La Compagnie des Glaces

Note: 2.42/5
(2.42/5 pour 19 avis)

Adaptation de la série de romans de G.J. Arnaud.


Adaptations de romans en BD Autour du Rail Froid. Neige. Glace Romans de science-fiction adaptés en BD

Vers 2050, la Lune explose, minée par les déchets nucléaires entreposés par les hommes. Une gangue de poussières diverses encercle la Terre, la privant de lumière et de chaleur solaires. La nuit post-catastrophe s'installe. Les glaces montent refoulant les populations survivantes vers des îlots protégés. Aux environs de 2350, une nouvelle civilisation s'est installée, dominée par des clans qui contrôlent les lignes ferroviaires, remplaçant le pouvoir des états-nations. Images: © DARGAUD - Lereculey / Bonifay

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2003
Statut histoire Série terminée (Trois cycles de 7, 5 puis 3 tomes) 15 tomes parus
Couverture de la série La Compagnie des Glaces
Les notes (19)
Cliquez pour lire les avis

23/09/2003 | Thanos
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je n’avais pas lu le roman. De toute façon, je n’aime pas lire les romans depuis qu’on nous obligeait à le faire à l’Ecole dans le cadre des devoirs. Ce n’est pas pour cela qu’on devient inculte par la suite mais bon. Il y a d’autres supports comme le cinéma ou la bande dessinée par exemple. La question est de savoir si cette œuvre en bd est réussie ou pas ? Dire que c’est un succès serait un gros mensonge de ma part. Je n’ai pas franchement aimé cette longue saga de science-fiction qui s’éternise et qui n’a rien de très original. On ne pourra même pas se raccrocher au dessin tant il est imprécis. Au niveau du récit, cela manque souvent de cohérence. Au final, d'assez grosses imperfections. C’est vrai que c’est une œuvre du début des années 2000 mais elle commence sérieusement à dater. Fort heureusement, les auteurs ne travaillent plus de la même manière. Bref, on pourra passer notre chemin car il y a nettement mieux. C’est comme cela le monde de la concurrence. A noter qu’il était prévu de faire 100 albums sur cette œuvre mais que cela s’arrête au 15ème tome faute d’un public. Oui, c’est quand même important d’avoir de l’audience. Pour la suite, il va falloir se plonger dans le bouquin. Euh, pour les fans bien sûr.

17/11/2016 (modifier)
Par jerome
Note: 3/5

Quel boulot ! Adapter cet œuvre titanesque en BD paraît un projet complètement fou ! Les premiers tomes ne sont pas terribles mais dès le deuxième cycle, la BD s'améliore nettement (graphisme, ambiance...). Bref je recommande cette BD pour ceux qui veulent retrouver l'ambiance et l'histoire d'une des plus longues sagas de science fiction à ce jour.

