Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Le Monde d'Edena

Note: 3.88/5
(3.88/5 pour 25 avis)

Will Eisner Award 2017 : Best U.S. Edition of International Material Onirique, déroutant, initiatique, stimulant... tel est Le Monde d'Edena, série hors normes d'un auteur protéiforme en constante évolution, et reflet d'une humanité qui se cherche - ou devrait mieux se chercher. Après 7 ans d'attente, voici venu le tome 5, Sra, qui clôt le cycle sans fermer toutes les portes. Car si cette oeuvre richissime est expérience créatrice, elle l'est d'abord pour le lecteur...


BoDoï Casterman Giraud-Moebius Les années (A SUIVRE) Les meilleures séries courtes Planet Fantasy Science-Fiction, le best-of Will Eisner Awards

Dans l'édition originale, le récit commençait par une courte introduction: la planète encore (qui se trouve maintenant dans le hors série de la réédition). L'histoire est tout bonnement impossible à introduire puisqu'à la base, il n y a pas d histoire... C'est faute d'entretien psychique que le Maître des Voies qui transporte Stel et Atan tombe en panne. Seul un mécano au coeur pur pourra le réparer. Ce mécano est bien entendu Stel. Et c'est au sein du vaisseau-mutant qu'il comprendra comment procéder. 2e partie : Sur l'Etoile A bord de leur vaisseau, Stel et Atan cherchent à entrer en contact avec leur ami Trollopen. Personne ne répond. L'astéroïde, dans lequel les deux héros ont réussi à s'introduire, est déserté et tourne autour de la planète géante. Stel parvient à poser l'astéroïde sur "Boule de Billard", la géante. Atan et Stel embarquent dans une Citroën traction-avant bricolée par Stel et se dirigent vers un signal lumineux qui brille à l'horizon. C'est au bout du chemin que l'aventure commencera... Dans sa postface de la 1ère édition de Sur l'Étoile, Jean Annestay écrivait : « "Le Monde d'Edena" s'articule selon la logique du rêve ». On le perçoit immédiatement à la lecture de Réparations. Sur l'Etoile, premier chapitre du cycle du "Monde d'Edena", fut au départ une commande du Département Promotion des Usines Citroën. On ne remerciera jamais assez le commanditaire, sans lequel cette série magnifique n'aurait peut-être pas vu le jour.... à vous de voir....

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1983
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Le Monde d'Edena © Casterman 1983

01/10/2001 | toce
Modifier


Par jul
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je me lance dans la critique de cette série même si je n'ai lu que les tomes 1, 2, 3 et 4 . Car ce 5 étoiles est surtout dû au traumatisme que m'a causé le tome 2, les Jardins d'Edena. Cet album fait partie de mes madeleines de Proust de la BD. Un des meilleurs albums de Moebius si ce n'est le meilleur. De la S.F "moebiusienne" dans toute sa splendeur, absolument magique, pur , prophétique... Le dessin, les couleurs, le scénario, tout confère au sublime. Un véritable voyage astral. Ce conte de science-fiction décrit les aventures d'un couple de voyageurs spatiaux échoué sur une planète semblable au mythique jardin d'Eden de la bible. Tout d'abord asexués (ils ne mangent que des pilules ce qui leur ôte tout caractère sexuel, mental et physique) et se comportant plus comme un frère et une soeur, ils vont peu à peu, faute de matériel synthétiseur de pilules, se mettre à manger de la matière vivante (manger une pomme est pour eux au départ qualifié de cannibalisme), puis peu à peu retrouver leurs caractères sexuels. Nous imaginons bien là l'être humain du futur, immortel, vacciné contre toutes les maladies et bactéries. Puis ils vont être séparés et ne chercheront plus qu'à se retrouver (ils ont redécouvert l'amour qui les lie) et affronter les habitants curieusement masqués de cette planète, et cette énigmatique "paterne"... Les albums 3 et 4 sont bons mais rien à voir avec la puissance (dessin, scénario et couleur) du tome 2 (très années 80 mais à la beauté intemporelle). Le tome 3 se focalise sur l'errance d'Atan (devenu Atana) qui va découvrir la base souterraine de la paterne et le tome 4 sur celle de Stel, qui lui continue d’errer à la surface et de "rencontrer" régulièrement le maître des rêves. Le tome 1 est quant à lui plus un tome d'introduction avec plusieurs petites histoires, dont une possédant des dessins sublimissimes. C'est quand même un bon tome très utile à la découverte de cet univers et décuplant la puissance du 2. Je n'ai pas lu le tome 5 et 6 qui sont parait-il décevants . En tout cas je laisse cette note de 5 étoiles car même 2 tomes mauvais ne peuvent effacer le rayonnement quasi mystique que procure la lecture des "Jardins d'Edena" (j'en avais même rêvé à l'époque c'est dire). Je recherche les éditions originales, surtout pour le tome 2, tel le Graal car une amie me l'a lâchement volé il y a plusieurs années.

18/02/2013 (modifier)