ou utopiste. Les hommes sont présentés comme des créatures faibles, veules et intéressées, mais capables de belles actions. Et les plus proches de Dieu ne sont pas ceux que l'on croit. Le seul reproche que l'on pourrait faire à ce récit vient de la narration extrêmement condensée, qui ne permet pas de mettre en exergue les différents protagonistes comme ils le mériteraient. Je pense notamment à Marie Madeleine, la prostituée, selon moi un des personnages les plus intéressants de la Bible, qui ne fait qu'une apparition et aurait mérité mieux. Il est difficile de condenser une telle histoire en un seul tome... Deux volumes auraient été préférables. Mais que ce détail ne vous empêche pas de découvrir cette merveille graphique et cette belle légende, qui distingue enfin (et c'est un bonheur) la réalité de la religion et ce que les hommes en font.

14/01/2004 (modifier)