31/01/2010 (modifier)
Par Kikid
Note: 3/5

Avis portant sur le premier cycle (7 tomes) Pourtant friand de Science-fiction, cette série ne m’attirait pas trop en raison de ses dessins et des mauvaises critiques. Au détour d’une brocante, j’ai trouvé l’intégrale du premier cycle pour un euro symbolique, difficile donc de résister. Alors il est clair que ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais c’est une petite série sympa qui se laisse lire. Je ne connaissais pas du tout l’œuvre de G. J. Arnaud - sinon de nom -, l’univers qui y est décrit est en tout cas très intéressant. Ce monde recouvert de glace, devenu hostile pour les humains osant s’y aventurer, humains obligés de vivre dans des dômes chauffés et de voyager dans des trains contrôlés par les toutes puissantes compagnies. Condenser des milliers de pages en quelques albums BD est évidement un exercice difficile, et cela s’en ressent dans la narration. Même si tout est compréhensible, on a souvent affaire à des ellipses amenées de façon maladroite. Par exemple, la relation amoureuse entre Lien et Jdrou est traitée trop rapidement, ce qui la rend peu crédible. De plus, je me suis souvent demandé quelle était le but final du premier cycle, car on a plutôt l’impression d’assister à une succession de scènes non liées entre elles. La voix narrative est assez lourde et pas toujours bien écrite. Mais ces 7 albums se suivent sans problème, j’étais même pris dans le suspense à certains moments, et la fin est une vraie fin de cycle : on n’est pas obligé de lire le deuxième cycle pour tout comprendre. Au final j’ai bien aimé m’immerger dans ce monde et suivre les aventures de Lien Rag. Concernant les dessins, ce n’est pas très joli-joli. On sent le travail fait à la chaîne, avec des contraintes de temps. L’ensemble est assez froid, figé, sans vie. De temps en temps, on assiste à des petites exceptions : un personnage très bien dessiné, un décor détaillé,… Mais le plus souvent le trait est approximatif et ne fait pas très professionnel. J’ai cependant beaucoup aimé le design des trains et des dômes, de l’univers en général. Mon avis aurait peut-être été différent si j’avais dû payer les albums au prix plein, mais en l’état j’ai passé un agréable moment à lire La Compagnie des Glaces. Ce n’est pas une révolution, mais une série honorable qui se passe dans un univers original. Inutile de dire que si je trouvais l’intégrale du second cycle au même prix, je me jetterais dessus.

11/04/2009 (modifier)
Par Arno
Note: 1/5

Je soupire car il n'est pas aisé de qualifier un travail visiblement intense de très mauvais. En fait l'adaptation du roman d'origine à la BD n'a pas réussi, et ma foi c'est excusable. Le premier défaut qui m'a sauté aux yeux, c'est qu'on se demande tout le temps si on n'a pas raté plusieurs pages. Sans cesse de nouveaux éléments arrivent, qui étaient bien cohérents dans le roman, mais qui sont si surprenants dans la BD qu'on a l'impression d'être projeté un tome plus loin. La BD ne se suffit donc pas à elle-même. Elle en devient quasiment incompréhensible, une sorte de collage incohérent de vignettes sélectionnées dans le roman. Probablement les scénaristes n'ont pas eu le droit de rechercher leur propre inspiration, leur propre fil conducteur, et ont du accumuler à chaque page les preuves qu'ils ne s'écartaient pas de l'original, et n'en omettaient rien. Alors qu'il aurait fallu évidemment les laisser créer une histoire légèrement retravaillée, mais adaptée au format BD. Quant au dessin, on y perçoit des mains de professionnels certes, mais surtout on y devine un rythme de travail effréné, le nez dans le guidon, qui n'a pas laissé le temps de bien faire. Il fallait livrer, c'était charrette, et ça se voit. Au total, un fiasco, certes, mais étant donné les délais de commande et le travail collectif, on peut difficilement estimer que les auteurs sont responsables de quoi que ce soit, et d'ailleurs je pense que le véritable auteur c'est la personne qui a coordonné les efforts dans la maison d'édition. Et cette personne là n'a pas laissé la qualité émerger.

30/11/2007 (MAJ le 09/12/2007) (modifier)

Tellement pas aimé que je n'ai pas eu envie de dépasser le tome 1, ce qui est rarissime. Dessins médiocres, histoires de drague médiocres, et ça sent l'adaptation au forceps du roman. Et dire que je suis très bon public pour la science-fiction !!

07/08/2006 (modifier)
Par godzy022
Note: 2/5

L'idée de départ était particulièrement alléchante : adapter un des plus grands romans d'anticipation français, avec une équipe élargie, pour gagner du temps dans la publication des albums. Au final, le pari est plutôt raté. En ce qui concerne le premier cycle tout du moins. Ayant acheté et lu les premiers, je me suis forcé à acheter et lire les suivants. Le problème est évident : il vient du mot "forcé". J'ai poursuivi la série plus par devoir que par plaisir, et là, ça me gêne. J'aurais pu m'arrêter, me direz vous. Mais j'ai persévéré, espérant une montée du niveau global. En fait, je crois que le matériau de base est tellement dense, qu'il en devient difficile à adapter. Du coup, l'histoire va à 100 à l'heure, et il faut bien s'accrocher pour suivre. Alors je ne sais pas si je continuerai ; il faudra que je me replonge dans le premier cycle (pour me rafraîchir la mémoire, indispensable sur ce genre d’œuvre à univers très particulier), et ça m'ennuie d'avance. Un jour, peut être...

01/06/2006 (modifier)

Attention, gros nanar en vue, et c'est plutôt énorme dans le genre. Si vous aimez les vieilles séries télés en carton-pâte, les décors en frigolite, les mutants qui ressemblent à des testicules poilus, les personnages aussi expressifs que des playmobils, si ça vous fait rire, foncez! Je note que les couvertures de Lidwine sont tellement bien que ça en devient mensonger et honteux pour le contenu. N.B: motivé, le Yannick!

02/01/2006 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

« La compagnie des glaces » est une série qui a malheureusement connu un démarrage difficile sur le plan graphique et au niveau du scénario. C’est dommage car, à partir du quatrième tome, les albums deviendront franchement très accrocheurs et plus fidèles à l’esprit du roman avec la mise en place de paysages grandioses et une histoire qui nous prend par les tripes ! Je le dis franchement « La compagnie des glaces » est une série que j’aime énormément. Les auteurs et l’éditeur ont pris l’initiative de redessiner les deux premiers tomes dès que ce premier cycle nommé « Jdrien » sera terminé. Je pense que cela aura un effet très bénéfique à la série car les derniers albums sont très réussis à condition que le scénariste arrive à décondenser l’histoire.. ; c’est tout le mal que je lui souhaite ! Voici mes avis pour les tomes suivants : Tome 1 & 2 : Lien Rag et Floa Sadon N’ayant jamais lu les romans de «la compagnie des glaces » et le connaissant de renom, c’est donc avec l’envie de découvrir cette série que je l’ai achetée. Je ne le regrette aucunement ! Le dessin, au premier abord est -il est vrai- médiocre surtout dans le premier tome : Les expressions des personnages sont parfois inadaptées, trop figées par rapport à la situation. Dans certaines cases, les personnages où les décors sont trop simplistes. Les vues d’ensemble qui devraient être grandioses, spectaculaires sont gâchées par un choix du cadrage peu recherché, on a l’impression que le studio Jotim ne s’est pas cassé la tête dans les perspectives. La mise en page se révèle par moments laborieuse, il faut de temps en temps revenir en arrière pour bien saisir le sens de lecture. Mais pourtant, j’aime bien ce dessin parce qu’il est personnel et desservi par une mise en couleur de bonne qualité et qui se révèle bien adaptée à l’ambiance de la série. Le deuxième tome apparaît mieux dessiné : la mise en page est moins chaotique, les expressions des personnages sont mieux rendues. Apparemment, le studio Jotim semble avoir trouvé le style et progresser sur tous les plans. Ce qui laisse espérer un troisième tome de bonne qualité graphique. L’histoire démarre sur les chapeaux de roue, quelques pages pour mettre en place l’univers de « la compagnie des glaces » et on passe rapidement au sujet principal de ce cycle (nommé « Adrien», 8 tomes le composeront) : Qui sont les « roux » ? D’où viennent-ils ? Pourquoi les compagnies interdisent aux scientifiques de consulter « les roux » ? Le froid, le mépris des habitants envers « les roux », l’individualisme, la main-mise de la haute-bourgeoisie sur les populations sont bien retranscrits sur la bédé. A part Floa Sadon, la plupart des personnages ne tombent pas dans la caricature des « méchants contre les gentils », il est intéressant de voir comment Lien Rag évolue dans ses sentiments et comment il se sert de Floa pour parvenir à ses fins. Juste une remarque, je voudrais prévenir aux lecteurs qui ont été rebuté par l’érotisme des romans de la compagnie des glaces que les scènes de ce genre ne sont pas trop présentes dans la bédé. Le tout forme une ambiance particulière, les (nombreux) défauts du dessin s’effacent grâce à un scénario intéressant qui nous prend par la main et nous conduit à en savoir plus… ces derniers mois, « la compagnie des glaces » a été certainement une des bédés que j’ai le plus relu, j’y éprouve du plaisir à chaque fois et découvre des détails qui m’ont échappé dans les premières lectures. Dans ce sens, je conseille aux bédéphiles de laisser tomber vos préjugés sur le dessin et se forcer à lire cette série, le scénario le vaut bien ! Note finale : 3/5 Tome 3 : Kurts J’avais dit beaucoup de biens sur les deux premiers albums de la série surtout sur le scénario. J’espérais des améliorations au niveau du dessin pour le troisième tome sachant qu’aux dires des auteurs et du scénariste rencontrés lors d’un festival que « Kurts » allait être exceptionnel. Le résultat est une énorme déception, il y a bien eu quelques progrès dans le dessin mais franchement, ce n’est pas encore ça ! En fait, les cadrages sont mauvais et l’agencement de la mise en page se révèle par moments catastrophiques. Prenons par exemple les premières pages, il faut une sacrée dose d’observation et d’imagination pour comprendre qu’il s’agit de trains… ces choix de cadrage (vues de dessus) lors de l’attaque du train de Floa Sadon ne facilitent pas la compréhension, les engins ressemblent à de longs traits rectilignes quelconques. Autre exemple au niveau du cadrage, à la planche 29, Lien marche le long des quais mais la perspective est ratée. C’est d’autant dommage car certaines cases se révèlent bonnes comme la vue sur les trains planche 39 qui me font penser les dessinateurs n’ont pas pu donner le meilleur d’eux-mêmes tout au long de l'album. Certes, ces défauts étaient présents dans les deux premiers tomes mais ils étaient à mon avis moins probants. L’autre grosse tare concerne les dialogues, je n’ai pas apprécié les commentaires du genre « regardez ! », « ces hommes… leur costume ! », « ce sont des pirates », « c’est impossible », le tout pendant l’assaut des pirates alors que « les otages » ne tentent pas de s’enfuir ou de se défendre… Enfin le scénario de ce tome ne m’a pas vraiment accroché, l’idée de l’assaut des pirates est un peu téléphoné comme si l’auteur voulait mettre de l’action dans cette aventure alors qu’à première vue, ce n’était pas vraiment nécessaire… peut-être que les tomes suivants me diront le contraire… Point positif pour les magnifiques couvertures dessinées par Lidwine. En conclusion, la « compagnie des glaces » a été, à ce jour, transposée en 3 tomes et force de constater que ce n’est franchement pas une réussite. Pourtant, l’univers de cette série avait tout pour plaire avec son scénario captivant (du moins pour les 2 premiers tomes…) et la possibilité de réaliser de somptueux paysages. D’autres albums de cette série viendront mais cette fois, je serais moins enthousiaste à les découvrir… Note finale : 2/5 Tome 4 : Frère Pierre A mon avis, c’est certainement le meilleur album de la série actuellement. Graphiquement, il n’y a pas grand chose à reprocher à part peut-être le manque d’expression des personnages mais globalement le dessin s’est nettement amélioré par rapport aux tomes précédents. Les perspectives sont très convaincantes. La mise en page est aérée et tout à fait agréable. Les cadrages sont tout à fait adaptés aux situations. Les vues d’ensemble deviennent enfin de vraies vues d’ensemble. Franchement, toutes mes espérances au niveau graphique se retrouvent dans cet album ! Personnellement, je suis très satisfait du travail de l’équipe Jotim ! Scénaristiquement, « Frère Pierre » marque une pause dans les aventures de Lien Rag, les séjours de celui-ci sur la banquise sont l’occasion de nous faire découvrir ces longs moments de solitude d’un homme face à l’immensité du grand froid. J’ai trouvé ces passages vraiment salutaires et bienvenus en contradiction avec les séquences un peu trop rapides des premiers tomes. Je n’ai pas lu le roman mais je retrouve dans cet album l’idée que je me faisais de la série avec l’immensité des paysages de neige et la solitude de l’homme face à cette nature. Mon seul reproche concerne le manque d’infos sur les roux, je m’attendais à plus de révélations de la part du scénariste sur ces êtres… Note finale : 3/5 Tome 6 : Yeuse Terrible ! Telle a été ma réaction après avoir lu ce nouveau tome… ce réflexe m’est venu en souvenir des 3 premiers albums de cette série dans lesquels le graphisme n’était pas à la hauteur des espérances de nombreux lecteurs/fans de cette saga. « Yeuse » est tout simplement le meilleur album de « la compagnie des glaces » à ce jour… Je sais, ça fait au moins 3 tomes que je le dis mais j’avoue que je suis plus en plus admiratif des progrès au niveau du dessin et de la mise en page réalisés par l’équipe « Jotim ». La narration est de plus en plus fluide, la mise en page est plus aérée et se révèle très agréable à contempler. Le scénario a beaucoup évolué lui-aussi, la série devient de plus en plus émouvante au niveau de l’histoire mais aussi par la présence de scènes sans dialogue. Ces dernières contribuent beaucoup à montrer la détresse de Lien Rag à la recherche de Jdrou. Les scènes de carnage, de violence et les cauchemars du héros m’ont ému, difficile de rester insensible à ça ! La mise en couleurs a énormément évoluée elle-aussi et devient de plus en plus adéquate au récit : fini les effets « photoshops » pleins la vue, les tons employés renforcent l’ambiance sale et froide dans laquelle notre héros traverse sa détresse. J’ai vraiment adoré ce tome ! Rien à redire, j’ai senti que l’équipe Jotim était désormais parfaitement rodée. Je sens que la refonte des deux premiers tomes va être frappante en espérant que les auteurs trouvent une parade pour décondenser leurs scénarii. Très encourageant ! Note finale : 4/5

27/09/2005 (modifier)
Par Dakhan
Note: 3/5

Quand on part d'un scénario pour faire un album, c'est une base bien plus solide qu'un dessin. Et ici la base n'est rien moins qu'un roman d'anticipation/science fiction. Ainsi, en ajoutant un bon dessin, on obtient forcément une BD excellente. J'ai lu les trois premiers tomes d'une traite, et j'attends la suite.

25/08/2005 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Ca faisait déjà quelques temps que je passais devant cette série sans jamais y prêter grande attention. Il faut dire que les à priori à son sujet étaient nombreux : bd au nombre de tomes indéterminés, dessin approximatif, couleurs pas terribles . . . bref, rien de bien alléchant excepté les superbes couvertures réalisées par Lidwine! Est-ce l’occasion "qui fait que", du temps à perdre ou bien encore l’accalmie des sorties bd en été, toujours est il que j’ai emprunté les trois premiers tomes. Mon avis ? Ben, mes a priori se sont confirmés, à savoir que les dessins sont impersonnels (inévitable au vu du rythme de parution mais aussi pour faciliter le travail d’une équipe) et que la couleur use trop les filtres de ‘toshop. Par contre, j’ai été agréablement surpris par l’histoire qui se suit avec intérêt, elle arrive même à faire oublier un temps la faible qualité visuelle des planches. Bien sûr je n’ai pas lu le roman de douze mille pages, il m’est donc difficile de juger la fidélité de cette adaptation en bd. Juste un petit bémol, je trouve le comportement de Lien Rag parfois peu compréhensible, cela résulte sans doute de raccourcis inévitables pour toute adaptation. Bref, si vous n'êtes pas trop regardant au dessin et que les séries fleuves ne vous rebutent pas trop, cette bd pourrait vous plaire.

24/08/2005 (modifier)